Innovations en second oeuvre : cap sur le Biosourcé et le bas carbone

Innovations en second oeuvre : cap sur le Biosourcé et le bas carbone

RE 2020 oblige, le biosourcé se glisse dans les formulations de peinture, les isolants, les enduits, les panneaux … Avec plus de simplicité et de confort pour améliorer la mise en oeuvre ©FBT





Légende : L’usine FBT transforme depuis début 2020  la paille de riz de Camargue en panneaux. Performants en  thermique et acoustique, les isolants biosourcés sont aussi imbattables sur leur confort de pose et leur bilan environnemental.

 

Avec la RE 2020, les industriels ont mis le cap sur le bâtiment durable. Les produits et matériaux à base de produits recyclés se développent là où les filières ont pu structurer collecte, tri et valorisation. L’ambition tend aussi vers le bas carbone et dans tous les domaines.

 

L’aluminium bas carbone se profile dans les fenêtres, le premier mortier-colle à faible impact environnemental s’est dévoilé cet été, quand les efforts réalisés par les industriels sur le confort de pose ne sont pas sans conséquences sur l’impact carbone de la mise en œuvre.

 

En parallèle, le biosourcé se glisse dans les formulations de peinture, les isolants, les enduits, les panneaux en bois… D’épiphénomène réservé à une clientèle avertie, la demande affiche une envie de produits et matériaux vertueux, locavores, en phase avec les enjeux environnementaux, dont la performance énergétique étroitement liée est devenue un prérequis.

 

Confort dehors comme dedans

 

Autre impact de la Covid : le confinement a déplacé les activités professionnelles dans la sphère privée y exacerbant les problèmes du confort et du bien-être. Bien sûr, avec leur capacité à améliorer la qualité de l’air intérieur, les produits biosourcés investissent aussi pour cette raison les services R&D des fabricants.

 

Mais sur ce créneau du confort et du bien-être, l’innovation aussi s’est installée cette année à l’extérieur. À côté de la personnalisation et du sur-mesure, de la motorisation si possible connectée pour accroître le confort des fermetures et équipements outdoor, des voies de diversification se dessinent.

 

À l’image de la toiture toile sur deux poteaux pour offrir une protection de terrasse, ou à structure mobile pour dévoiler le ciel. Car après une course à l’armement qui a dopé la valeur ajoutée de ces équipements, désormais ils cherchent aussi à se démocratiser.

 

L’avis de l’entreprise

 

Loïc Trudelle, menuiserie Ménard, 10 salariés et un apprenti à Erdre-en-Ajou (49) © Menuiserie Ménard

 

« Les clients sont sensibles au circuit court »

 

Quelle est votre vision du marché de la rénovation ?

 

Loïc Trudelle : Pour l’instant notre activité est dense et notre carnet de commandes très rempli. Nous sommes plutôt optimistes, avec la mise en place du plan France Relance qui va dans le sens de la rénovation énergétique.

 

Certes, rien n’est parfait, à l’image des modalités d’application des incitations gouvernementales qui sont parfois compliquées à comprendre pour nous, et du coup, pour nos clients. Mais dans tous les cas, ce plan va dans le sens de donner du travail aux entreprises.

 

Vous êtes fabricant installateur de menuiseries bois. Comment expliquez vous votre bon niveau d’activité ?

 

L.T. : Le confinement y a sûrement contribué. Les ménages cloîtrés chez eux ont moins dépensé, et ont décidé de réaliser des travaux d’amélioration. L’essentiel de nos commandes concerne la rénovation de portes et fenêtres en allant chercher la performance thermique.

 

Par ailleurs, nous avons de plus en plus de prospects qui sont des citadins, souvent des Parisiens, qui nous sollicitent car ils ont décidé de quitter la ville pour s’installer au vert. En outre, pendant le confinement tous les marchés publics ont stoppé net, puis se sont relancés au même moment avec pour impératif de boucler les budgets alloués avant la fin de l’année.


    
Des évolutions réglementaires impactent-elles votre profession ?

 

L.T. : Si nous ne sommes pas directement concernés par la prochaine RE 2020, nous ressentons que nos clients s’intéressent à la dimension bas carbone. Nous fabriquons des fenêtres en chêne mais aussi en bois exotique.

 

Il y a encore peu de temps les gens ne s’intéressaient pas au fait que ces bois proviennent d’Afrique avec de longs temps de transport, regardant surtout le prix. Aujourd’hui, certains clients sont prêts à payer plus chers pour du chêne français parce qu’il est approvisionné en circuit court. De plus grâce à la TVA à 5,5 % sur les travaux de rénovation énergétique, les clients préfèrent nous faire travailler que de réaliser eux-mêmes la pose de leurs portes ou fenêtres.

 

Comment voyez-vous l’avenir ?

 

L. T. : Je suis assez serein en ce qui concerne notre marché. Il va être soutenu par les incitations financières liées au plan France Relance. Parce que notre carnet de commandes est conséquent, nous sommes plutôt confiants, d’autant qu’il suffit de se rendre dans les centres-villes pour voir qu’il reste encore beaucoup de menuiseries en simple vitrage à changer.

 

Sélection produits

 

Optimax Habito par Placo et Isover

Sans fourrure


En associant plaque de plâtre ultra-résistante et accessoires brevetés de pose, ce doublage des murs par l’intérieur supprime les fourrures métalliques et augmente la productivité sur chantier. La tenue mécanique de la laine de verre en panneau ou rouleau GR 32 ou GR 30 la rend simple à manipuler. La plaque de plâtre Habito se fixe sur les appuis Optimax et réduit le nombre de vis par deux. De plus, sans fourrure métallique, le passage de câbles est facilité, les déchets de chantier et risques de blessures sont réduits, l’espace à isoler ne perd pas en surface : il est possible d’intégrer une laine de verre en 160 mm tout en limitant la tapée de fenêtre à 180 mm.

 

Utherm Floor Confort dB par Unilin

Moins de bruit, moins d’épaisseur


Cette plaque est dédiée à l’isolation thermo-acoustique des sols et des planchers, en neuf comme en rénovation. Deux-en-un, elle intègre une sous-couche mince en voile de verre de 2,5 mm. Résultat : l’atténuation des bruits de chocs est de 22 dB pour 28 mm. En polyuréthane, elle bénéficie des avantages de ce matériau : résistance thermique R jusqu’à 4,65 m2.k/W pour une fine épaisseur allant de 28 à 104 mm, résistance à la compression, au tassement, à l’humidité et au temps. De dimensions 1 000 x 1 200 mm, cette solution est préconisée sous dalle béton, chape flottante (fluide ou traditionnelle) sous revêtement scellé ou collé. Elle est aussi adaptée au plancher réversible.

 

Omega PoBit Plus par Isocell

Étanche à l’air et à l’humidité


Monocomposante, sans solvant, étanche dans soudures, ni joints, cette pâte à pulvériser se caractérise par une bonne adhérence sur un maximum de supports. Elle s’utilise contre l’humidité à l’eau d’écoulement ou comme écran frein-vapeur à pulvériser. Dans ce cas, elle fonctionne comme un film d’étanchéité à l’air. Son application par pulvérisation permet de se passer du laborieux nettoyage des outils et d’étanchéifier rapidement les zones difficiles d’accès. Après un bref temps de séchage, le matériau est étanche à la pluie et peut être enduit et encollé. Ses domaines d’application : soubassement des constructions en bois, deuxième niveau de drainage sous l’appui de fenêtre, murs extérieurs, zones de percement, protection contre les projections d’eau.

 

Mortier Prise Express par PRB

Scellements express


Afin de répondre aux attentes des maçons en quête de rapidité et de polyvalence des produits sur les chantiers, cette gamme de mortier multifonctions à prise ultra-rapide vient de s’étendre. Cette version express autorise le scellement de gonds de volet, pattes de scellement, etc. dans la maçonnerie avec un temps de prise à partir de deux minutes. Prêt à gâcher, de granulométrie fine, ce mortier autorise une épaisseur d’emploi de 1 à 20 cm. Polyvalent, il assure aussi le rebouchage et la réparation des ouvrages tels que les appuis et linteaux de fenêtres, marches… Il s’adapte à tous travaux courants de maçonnerie en intérieur comme en extérieur.

 

Delta-Fassade Color par Doerken

Membrane pare-pluie colorée


Ce pare-pluie HPV coloré pour revêtements de façade ajourés ou translucides utilise les pigments de couleurs employés pour la peinture professionnelle de façade en phase aqueuse Lucite. Afin d’attester de ses performances, cette membrane a fait l’objet d’essais nombreux au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) : test en cuve Xénon l’exposant à la totalité du prisme solaire (UV, infrarouges et lumière visible) prouvant sa longévité; tests de fatigue et de ruine reproduisant l’effet de grand vent prouvant sa résistance à l’arrachement ; test d’exposition directe au soleil in situ en Floride ; réaction au feu Euroclasse B équivalent M1 non inflammable.

 

Eurotoit Montagne par Recticel

Sarking pentu en sécurité


Ce panneau isolant rainuré bouveté quatre côtés apporte plus de sécurité de pose sur toitures inclinées, et notamment celles à forte pente en montagne. Il est revêtu d’un parement conçu pour une meilleure adhérence des chaussures de sécurité pour plus de confort lors de la pose. Anti-réfléchissant, ce parement limite aussi l’éblouissement. De faibles épaisseurs (100, 120, 132 et 160 mm), légers et maniables (dimensions 1 200 x 1 000 mm), pour le neuf comme pour la rénovation, ces panneaux certifiés Acermi et classés A + offrent d’excellentes performances thermiques : lambda 0,022.

 


Source : batirama.com - Stéphanie Lacaze-Haertelmeyer

Sélection Produits











Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (892 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les vérandas


La ferronerie d'art