Maçonnerie isolante : un bloc léger et facile à mettre en œuvre

Maçonnerie isolante : un bloc léger et facile à mettre en œuvre

Les blocs de maçonnerie isolante se multiplient depuis une dizaine d’années, stimulés par les réglementations thermiques.






 

Original par son granulat, une ardoise expansée au four, le bloc EasyTherm ne manque vraiment pas d’atouts. Avec un poids de seulement 12,5kg pour l’élément de base (20x20x50cm), ce bloc se distingue par sa légèreté appréciée par les compagnons qui fatiguent moins.

 

Autre conséquence, les bâtiments sont moins lourds et les fondations moins chargées. La mise en œuvre s’opère à l’aide d’un mortier colle spécifique, préparé avec un agitateur électrique. Un sac de 25kg correspond à deux palettes de blocs.

 

En une journée, il est possible d’empiler sept rangs de blocs. On considère également qu’un compagnon peut monter 10m2/jour si les palettes sont placées sur la dalle de l’étage à réaliser. Les murs périphériques d’une maison peuvent être montés en trois journées, linteaux compris.

 

Fabrication : 1 carrière, 1 usine et 11 unités

 

Le bloc EasyTherm est produit à partir d’un granulat unique, une ardoise (en termes géologiques plus exacts, un schiste ardoisier) expansée par un passage au four. La fabrication de cette matière première se situe en Mayenne avec une production annuelle de 150 à 180.000 tonnes.

 

 

Les blocs sont pressés dans une chaîne de production analogue à celle utilisée pour les blocs béton. En sortie de presse, les blocs ont des dimensions précises à 0,7 mm près, ceci afin de faciliter le montage à joint mince collé.

 

Après la prise complète, la résistance d’un bloc atteint L40, l’équivalent de B40. Des essais de tenue au feu ont été réalisés par les laboratoires du CSTB à Champs-sur-Marne.

 

Un bloc bon dans les labos

 

La capacité portante et l’étanchéité au feu sont supérieures à 3h. L’isolation aux gaz toxiques est supérieure à 2h. Sur le plan acoustique, des essais donnent des affaiblissements R de 37dB(A) pour un mur simplement enduit et de 60dB(A) pour le même mur enduit d’un côté et revêtu d’un doublage Doublissimo 13 + 120 de l’autre.

 

Le bloc existe également en 25 cm de haut. En ce qui concerne les développements futurs, on pourrait aussi fabriquer des planchers à base d’ardoise expansée constituant des poutrelles treillis et des entrevous. L’avantage du poids moindre, par rapport aux produits en bétons courants, sera un atout à apprécier plus précisément.

 

 

Caractéristiques techniques et thermiques

 

Les blocs sont proposés dans un format standard 50x20x20cm. Des modules longs de 15, 20 et 30cm évitent de devoir recouper les éléments afin de les ajuster à la longueur du mur à édifier. La gamme propose aussi des blocs d’about sécables et des blocs d’angle aptes à coffrer des poteaux, également sécables.

 

On n’oublie ni les planelles, offrant des résistances de 0,30 et de 0,80 m2.K/W, ni les blocs de coffrage des chaînages. Autant d’éléments qui évitent de créer des déchets sur chantier, de salir et de gaspiller les fournitures.

 

Sur le plan thermique, un mur offre une résistance de 1,44 m2.K/W pour une épaisseur de 20 cm. En ajoutant un isolant thermique offrant une résistance de 3,8 (comme un panneau de doublage Th 32 10 + 120), on obtient une résistance compatible avec les objectifs de la RT 2012.





 

 

  1. Les blocs EasyTherm permettent de réaliser des murs analogues à ceux des blocs bétons à joints roulés, avec les avantages de l’isolation thermique et du support d’enduit sans devoir renforcer les points singuliers à l’aide de toile de verre.

 

 

  1. Le calepinage des rangs intègre l’ensemble des formats des blocs (15, 20 et 30 cm) sans risquer de nuire à la solidité du mur réalisé. La dépouille nécessaire au démoulage créee de fins joints, plus larges en bas des blocs.

 

 

  1. Si le calepinage est imparfait, il est possible de réaliser des joints minces entre blocs.

 

 

  1. Un plancher en béton se place facilement sur les murs édifiés. Les éléments en polystyrène expansé estompent le pont thermique.




 

 

  1. Les blocs épais de 20 cm alignent 6 parois parallèles qui allongent le trajet des calories entre les deux faces. On réalise ainsi une isolation thermique grâce à des granulats comprenant de nombreuses bulles d’air. De plus, les lames d’air verticales contribuent à ne pas stocker d’humidité dans le mur.

 

 

  1. Comme toutes les maçonneries à joint roulé, l’encollage recourt à une pelle et à une colle spécifiques.

 

 

 

  1. Un certain nombre de blocs offrent des coffrages de poteaux cylindriques, utiles pour les chaînages d’angle, en particulier en construction parasismique.

 

 

  1. Les granulats d’ardoise expansée sont obtenus par un passage au four. Ils se présentent comme des graviers, mais sont beaucoup plus légers. Ils accrochent très bien les cristaux de ciment afin de former des blocs solides.

 

 

Source : batirama.com / Pascal Graindorge

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (194 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique