Les ventes de Kaufman & Broad ont nettement baissé pendant l'été

Les ventes de Kaufman & Broad ont nettement baissé pendant l'été

Kaufman & Broad a annoncé une nette baisse de ses ventes pendant l'été, en l'expliquant par ses difficultés liées à  des blocages autour des permis de construire.






Entre juin et août - l'exercice du groupe est décalé d'un mois -, Kaufman & Broad a dégagé un bénéfice net de 8,5 millions d'euros, diminué de près de moitié par rapport à un an plus tôt, et un chiffre d'affaires de 272,4 millions, en baisse de 16%. Ces reculs sont logiques, alors que la crise du virus et le confinement du printemps ont ralenti les chantiers, et ne remettent pas en cause les prévisions données par le groupe au début de l'été.

 

Il anticipe notamment un recul d'environ un tiers de ses revenus en 2020, autour d'un milliard d'euros. Mais l'été du groupe a été marqué par une chute de ses réservations de logements, gage de revenus à revenir. Il en a à peine vendu plus de 1.000 entre juin et août, contre presque 1.500 un an plus tôt.

 

Le cinquième promoteur français assure ne pas avoir de problème de demande, notamment grâce à l'intérêt de plus en plus marqué des grands investisseurs. Mais il dit ne pas pouvoir proposer assez de logements, à cause des difficultés à obtenir des permis. Ces chiffres font écho à d'autres déclarations du secteur qui constate que les collectivités, en premier lieu les mairies, peinent toujours à octroyer des permis ces derniers mois.

 

"On a des acquéreurs mais on n'a pas de permis"

 

Pourtant, le confinement, qui a gelé l'examen des permis dans les mairies, et la campagne des élections municipales, traditionnellement défavorables à leur octroi, ont tous deux pris fin depuis plusieurs mois."On a des acquéreurs, on a des besoins (en logements), mais on n'a pas de permis", a regretté Nordine Hachemi, PDG de Kaufman & Broad.

 

"Ca devrait repartir maintenant, les mairies fonctionnent, les équipes sont en place. Mais ça ne repart pas", a-t-il souligné.Au-delà du seul logement, les comptes du promoteur bénéficient néanmoins d'un énorme projet de réaménagement du quartier de la Gare d'Austerlitz, remporté en début d'année aux côtés d'autres acteurs, qui prévoit notamment 50.000 mètres carrés de bureaux.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (385 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Techniques et pratique du plâtre