La maison-mère de Leroy Merlin cède les murs de 42 magasins

La maison-mère de Leroy Merlin cède les murs de 42 magasins

Adeo, maison-mère de Leroy Merlin appartenant à la famille Mulliez, a cédé l'immobilier de 42 magasins en Europe pour 500 millions d'euros dans le cadre d'un "rééquilibrage".






Selon le journal qui cite un cabinet d'avocats, les actifs vendus pour "plus de 500 millions d'euros" se situent en France, en Italie, en Espagne et au Portugal et sont "intégralement loués aux enseignes Leroy Merlin, Bricoman et Bricomart".

 

Les acquéreurs sont la foncière Batipart et la société de groupe d'assurance mutuelle Covéa qui acquièrent respectivement 41% et 39% de la structure créée pour l'acquisition des murs, Adeo en gardant 20%.

 

"Il s'agit d'un rééquilibrage entre actifs détenus en propre et actifs exploités en location qui porte sur une part très réduite de notre parc. Nous restons majoritairement propriétaires en détenant 72% des mètres carrés que nous opérons", a écrit aux Echos l'Association familiale Mulliez (AFM).

 

Une galaxie à la tête de Auchan, Boulanger et Decathlon

 

Cette association est à la tête d'autres enseignes dont notamment Auchan (qui a annoncé la suppression de près de 1.500 postes début septembre), Boulanger ou Decathlon.

 

"Nous continuons par ailleurs à investir plus de 800 millions (d'euros) chaque année dans de nouveaux magasins ou des agrandissements", précise l'AFM, qui affirme par ailleurs que l'"opération n'a pas de lien avec la politique de rémunération des actionnaires de notre entreprise."



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (206 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les enduits de façade - NF DTU 26.1