WC Loc l'expert en location de sanitaires mobiles

WC Loc l'expert en location de sanitaires mobiles

WC Loc présente ses solutions pour parer au manque de sanitaires sur les plages et parcs publics






En France, une étude réalisée par YouGov montre que 79 % des Français ont des difficultés pour accéder à des toilettes dans les espaces publics. Suite à la crise du COVID-19, et aux nouvelles mesures sanitaires exigées par le gouvernement, l’entreprise WC Loc s’engage auprès des collectivités publiques avec son service de location de toilettes mobiles et de lave-mains.


Le constat d’un manque d’accessibilité à l’hygiène en France


Une étude menée en 2019 par WC Loc en collaboration avec YouGov met en relief la difficulté pour 79% des sondés d’accéder aux toilettes publiques. En fonction des lieux, cette tendance se révèle plus ou moins forte. Un manque serait à déplorer dans des endroits tels que les plages à 61.89 %, les spots touristiques pour 48.76 % ou encore les parcs avec 46.70 %. La propreté des sanitaires reste un problème majeur à 69%. Le temps d’attente, estimé beaucoup trop long pour 13.61 % des sondés, prend la deuxième position des complications auxquelles les utilisateurs doivent faire face au quotidien dans l’utilisation des toilettes. De plus, il faut déplorer le manque d'adaptabilité de ces espaces pour les enfants ou personnes à mobilité réduite (PMR).

 

L’offre sanitaire WC Loc adapté aux plages et parcs publics


Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle et forte de cette étude, WC Loc propose aux collectivités locales et territoriales de parer à ces problèmes le temps de la période estivale. Elle propose ainsi la location de sanitaires et laves-mains clef en main et respectueux des normes hygiéniques COVID (entretien complet, service propreté, vidange et désinfection). En 24h, les blocs sanitaires peuvent être installées et prêts à l’emploi même dans des endroits insolites puisqu’ils ne demandent aucun raccordement. De quoi permettre aux municipalités de multiplier les installations et ainsi réduire le temps d’attente des usagers. “Nous travaillons avec WC Loc chaque saison estivale depuis 2012. Entre juin et septembre, nous installons 6 sanitaires sur nos 25 kilomètres de plage, que l’entreprise vient nettoyer 2 à 3 fois par semaine. Nous apprécions particulièrement le contact que nous avons avec WC Loc, dont l’agence de Bretagne se situe près de chez nous et dont les prix sont très compétitifs par rapport au service prodigué”, témoigne Jocelyne Mordel, chargée de l’administratif des ports et bâtiments pour la mairie de Pénestin.

 

 

La solution convient donc tout à fait aux parcs et plages, lieux de rassemblement souvent montrés du doigt pour leur manque d'équipements sanitaires. Et parce que l’environnement reste important sur ces lieux de villégiatures, WC Loc n’utilise que des produits éco-certifiés sans danger pour l’environnement.

 


L’hygiène sanitaire sur les plages, l’exemple de la Bretagne


En Bretagne Atlantique, entre Brest et Pénestin, de nombreuses plages sont éloignées des réseaux et ne disposent donc pas de raccordement aux égouts. Cependant, un bon nombre de communes bretonnes sont sensibles à l’accès aux sanitaires, notamment sur leurs plages. « Nous constatons un réel intérêt des communes au sujet de l’hygiène, notamment dans les lieux publics. L’hygiène des sanitaires est plus que jamais au coeur des leurs préoccupations, d’autant plus aujourd’hui avec la crise sanitaire liée à la Covid-19. Il y a trois ans, nous ne passions qu’une fois par semaine pour nettoyer et entretenir les sanitaires. Aujourd’hui, les communes nous demandent pour la plupart un passage par jour » explique Fabrice Le Villo, responsable de l’agence WC Loc Bretagne.

 

 


L’entreprise le constate, la plupart de ces lieux publics sont difficiles d’accès et sans réseau. Les cabines autonomes se trouvent donc être une solution adaptée pour ces lieux reculés mais pas moins fréquentés, d’autant plus durant les périodes estivales. L’année dernière, ce sont plus de 70 cabines qui ont été installées sur les plages bretonnes, dont 1 sur 2 permettaient l’accès aux personnes à mobilité réduite.


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (197 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans