Ministère du Logement : Emmanuelle Wargon et un ministère de tutelle

Ministère du Logement : Emmanuelle Wargon et un ministère de tutelle

Le nouveau gouvernement conduit par le premier ministre Jean Castex a été annoncé. Emmanuelle Wargon, 49 ans, remplace Julien Denormandie à la tête du ministère du Logement.



Légende : Emmanuelle Wargon lors de la passation de pouvoirs avec Julien Denormandie. © Damien Carles

 

Emmanuelle Wargon succède à Julien Denormandie, ancien ministre du Logement devenu ministre de l’Agriculture dans le nouveau gouvernement Castex. Emmanuelle Wargon, auparavant secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique assurera la fonction de ministre déléguée. Rappelons qu’elle avait intégré cette fonction en 2018 dans le gouvernement Edouard Philippe en 2018.

 

Elle a été directrice du cabinet de Martin Hirsch de 2007 à 2010 au sein du gouvernement Fillon, puis secrétaire générale des ministères de la Santé, du Travail et du Sport, jusqu’en 2012. Enfin, elle a été déléguée générale à la Formation professionnelle et à l’Emploi au ministère du Travail de 2012 à 2015

 

Contrairement à son prédécesseur, elle ne travaillera pas sous le giron du ministère de la Cohésion des Territoires. Julien Denormandie travaillait avec le ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales dont la ministre n’a pas changé : Jacqueline Gourault. Une ministre plutôt discrète et peu connue du grand public.

 

Exemple de la collaboration entre ces deux ministères (Logement et Cohésion des territoires), la mise au point en février dernier d’une feuille de route pour construire une ville plus durable. Avec une ambition affirmée : construire des villes sobres, résilientes et solidaires pour atteindre une ville neutre en carbone d'ici à 2050.

 

Objectif : neutralité carbone

 

Aujourd'hui, Emmanuelle Wargon aura un seul ministère de tutelle, celui de la Transition écologique, qui prend un nouveau visage en la personne de Barbara Pompili et qui incarne la nouvelle ambition « verte » du gouvernement de Jean Castex. Notons que Mme Pompili remplace Elisabeth Borne partie au ministère du Travail (en remplacement de Muriel Pénicaud qui quitte le gouvernement).

 

Le champ d’actions du ministère de la Transition écologique demeure très large en intervenant dans de nombreux domaines (récemment les produits phytosanitaires destinés à l’agriculture) mais aussi sur les questions fortes du moment que sont l’énergie et les transports. Est ce une manière de réaffirmer certaines ambitions de l'objectif de neutralité carbone, une question chère aux partisans des Verts ? L'examen de la RE 2020 en cours de discussion sera un premier test.

 

La nomination de Barbara Pompili a d’ailleurs aussitôt été salué par le Syndicat des énergies renouvelables qui compte sur son action pour accélérer la transition écologique et énergétique… « tout en créant des emplois de la valeur pour les territoires ».

 


Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1419 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation