bio'bric s'organise avec ses partenaires pour faciliter la reprise du marché

bio'bric s'organise avec ses partenaires pour faciliter la reprise du marché

...






 

« On a vécu et on vit encore une période exceptionnelle. Même si le marché connait une période d’incertitude, la société Bouyer Leroux est aujourd’hui pleinement opérationnelle pour y faire face auprès de l’ensemble de ses clients (professionnels de la distribution, entreprises de maçonnerie, plâtriers plaquistes, couvreurs, constructeurs et promoteurs) grâce à ses équipes techniques et commerciales qui se sont adaptées aux nouvelles contraintes »

révèle Pierre-Alexandre Cheminel directeur marketing et commercial.

 

 

Une écoute du marché renforcée pour ajuster la production sur les besoins des clients

 

Jusqu’à cet été, la société Bouyer Leroux s’attend à des variations d’activités sur des cycles très courts. L’objectif pour ses équipes est plus que jamais de s’adapter aux besoins de ses clients. Il y a encore une interrogation concernant le mois d’août qui traditionnellement est un mois plus faible en activité pour le bâtiment. 

 

« Les entreprises maintiendront-elles leur activité pour rattraper les retards dus aux mois de mars et avril ? Optimiseront-elles leurs chantiers avant d’entrer dans la saison d’hiver ? Il y a encore des inconnues. Nous avons anticipé plusieurs scénarios pour faciliter cette reprise et d’ores et déjà, acquis de nouvelles manières de travailler » confie Pierre- Alexandre Cheminel.

 

 

Un plan d’actions spécifique pour mieux s’adapter

 

Optimisation du stock, souplesse de la production et réactivité des équipes techniques et commerciales bio’bric sont les trois conditions pour répondre aux contraintes liées à la gestion du Covid-19 sur les chantiers et pour aider ces derniers à repartir au plus vite et efficacement.

 

« Le bon partenaire en temps de crise est celui qui sait être à l’écoute du marché et adapter sans cesse son organisation pour répondre aux besoins de ses clients » souligne Pierre-Alexandre Cheminel. « Pour nous assurer que nous serions bien en mesure de le faire, nous nous sommes attachés à lever au sein de nos processus l’ensemble des risques potentiels liés à la situation d’incertitude que nous vivons ».

 

Un dispositif industriel flexible pour pouvoir approvisionner les chantiers sur l’ensemble du territoire et éviter toute rupture de produits

 

Bouyer Leroux a aujourd’hui un stock qui permet de construire 9 000 logements (5 000 maisons, 4 000 logements collectifs), soit l’équivalent d’une ville de 20 000 habitants.

Ce stock est en cours de renforcement, avec l’objectif de couvrir 3 mois de ventes à fin juillet. De plus, Bouyer Leroux a la capacité d’augmenter rapidement et significativement sa production dans l’hypothèse d’un rattrapage d’activité dans les prochains mois.

Grâce à une chaine d’approvisionnement 100 % locale et en propriété, la disponibilité de la matière première, l’argile, n’est pas un sujet pour la brique. Bouyer Leroux dispose en effet de plus de 30 années de réserves d’argile. Un volume équivalent à plus de 6 mois de fabrication est déjà extrait et prêt à l’emploi.

 

 

 

 

 

Le dispositif industriel composé de 9 usines idéalement situées en France permet de pallier l’éventualité d’un isolement de certaines régions dans le cas d’une deuxième vague. Un
plan de substitution est déjà prévu en ce sens.


Enfin, le panel de transporteurs partenaires de Bouyer Leroux a été évalué et permettra ainsi de répondre à la demande.

 

 

 

 

 

 

Accompagner les clients


Dans ce contexte de profonde transformation, notamment digitale, la direction marketing et commerciale bio’bric a rapidement mis en place des solutions en modifiant l’organisation de ses équipes techniques et commerciales, et en les formant.

 

Les maîtres mots : bonnes pratiques et adaptabilité. Les équipes techniques et commerciales bio’bric, doivent aussi s’adapter pour continuer à être aux côtés de leurs clients et de leurs partenaires, et les accompagner aux mieux en leur proposant de nouveaux services :

 

Développement du digital et de la visio-conférence
Pour accompagner le protocole sanitaire des clients qui demande de limiter au maximum les rendez-vous physiques, les commerciaux peuvent désormais entrer en contact avec eux par visio-conférence (100 % des commerciaux sont équipés). Cela change la conduite des entretiens. Il faut en peu de temps être pertinent en proposant le service le mieux adapté au besoin du client. Pour accompagner ce changement dans les pratiques et le discours commercial, 600 heures de formation des commerciaux ont été programmées en mai.

 

Des tutoriels ont été créés pour la mise en oeuvre des produits
Difficile de se rendre sur tous les chantiers actuellement, c’est pourquoi plusieurs vidéos courtes et explicites sont mises à la disposition des équipes techniques et commerciales.

 

Des supports de communication adaptés aux besoins actuels des entreprises
Ainsi, une fiche montrant que la brique collée est un système compatible avec les gestes barrières a été mise à disposition des entreprises. Ces dernières peuvent intégrer ces préconisations dans leur propre protocole de reprise sanitaire.

 

Une offre pertinente dans le contexte actuel

 

Compte tenu des surcoûts liés à l’instauration des mesures sanitaires sur les chantiers face au coronavirus, les promoteurs et constructeurs de maisons individuelles sont, aujourd’hui, en recherche de produits compétitifs qui offrent les performances thermiques, acoustiques et mécaniques attendues.

Les nouvelles solutions, telles que la colle fix’bric et la planelle supeRmax, commercialisées par Bouyer Leroux répondent à ces critères.

 

En collectif : la solution brique répond parfaitement aux attentes du marché. Ainsi, pour compenser une partie des frais générés par la mise en application des gestes barrières sur chantiers, la solution brique très économique présente un intérêt certain pour les promoteurs qui ne travaillent pas encore avec ce système constructif qui a fait ses preuves. Selon la dernière étude Batiétude, la brique détenait en effet 27 % de parts de marché dans le collectif en 2018.

Les promoteurs qui font déjà confiance à la brique sont confortés dans leur choix. Non seulement la solution brique est économique mais elle est aussi très pertinente thermiquement. Par exemple, l’association de la planelle supeRmax (résistance thermique de 1,7 m². K/W) et la brique bgv’costo th+ optimise la performance de l’enveloppe du bâtiment tout en maîtrisant les coûts. Plus largement, le Pack Collectif bio’bric, qui associe des briques isolantes à des accessoires pour traiter de manière optimale les ponts thermiques, permet aux promoteurs de proposer plus facilement à leurs clients des espaces extérieurs tels que les balcons et terrasses qui devraient être plébiscités après cette période de confinement.

 

 

En maison individuelle : les constructeurs cherchent à raccourcir leur temps de chantiers pour rattraper les retards. fix’bric, la colle prête à l’emploi pour la bgv20, est une solution qui permet de gagner jusqu’à 1h30 par jour et par chantier ! Elle remporte un franc succès auprès des constructeurs et maçons. Maison France Confort, membre du groupe Hexaom, vient de l’adopter sur la région Midi-Pyrénées et la déploie actuellement sur la région Île-de-France.

 



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (195 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


La ferronerie d'art