Onze jours pour assembler le Pavillon en bois Metsä au Japon

Onze jours pour assembler le Pavillon en bois Metsä au Japon

Onze jours ont suffi pour assembler les structures porteuses en bois du Pavillon Metsä, bâti sur le terrain de l’ambassade de Finlande à Tokyo.



Ce Pavillon est un projet mené conjointement par Business Finland et le Groupe Metsä (1). Il pourra accueillir les réunions de l’ambassade et les événements de Business Finland. Il abritera également l’équipe nationale finlandaise lors des Jeux olympiques et paralympiques de 2021.  

 

Les éléments préfabriqués en bois composés de Kerto® LVL (lamibois) permettent une construction rapide. Les éléments Kerto LVL du Pavillon ont été fabriqués dans l’usine de Timberpoint, en Finlande.

 

Le conditionnement de ces éléments a été optimisé de manière à limiter au maximum la quantité de conteneurs, qui étaient au nombre de 16 au total. Les éléments ont été soigneusement emballés en tenant compte de la logistique au Japon : ils ont été placés dans les conteneurs dans l’ordre de montage. Les conteneurs ont quitté la Finlande en février et sont arrivés au port de Yokohama, au Japon, 45 jours plus tard. 

 

Des éléments en bois faciles à manipuler

 

La législation japonaise interdit la circulation des gros véhicules de transport dans les zones urbaines. Il a par conséquent fallu accompagner la conception des éléments du Pavillon d’une planification logistique minutieuse.

 

Les éléments mesuraient au maximum neuf mètres de long pour pouvoir être facilement transportés dans les rues étroites et animées. Un camion de dix tonnes a transporté les éléments Kerto LVL sur le site en 20 lots, à raison de 4 à 5 lots par jour. 

 

Le faible poids des éléments Kerto LVL a constitué un avantage certain à la fois pour leur transport et pour leur manutention sur le chantier. « Les éléments ont pu être rapidement assemblés sur place. Plus les éléments sont légers, plus ils sont faciles à assembler », explique Jyrki Huttunen, PDG de Puurakentajat Oy, la société responsable du montage du Pavillon à Tokyo.

 

« Cela a facilité l’assemblage sur le site restreint de l’ambassade. Et bien sûr, nous possédons une vaste expérience de la construction dans les villes finlandaises. » reprend Jyrki Huttunen.

 

 

Le pavillon constitué d'éléments en bois légers a été construit au-dessous d'une structure existante qui a servi de fondation. ©Metsäwood

 

Une conception structurelle très différente de la méthode japonaise

 

Huttunen et son équipe étaient en charge de l’assemblage du Pavillon Metsä à Tokyo. Sur le chantier, c’est l’architecte japonais Atsushi Ueda qui a supervisé la construction. Une fois l’assemblage des structures en bois terminé par Puurakentajat Oy, ce fut au tour de l’équipe d’Atsushi Ueda d’installer les fenêtres et de terminer l’intérieur et les surfaces visibles du Pavillon. 

 

« La conception du Pavillon était très différente du style et de la conception structurelle que l’on trouve au Japon. Le plus intéressant, c’est la préfabrication : tout est fabriqué en usine, puis simplement assemblé sur place. Le pavillon a été achevé relativement rapidement », explique Atsushi Ueda.

 

Le Pavillon Metsä a été partiellement construit au-dessus d’un garage en béton existant, qui a ainsi servi de fondations. « Les éléments en bois légers constituent une excellente solution pour construire au-dessus de structures existantes. Lorsqu’elles sont correctement conçues, les nouvelles structures en bois peuvent être facilement bâties sur des fondations plus anciennes », commente Jyrki Huttunen.

 

Une facilité de travail avec les charpentiers japonais

 

Les éléments en bois sont généralement 4 à 5 fois plus légers que le béton ou l’acier, ce qui implique que les machines peuvent elles aussi être plus légères. Une simple grue mobile de 25 tonnes a largement suffi à soulever les éléments Kerto LVL. Les liaisons entre les éléments Kerto LVL ont été réalisées sans aucun outil spécial.

 

Après les Jeux olympiques, le Pavillon pourra être démonté et remonté ailleurs. Atsushi Ueda et son équipe seront en charge du démontage, qui sera facilité par les liaisons simples.

 

« Même si nous ne parlons pas la même langue, il est très facile de travailler avec les charpentiers japonais, précise Jyrki Huttunen. Chacun connaît son métier. » « Il serait avantageux pour les deux pays de développer cette relation et le réseau mis en place à l’avenir, poursuit Atsushi Ueda. La construction en bois vient d’entrer dans une nouvelle ère au Japon. Je suis convaincu que cela représente également une grande opportunité pour la Finlande. »

 

(1) Metsä Wood est l’un des fabricants européens leaders de produits de bois d’ingénierie. Il est engagé dans trois segments du secteur : construction, industrie et distribution. Ses produits primaires sont le Kerto® LVL, le contreplaqué et d’autres produits du bois. En 2019, le chiffre d'affaires de Metsä Wood s'est élevé à 0,4 milliard d'euros, pour un effectif d'environ 1 500 personnes. Metsä Wood fait partie du Metsä Group.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par .BRUNO ravette haut
  • 0
  • 0

chez nous on peut poser les fenêtres en usine avec ce procédé simple et économique :https://www.batirama.com/article/31285-brevet-un-dormant-structurel-pour-reveiller-la-construction-bois.html

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1426 votants)
Oui
Non
 

Boutique



Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation