La rémunération du PDG d'Eiffage approuvée à une faible majorité

La rémunération du PDG d'Eiffage approuvée à une faible majorité

Les actionnaires d'Eiffage, numéro 3 français du BTP, n'ont approuvé qu'à une faible majorité la rémunération pour 2019 de son PDG Benoît de Ruffray, qui recevra quelque 3,5 millions d'euros.





"L'assemblée générale a (...) approuvé la politique de rémunération des administrateurs et du président-directeur général ainsi que leurs éléments de rémunération 2019", a résumé dans un communiqué Eiffage.

 

Néanmoins, les actionnaires du groupe, numéro 3 du BTP français derrière Bouygues et Vinci, n'ont approuvé qu'à un peu moins de 64% la rémunération de son PDG à l'occasion de cette assemblée générale qui se tenait à huis clos en raison des mesures de confinement contre le Covid-19. Il s'agit d'une faible majorité au regard des taux habituels d'approbation des résolutions en assemblée générale de grandes entreprises, le plus souvent nettement supérieurs à 80%.

 

Cette rémunération se monte pour 2019 à 3.427.138 euros, dont environ 1,5 million correspondent à des actions gratuitement attribuées à M. Ruffray. Le reste se décompose en 900.000 euros de rémunération fixe et un peu plus d'un million d'euros de rémunération variable.Le cabinet Proxinvest, influent auprès des actionnaires français, s'était notamment prononcé contre la rémunération de M. Ruffray.

 

C'est le volet lié aux actions gratuites qui lui posait problème. Selon Proxinvest, elles peuvent être trop facilement attribuées à M. Ruffray, quand bien même le titre enregistrerait des performances décevantes en Bourse. "Ce n'est non seulement pas incitatif, mais manque cruellement de sérieux pour une société de l'envergure d'Eiffage", juge le cabinet dans une note.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (610 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Ventilation double flux dans le résidentiel


Techniques et pratique de la chaux