Carrier devient une société indépendante

Carrier devient une société indépendante

UTC (United Technologies) avance dans sa restructuration. Carrier est désormais côté à la bourse de New-York.






En juin 2019 , United Technologies, parent de Carrier et des ascenseurs Otis, et Raytheon, spécialiste de l’armement, de l’espace et de l’aéronautique, organisaient leur fusion. C’est fait désormais : une nouvelle entreprise a été créée sous le nom de Raytheon Technologies.

 

Pour obtenir le droit de fusionner, Raytheon et United Technologies ont dû se défaire de certaines activités. United Technologies devait notamment se séparer de Carrier (55 000 salariés dans le monde) et des ascenseurs Otis (68 000 salariés).

 

Carrier introduit en bourse

 

Carrier Global Corporation a été introduit en bourse à New-York (NYSE:CARR) et ses actions sont échangées normalement depuis le 3 avril. Introduite le 19 mars à 12 $, l’action Carrier Global Corporation est montée à 17,25 $ le 31 mars et se négociait à 13,91 $ en milieu de journée le 14 mars. L’entreprise, présente dans 160 pays, comporte trois divisions : la climatisation (HVAC), la réfrigération et la lutte anti-incendie.

 

Elle exploite les marques Carrier, Arcoaire, Bryant Heating & Cooling Systems, Carlyle (comrpesseurs), CIAT, Comfortmaker, Day & Night Heating & Cooling Products, Heil, Keeprite, Payne, Riello, SLD Pumps & Power (location de pompes en Grande-Bretagne), Spot Coolers (solutions portatives de chauffage et de rafraîchissement), Tempstar Heating & Cooling Products, Toshiba-Carrier (joint-venture entre Toshiba et Carrier pour la climatisation à détente directe), Totaline (pièces détachées et consommables).

 

Cette branche HVAC s’occupe aussi de la GTB, des automatismes et des contrats d’exploitation, avec les marques Carrier, Automated Logic (spécialiste de BACnet) et Noresco. L’activité réfrigération propose toutes sortes de solutions depuis les conteneurs maritimes réfrigérés, jusqu’à l’équipement des camions et véhicules réfrigérés, en passant par les armoires réfrigérées et exploite les marques Carrier, Carrier Transicold, Sensitech (suivi de la chaîne du froid), Celsior (Allemagne), Profroid et Green&Cool spécialisé dans les équipements utilisant le CO2 transcritique.

 

L’activité anti-incendie exploite 19 marques, dont la plus connue est Chubb.

 

Une stratégie encore peu claire

 

La stratégie du nouveau conglomérat Carrier Global Corporation, dont Dave Gitlin est Président-Directeur Général et Chris Nelson responsable mondial de l’activité HVAC, n’a pas encore été vraiment communiquée, sauf en des termes généraux, sinon génériques : renforcer l’agilité, développer le cœur d’activité, réduire les coûts (de 600 millions de dollars par an d’ici 20222 tout de même), etc …

 

On peut sans doute s’attendre néanmoins à quelles évolutions significatives, dictées par sa structure encore un peu embrouillée et par Covid-19, notamment dans le numérique. Le nouveau Carrier a en effet conclu un accord avec AWS (Amazon Web Services) pour renforcer la numérisation de ses activités en février dernier. Le premier but de cette opération est la rationalisation et la réduction des coûts : 70% des 4000 serveurs de Carrier et 996 applications en ligne ont migré vers les infrastructures AWS.

 

Mais Carrier va utiliser la puissance d’analyse d’AWS et son savoir-faire en auto-apprentissage Machine-to-Machine pour optimiser son organisation industrielle et commerciale. Carrier s’appuiera aussi sur la puissance de l’infrastructure IoT d’AWS pour imaginer de nouveaux services numériques pour ses clients, notamment dans l’optimisation du fonctionnement des matériels Carrier, l’analyse et la maintenance à distance, etc. Ainsi que pour multiplier les possibilités de connexion Cloud to Cloud entre des matériels Carrier et des matériels d’autres marques.

 

Il semble que la marque Toshiba ou Toshiba-Carrier soit réservée aux solutions à détente directe. Carrier admet ne pas encore avoir de solution pour remplacer le R410A dans les grands DRV, mais souligne que les recherches avancent bien et qu’il devrait être en mesure de proposer au moins une solution à l’automne. Elle sera sans doute dévoilée au salon Chillventa de Nuremberg, si COVID-19 le permet, bien sûr.

 

CIAT, pour sa part, semble désormais spécialisé dans le traitement d’air : CTA, ventiloconvecteurs et même groupes de ventilation double-flux avec batteries à détente directe. La marque continue de commercialiser ses chillers. CIAT fournit notamment 1 776 ventiloconvecteurs 4 tubes Major Line encastrés en faux plafonds, pour équiper les appartements de Landmark Pinnacle, une tour en construction à Londres qui sera la plus haute tour de logements.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (386 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Écrans souples de sous-toiture