Malgré la crise, les maisons Solaire Box affichent leurs ambitions

Malgré la crise, les maisons Solaire Box affichent leurs ambitions

Malgré la crise du Covid-19, la société Solaire Box, spécialisée dans la construction de maisons bois et autonomes en énergie, annonce le succès d'une levée de fonds d'un montant de 1,4 million d'€.



Légende : Présente dès son lancement sur toute la France métropolitaine, et depuis 2017 dans les Antilles, Solaire Box a réalisé une centaine de constructions, allant de l’abri de jardin aux résidences principales.

 

En dépit de la crise sanitaire et économique, les créateurs de Solaire Box ont décidé d’accélérer la construction de maisons individuelles en 2020. Plutôt installée sur le créneau des studios, bungalow et pergolas, la start-up a fait le pari à la fin de l’année 2018 de basculer vers des maisons individuelles dites écologiques, c’est-à-dire en ossature bois et dotées d’une toiture solaire.  

 

D’où le lancement d’une levée de fonds, d'un montant de 1,4 million d'euros décidée avant la crise sanitaire et réalisée auprès de fonds d’investissements et de personnes privées. Objectif : permettre à la société d’accroître ses productions (100 constructions au total aujourd’hui) et recruter 15 personnes sur l’année.

 

Le concept a été créé en 2014 par Thomas Coquil, 35 ans, président de la société, et Julien Sylvestre, 42 ans, deux entrepreneurs-ingénieurs, devenus associés. La société qui a embauché 15 personnes compte aujourd’hui un 3e associé, Vincent Lerose, directeur des opérations.

 

 

Aucun entretien particulier n’est préconisé sur le bardage de la maison : le pin douglas imputrescible changera de couleur naturellement, en devenant gris argenté. Toutefois, il est possible de passer un saturateur tous les 2 ans pour conserver l’aspect initial des bardages. Un traitement peut être également proposé par Solaire Box au client afin de conserver l’aspect initial du bardage plus longtemps (huile imprégnée à haute température dans le bois).

 

Structure bois et photovoltaïque en toiture

 

Le concept de maison imaginé par les entrepreneurs en 2014 correspond d’abord à leur sensibilité pour la question écologique et à la protection de l’environnement. D’où le recours à deux matériaux/concepts majeurs : le bois en structure et le photovoltaïque pour les toitures.

 

Le premier matériau est issu d’une ressource locale (pin douglas issu du Morvan). La société a recours aux services et compétences depuis 5 ans d’un constructeur de maisons à ossature bois, installé en haute-Sâone (70). Il fabrique les éléments de structure des maisons, assemblés en usine qui intègrent les équipements électriques (avec recours aux systèmes de pieuvres) et de plomberie.

 

Quant aux toitures, la structure est réalisée dans l’usine, puis les bacs d'intégration et les panneaux sont posés sur le chantier et assurent l'étanchéité. Il s’agit de panneaux photovoltaiques fournis par le français Systovi, basé à Nantes, par ailleurs, l'un des seuls fabricants européens de panneaux solaires.

 

 

Les éléments de structure des maisons, préfabriqués dans l'usine d'un constructeur de maisons à ossature bois, intègrent les équipements électriques (avec recours aux systèmes de pieuvres) et de plomberie. Ils sont ensuite assemblés en une journée sur le site de construction de la maison.

 

Des panneaux solaires offrant un bon rendement

 

Systovi utilise la technologie monocristalline (300 Wc/ panneau), et garantit un bon rendement au m2 de ses modules à base de silicium. Outre l’absence de toxicité en cas d’incendie, les panneaux (30 modules couvrent une toiture) présentent la caractéristique d’être recyclable : les éléments sont fondus et peuvent être réutilisés pour fabriquer d’autres panneaux.

 

Ces panneaux équipent donc le pan sud de la toiture (voire l’intégralité s’il s’agit d’un studio avec un seul pan de toiture). L’autre pan de toiture est réalisé avec des bacs acier de couleur anthracite ou de l’ardoise, voire des tuiles, selon les choix des clients ou les contraintes d’urbanisme locales.

 

Avantage de la toiture en panneaux photovoltaïque : elle permet de produire jusqu'à deux fois plus d'énergie que consommée par ses habitants. Ces derniers peuvent donc soit stocker l’énergie solaire grâce à des batteries soit revendre le surplus d’électricité au réseau local. A noter que la société accompagne le client et prend en charge l’intégralité des démarches en cas de revente du surplus d’électricité au réseau (pas toujours simples à gérer pour un particulier).

 

 

Le fournisseur français de panneaux solaires, Systovi, utilise la technologie monocristalline (300 Wc/ panneau), et garantit un bon rendement au m2 de ses modules à base de silicium; 30 panneaux recouvrent la toiture d'une maison Solaire Box.

 

4 à 8 semaines pour monter la maison

 

Une fois les murs et toitures réalisés en usine, ils sont transportés sur le site de construction par des semi-remorques. Il faudra ensuite 4 à 8 semaines maximum pour achever la maison.

 

Les fondations sont réalisées au préalable par un maçon (système de plots béton). Un plancher porteur en bois sera installé afin de recevoir l’isolant au sol, puis les murs et enfin, la toiture. En deux jours maximum, la structure sera ainsi hors d’eau et hors d’air. Les menuiseries fabriquées en France sont installées sur place. Ensuite, les semaines restantes sont consacrées à la réalisation des finitions, parfois prises en charge par le client.

 

Quant aux logements achetés, ils sont plutôt de type minimaliste : le modèle de maison de 70 m2 (modèle Hélios) demeure un best-seller. Moins contraignant à chauffer et à entretenir, ce modèle de plain-pied séduit une large partie de la clientèle du constructeur. Il faut compter entre 1700 et 2000 euros/m2, pour une maison clé en main.

 

Aujourd’hui, la Start-up envisage d’accroître la fabrication et la livraison de ses maisons Solaire Box. La crise sanitaire et économique a provoqué des retards de chantiers que la société espère rattraper dans les mois à venir. Par ailleurs, des modèles de maisons de plus grande taille devaient sortir en avril et sont reportés pour l'été. En attendant, elle poursuit l’étude des dossiers en cours et compte séduire de nouveaux clients sensibles à la protection de l’environnement et à la diminution du bilan carbone.

 

 

Les maisons sont proposées avec un poêle à granulés, qui a une faible empreinte carbone. Cependant, la société mène une réflexion pour concilier à la fois écologie, confort et praticité. La gestion et le stockage des pellets peut rebuter certains clients qui préfèreraient les poêles à bois ou une PAC ou des radiateurs électriques performants, à fluide caloporteur par exemple.

 

A propos des  investisseurs

 

De nouveaux actionnaires ont participé à ce second tour de table, rejoignant les actionnaires historiques de Solaire Box, le fonds d’investissement AVIVA Impact Investing, Inter Invest Capital, ainsi que des actionnaires particuliers, notamment via la plateforme Sowefund, spécialiste des levées de fonds participatives. Le montant de la levée inclut notamment une enveloppe de 600 000 euros apportée par Inter Invest Capital à destination du développement de la filiale de Solaire Box implantée aux Antilles et en Guyane depuis 2017.

 


Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par ApolloJ
  • 0
  • 0

Bonjour, Encore trop cher.. Dommage 200 000e pour une maison de 110 m2. !! => https://www.solairebox.fr/produits/maison-lumen/ Celle que j'ai est à 140 000e avec PAC (neuve / 2018 / RT2012)


- -
  • par Jean noel
  • 0
  • 0

Le bois provient des exploitation de forête monoculture .couper des forêtes qui absorbent le gaz polluant Conclusion pas dutout ecologique non respect de l environnement

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1200 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Garde-corps de bâtiments


Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1