Peinture : Xavier Vincent animé par la rage de vaincre

Peinture : Xavier Vincent animé par la rage de vaincre

Xavier Vincent, lauréat des finales nationales des Olympiades des métiers en Peinture et décoration représentera la France lors de la compétition internationale qui se déroulera en octobre à Londres.






 

Souhaitant travailler dans le bâtiment comme ses frères, Xavier n’a pas commencé dans la peinture mais l’électricité ! Étudiant en classe préparatoire, il doit arrêter son stage quand son patron met la clé sous la porte.

 

Ne retrouvant pas d’entreprise pour poursuivre son apprentissage, Xavier se tourne vers un CAP, puis un Bac Professionnel Peinture et Poses de Revêtements. Aujourd’hui, il passe son diplôme de Technicien Supérieur Responsable des Chantiers du Bâtiment. Ouvrier, il commence à réaliser ses propres chantiers.

 

Plus tard, Xavier souhaiterait ouvrir sa propre entreprise.

 

Les Olympiades des Métiers

 

Quand un ancien candidat lui parle des Olympiades des Métiers, Xavier tombe amoureux du concept : lui aussi souhaite participer pour valoriser sa filière ! En 2009, il ne dépasse pas les sélections régionales mais, déterminé, Xavier retente sa chance l’édition suivante.

 

Les Olympiades des Métiers en deux mots : émotion et passion.

 

Les Finales Nationales à Paris

 

Il s’entraîne « à fond » et consacre ses quatre semaines de vacances pour s’exercer au maximum !

 

À Paris, il doit - sur un mur - réaliser un logo, un dégradé, une pose de papier peint et une porte en laque.  Pendant les trois jours de concours, il est animé par une rage de vaincre qui le pousse à se dépasser… et à gagner.

 

En attendant Londres

 

Xavier continue son entraînement plus assidûment au CFA et chez lui. Il applique la même technique pour se préparer à la compétition internationale que pour les Finales Nationales : amasser le maximum d’informations sur ce qui pourrait être demandé pour anticiper toutes éventualités.

 

L’anecdote de Xavier

 

«  Lors de mes entraînements, je me suis préparé avec un candidat qui concourait, lui, pour le métier Installation électrique. Nous avons véritablement vécu l’expérience ensemble. Ça a été une très belle rencontre, qui s’est transformée en amitié forte et sincère. »

 

Source : batirama.com / Cofom

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (346 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation