Taille de pierre : Mickaël Esnault, un candidat sur-motivé

Taille de pierre : Mickaël Esnault, un candidat sur-motivé

Michaël Esnault, lauréat des finales nationales des Olympiades des métiers en taille de pierre représentera la France lors de la compétition internationale qui se déroulera en octobre à Londres.






 

Attiré par les professions manuelles et le travail de la pierre, Michaël réalise un stage chez un artisan d’Île-de-France pour en avoir le cœur net. L’enchantement opère des deux côtés et Michaël est embauché.

 

Après sa 3e, il passe un CAP Taille de Pierre, un CAP Maçon qu’il obtient en 1 an puis un Brevet Professionnel Métiers de la Pierre. Compagnon du Devoir, il poursuit son Tour de France, prépare un Brevet de Maîtrise et travaille aux Ateliers Saint-Jacques à la Fondation de Coubertin.

 

Ensuite, Michaël souhaite partir travailler un an à l’étranger. Plus tard, il aimerait devenir maître de stage pour un groupe d’apprentis pour partager son savoir et sa passion.

 

Les Olympiades des Métiers

 

Sacré Meilleur Apprenti de France, Michaël découvre les Olympiades des Métiers avec les Compagnons du Devoir. Il s’inscrit pour vivre une aventure, se fixer un but et rencontrer des gens intéressants. La première fois, il arrive quatrième.

 

Les Olympiades des Métiers en trois mots : rencontre, aventure et concurrence.

 

Les Finales Nationales à Paris

 

Cette année, il retente sa chance et se présente à Paris préparé et sur-motivé. Depuis plus d’un an, Michaël s’entraîne tous les soirs et trois week-ends par mois. Il pratique également la course à pied, la natation et le cyclisme pour arrivé prêt physiquement et endurant.

 

À Paris, il doit réaliser une colonne adossée sur une base avec deux pierres assemblées, confectionner des gabarits en zinc et une empreinte du mot Paris sur la Tour Eiffel.

 

Il se focalise sur son travail et ses objectifs. Pour rester concentré et motivé, il s’isole dans sa bulle sans regarder les autres travailler. La technique paie, et après trois jours de concours éprouvant mentalement et physiquement, Michaël décroche la médaille d’or.

 

En attendant Londres

 

Michaël consacre le plus de temps possible à son entraînement. En attendant impatiemment la compétition internationale à Londres…

 

L’anecdote de Michaël

 

« Pendant le dernier stage de préparation physique et mentale, la dernière activité proposée était un saut à l’élastique. J’étais pétrifié. Je pense que le dépassement de soi est un cap à franchir si l’on veut réussir une compétition»

 

Source : batirama.com / Cofom

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits

CoffraMur






Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (363 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Ossatures métalliques

Façades rideaux - NF DTU 33.1

Techniques et pratique du plâtre