Une étude sur les Artisans du Bâtiment et leurs relations avec leurs clients

Une étude sur les Artisans du Bâtiment et leurs relations avec leurs clients

Une étude a fait le point sur les relations entre les artisans du BTP et leurs clients. Les menuisiers et les charpentiers font partie des métiers où les clients affichent la plus grande satisfaction.



Cette étude sur le ressenti des Français vis à vis de leurs artisans a été réalisé avec l’institut BVA. Elle a été commandée par BigMat (1), un groupement de distributeurs de matériaux présent sur tout le territoire.

 

L’étude révèle une disparité forte entre les différents corps de métiers concernés et fait état d’attentes pour évoluer d’une « culture du devis » vers une véritable culture client. Son interrogés différents types de professionnels : menuisiers, charpentiers, peintres, électriciens, carreleurs, plombiers et serruriers.

 

Quelque 64 % des français déclarent avoir une bonne opinion des professionnels du bâtiment, contre un bon quart une mauvaise (27 %). Toutefois, seuls 7 % des français en ont une très bonne opinion.

 

Parmi les plus satisfaits, notons les jeunes (77 %), les ruraux (73 %), ceux qui ont fait des travaux ou envisagent d’en faire dans les 5 ans (68 %) et les provinciaux (67 %). A l’inverse, les franciliens expriment 55 % de satisfaction et les 35-39 ans (58 %) se montrent plus tempérés.

 

Les menuisiers et les charpentiers en tête du classement

 

Dans le top 6 des métiers où l’on enregistre le plus de satisfaction, on peut noter les menuisiers (78 %), les charpentiers (76 %), les couvreurs (72 %), les électriciens (72 %), les peintres et les carreleurs (69 %). Arrivent ensuite, les maçons (66 %), les plâtriers (66 %), les chauffagistes (65 %), les plombiers (61 %) et enfin les serruriers (45 %).

 

Ce dernier métier, les serruriers, paraît en effet clivant, notamment auprès des franciliens (35 %), les clients provinciaux (48 %) étant un peu moins critiques vis à vis de cette profession. Idem pour les plombiers qui bénéficient de 61 % de retours positifs à l’échelle nationale, mais souffrent d’un écart de point similaire dans le match opposant Ile-de-France et province.

 

L’étude constate une survalorisation systématique des artisans par les répondants ayant réalisé des travaux ou ayant l’intention d’en faire dans les 5 ans (2 à 4 points de plus que la moyenne nationale).

 

Les prix et la disponibilité des pros à revoir selon l’étude

 

Enfin, bonne nouvelle pour le secteur : les 18-24 ans (77%) et les 25-34 ans (62%) reconnaissent par ailleurs que le bâtiment est à la fois un secteur qui recrute (72% et 80%) recelant beaucoup d'opportunités pour les jeunes (65% et 69%) mais avec des perspectives d'évolution jugées encore relativement peu attractives (47% et 35%)

 

Les Français saluent ainsi le savoir des artisans les jugeant travailleurs (74 %), dépositaires d’un savoir-faire (73 %), compétents (63 %) et à l’écoute des besoins (54 %). En revanche, ils les jugent souvent peu disponibles (53 %) et peu attentifs au rapport qualité-prix (45 %) de leurs prestations, avec une sur-représentation des franciliens (73 %). Un point à souligner d’autant que le prix demeure le premier critère de sélection dans le choix d’un professionnel pour 51 % des Français, devant l’expertise technique (41 %).

 

De même, le manque de disponibilité est surtout pointé du doigt par les Franciliens (72 %). Un axe d’amélioration à prendre en compte puisque pour plus de 8 Français sur 10, la recommandation d’un proche est importante. Et cela d’autant plus qu’il est difficile pour 2/3 des Français de trouver facilement un artisan de confiance sur internet.

 

Des attentes en matière de chantier plus écoresponsables

 

Deux tiers des Français considèrent que les professionnels du bâtiment n'ont pas de vision écoresponsable des travaux de rénovation et de construction mais ils sont plus d'un sur deux  (56%) à estimer qu'ils le devraient. 

 

Des différences notables sont observées selon les catégories professionnelles avec notamment 20 points d'écart entre les cadres (64 %) et les ouvriers (44%). Au niveau régional, ce sont les habitants de l'ex-région PACA qui sont les plus demandeurs (64%). Les habitants de la région Grand Est sont en revanche ceux qui attendent le moins des artisans sur le sujet (néanmoins majoritaire avec 51%). 

 

Un peu plus d'un répondant sur 5 (21%) pense que les artisans ont déjà cette vision alors que pour 9% des Français ce n'est pas un sujet qui doit être porté par ces professionnels et qu'un contingent assez important (14%) n'a pas vraiment d'opinion.

 

Méthodologie

 

Enquête réalisée en septembre 2019 auprès d'un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, après stratification par région et catégorie d'agglomération

 

(1) BigMat : première enseigne européenne de distribution de matériaux et produits pour la rénovation et la construction du bâtiment, BigMat est implantée dans 7 pays européens (France, Espagne, Portugal, Italie, Belgique, République Tchèque et Slovaquie) avec 904 points de vente.

 

Photo©F. Leroy


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1200 votants)
Oui
Non
 

Boutique



Les toitures et terrasses végétalisées