Interpellé par les sauterelles ?

Interpellé par les sauterelles ?

En dépit d´une large disponibilité et applicables à de nombreux cas, les sauterelles de bridage sont souvent négligées et ne viennent pas spontanément à l´esprit des ingénieurs des méthodes. Marcus Schneck, PDG de norelem, démontre les meilleures utilisations des sauterelles et ce qu´elles peuvent apporter à leurs utilisateurs.



Brides à crampons, brides à cames, brides étagées, brides à excentriques…dans le monde de l´ablocage et des éléments de bridage, nous n´avons que l´embarras du choix.

Toutefois, de la même façon qu´une même taille ne convient pas pour tous, une bride ne saurait répondre à toutes les applications. Cependant, nous pouvons souvent tomber dans le piège de ne recourir qu´aux éléments de bridage que nous maîtrisons bien et en qui nous avons confiance.

C´est bien naturel en fait, ne dit-on pas que nous sommes des créatures d´habitudes ? Néanmoins, en tombant dans la routine, l´efficacité peut baisser, la solution de bridage choisie peut ne pas être optimale et des défauts peuvent apparaître.

En exemple, quelques brides ont été électionnées dans un des plus gros projets d´ingénierie récents au Canada. Connu sous le nom de « big lift », le pont Angus Mc Donald à Halifax devait être soulevé et le revêtement routier remplacé.

Au cours de ce chantier, un quasi-accident arriva. Lorsque les ouvriers ont voulu libérer une bride, celle-ci sauta et atterrit sur le tablier car elle était sous charge. Bien que personne n´ait été blessé, tout le chantier fut arrêté le temps qu´une solution sûre soit trouvée.

Il s´agit bien sûr là d´un projet d´ingénierie de haut niveau avec de nombreux paramètres et d´une grande complexité, mais le principe reste le même : un mauvais choix de bridage peut causer des difficultés au cours du travail sans parler de la sécurité.

C´est là que les sauterelles de bridage interviennent. En dépit du fait qu´elles existent sous de nombreuses apparences et types selon une grande variété d´applications, elles ne sont pas largement reconnues pour le bridage en ingénierie industrielle. Voici pourquoi vous devriez leur accorder la considération qui leur est due.



Une puissance de bridage élevée à peu de frais


Les sauterelles proposent une des plus grandes forces de serrage disponible. Elles travaillent suivant l´effet de levier et peuvent être actionnées avec une faible dépense d´énergie.

Son principe de travail fonctionne en appliquant une pression par effet de levier pour sécuriser le composant considéré. Une fois que les trois points de l´articulation sont alignés (lorsque le levier est redressé et verrouillé), il n´est plus possible pour la pièce de réagir par une force antagoniste.

Un auto-verrouillage est garanti dès que le point mort est dépassé (alignement des trois articulations), tandis que la force de serrage peut être réglée en agissant sur la vis de réglage.

Les sauterelles de bridage sont la solution optimale pour les opérations de perçage, soudage, rectification et de contrôle. Pour l´industrie du bois, elles évitent des déformations extrêmes en cas de collages ou assemblage de feuilles fragiles, la force de serrage étant contrôlable.



Pas d’ambiguïté


Les sauterelles s´utilisent suivant un mode opératoire. Elles sont positionnées avant le serrage et sont ensuite rabattues pour verrouiller le composant. La force de serrage est préréglée en amont sur la vis de serrage au travers du bras. De cette manière, la force de serrage est garantie.

Le contraste est élévé par rapport aux autres méthodes de bridage, comme par exemple les brides à crampons. Les brides à crampons travaillent en compression et sont serrées à la main comme un étau.

Bien entendu, ce type de bride introduit un élément humain, selon lequel il dépend de chaque personne de juger d´un serrage puissant. Un serrage jugé suffisant par une personne, ne le sera peut-être pas par une autre.

Les systèmes de bridage basés sur la compression peuvent aussi être difficiles à évaluer si le serrage est trop puissant, ce qui peut causer de l´inefficacité. Trop de serrage peut aussi marquer les pièces travaillées.



Flexibles, ergonomiques, autoréglables


Une des caractéristiques majeures des sauterelles est leur flexibilité. Dans la gamme norelem, elles sont proposées pour verrouiller verticalement, horizontalement, angulairement, en petites ou grandes dimensions. Elles peuvent aussi être livrées en version pousser-tirer pour montage sur support.

Tout cela signifie que les sauterelles de bridage peuvent être utilisées pour quasiment toutes les applications quotidiennes. En outre, les poignées peuvent être livrées avec des grips ergonomiques. Ceci soulage les troubles musculosquelettiques de répétition des opérateurs, spécialement quand ils travaillent sur des séries importantes de pièces.

Un autre bénéfice des sauterelles est qu´elles peuvent être autos réglables, comme celles de la gamme norelem. Ces sauterelles s´ajustent automatiquement en hauteur, largeur ou profondeur de la pièce et offrent une infinité de positions de serrage sur 35 mm, sans avoir besoin de retoucher la vis de serrage. La force de serrage peut être réglée jusqu’à 1000 newtons via une vis située sous le levier dans la charnière, ainsi la pièce travaillée se trouve sécurisée.

Les sauterelles auto réglables sont recommandées quand les opérateurs travaillent sur des volumes importants en usinage et fraisage, avec des pièces de dimensions variées. Ceci évite d´avoir à régler manuellement la bride en ajustant la vis de serrage.



Basculer vers une ingénierie plus efficace


Deux des principes de base de l´ingénierie sont la résolution des problèmes et de « rester simple ». Les sauterelles de bridage y répondent quand elles sont bien prises en compte.

Pour les ingénieurs d´études, il faut réfléchir à la possibilité qu’une sauterelle soit une solution de bridage plus simple et plus efficace. Au lieu de recourir à de multiples brides à crampons, ne serait-il pas mieux d´utiliser une sauterelle à la place ?

Dans cette optique, non seulement les sauterelles de bridage constituent une solution potentiellement meilleure, mais elles peuvent aussi réduire les coûts. Moins d´investissement dans le bridage, moins de blessures et de tensions physiques, et une force de travail plus efficace signifie et une meilleure production et des profits accrus.
.
Pour en savoir plus sur Norelem et les sauterelles de bridage, rendez-vous sur www.norelem.fr

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1211 votants)
Oui
Non
 

Boutique