Tarkett: bénéfice net réduit après une année 2019 difficile

Tarkett: bénéfice net réduit après une année 2019 difficile

Le groupe français Tarkett, fabricant de revêtements de sols, a vu son bénéfice net réduit de 20% en 2019, à 39,6 millions d'euros, pénalisé par une année difficile en Amérique du Nord.



Le chiffre d'affaires annuel a atteint 2,99 milliards d'euros, en hausse de 5,5%, a indiqué le groupe dans un communiqué. La croissance organique (à périmètre et change constants) est de 0,7%. Le président du directoire, Fabrice Barthélemy, a mis l'accent sur la hausse des ventes et le maintien de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté, qui est le principal indicateur de performance suivi par le groupe.

 

Compte tenu des difficultés enregistrées en Amérique du Nord, Tarkett avait revu en baisse début décembre son objectif d'Ebitda ajusté, qu'il attendait légèrement inférieur à celui de 2018. Finalement, l'Ebitda ajusté 2019 est en hausse de 0,3% (en données comparables, avant application de la nouvelle norme IFRS16).

 

Le chiffre d'affaires est un peu supérieur au consensus établi par l'agence financière Bloomberg, qui tablait sur 2,97 milliards d'euros. Mais le résultat d'exploitation, à 96,6 millions d'euros est en dessous des 118 millions de ce consensus. Le groupe a enregistré une activité en décembre en Amérique du Nord "très proche de la normale", après la résolution de problèmes opérationnels qui ont toutefois "assez lourdement perturbé la production" au quatrième trimestre, a expliqué Fabrice Barthélemy.

 

Difficultés en Amérique du Nord et performance sur le marché du Sport

 

Les difficultés en Amérique du Nord ont pesé sur les ventes du dernier trimestre (672,5 millions d'euros), en recul de 2,5% en organique. La relance de la croissance en Amérique du Nord et l'amélioration de la rentabilité sera l'une des principales priorités en 2020, a souligné M. Barthélemy. A l'exception de l'Amérique du Nord, "toutes les régions ont bien résisté dans un contexte économique parfois compliqué (...) avec une amélioration des marges au second semestre", a-t-il poursuivi.

 

Le président du directoire a aussi salué une "excellente performance" en 2019 dans le segment Sport (terrains en gazon synthétique et pistes d'athlétisme) qui a enregistré "une année record" avec une croissance organique de 13%. Dans ses perspectives pour 2020, Fabrice Barthélemy reste "assez prudent sur l'environnement économique", jugeant que "la demande de revêtements de sols restera probablement mitigée".

 

Le patron de Tarkett veut rester "très strict sur la réduction des coûts et la gestion des prix de vente" pour notamment compenser la hausse des coûts des matières premières. Dans ce contexte, le groupe visera "une progression de la marge d'Ebitda ajusté" en 2020. Il a aussi confirmé son objectif à moyen terme de porter cette marge à 12% (contre 9,4% en 2019, après application de la norme IFRS16).


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1424 votants)
Oui
Non
 

Boutique



Les escaliers