Plancher chauffant: une marque pour garantir les performances

Plancher chauffant: une marque pour garantir les performances

Une nouvelle marque de qualité, Certitherm, voit le jour. Créée à l’initiative du syndicat Cochebat*, elle a pour objectif de garantir les performances annoncées des planchers hydrauliques en vue de la RT 2012.



 

Près de 7 millions de m2 de planchers hydrauliques ont été installés en 2010, grâce à une progression des ventes de 10 % entre 2009 et 2010. La reprise est donc confirmée sur ce marché lié à la construction de logements neufs (les planchers s’installent à 95 % dans le neuf).

 

Rappelons que le plancher chauffant rafraîchissant basse température est  aujourd’hui une technologie éprouvée (50 ans d’existence) et normée (NF EN 1264) dont les composants (tubes, collecteurs, isolation périphérique, dalles) sont soumis à des avis techniques.

 

Un élément essentiel de la RT 2012

Alors pourquoi une marque de qualité aujourd’hui ? « Le système PCRBT est devenu un des éléments essentiels de la RT 2012 et rien ne permettait de garantir la performance du système entier » indique Benoît Smagghe, adhérent au Cochebat. Or, cette performance doit être prise en compte dans le calcul des consommations globales du bâtiment dans le cadre de la nouvelle réglementation thermique applicable en 2012.

 

Certitherm sera donc un gage de qualité et de reconnaissance pour l’installateur, en même temps, qu’une assurance pour les bureaux d’étude, les prescripteurs et les distributeurs. En effet, certains installateurs peuvent être tentés d’assembler des composants issus de différents systèmes (exemples : collecteurs d’une marque X, tube d’une marque Y et dalle, d’une marque Z). Des assemblages dont les fabricants ne peuvent pas garantir la performance thermique et hydraulique.

 

80 systèmes concernés par la certification

Aujourd’hui, le syndicat (65 % de part de marché sur le plancher hydraulique) est en mesure de proposer 80 systèmes qui peuvent bénéficier de la marque de qualité. L’entreprise ou l’installateur soumettra son projet d’installation au comité de marque Certitherm qui le vérifiera avant de le faire instruire par des bureaux d’étude indépendants.

 

Ces derniers effectueront les calculs thermiques (émissions, absorptions et pertes au dos) selon la norme NF EN 1264. Les systèmes certifiés devront justifier de composants conformes aux normes, DTU et avis techniques en cours. Ils devront, en outre, répondre à une résistance thermique de 0,75 pour les planchers intermédiaires ou planchers bas isolés et 2,4 pour tous les autres cas.

 

Un certificat par installation

Un certificat sera délivré pour chaque installation avec une courbe de chauffage et de rafraîchissement qui indiqueront la performance du système. Les premiers certificats devraient être délivrés à la fin de l’année 2011. Un site internet dédié donnera les informations sur la marque.

 

* syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraîchissement et sanitaire regroupant : Acome, la Chape Liquide, Comap, Efex International, Knauf Industries, Nicoll, PB Tub, Rehau SA, Roth France, Velta Eurojauge, Wavin Climasol.

 

Source : batirama.com / Fabienne Leroy

 

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2496 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique