La Nouvelle route du Littoral sera terminée "dans les meilleurs délais possibles"

La Nouvelle route du Littoral sera terminée

La Nouvelle route du Littoral, chantier titanesque reliant le nord à l'ouest de La Réunion, à l'arrêt faute de pierres, sera terminé "dans les meilleurs délais possibles", selon le préfet de La Réunion.






A l'issue d'une réunion des principaux acteurs du chantier de construction de la NRL (conseil régional, conseil départemental, groupement d'entreprises Bouygues - Vinci, syndicats du BTP, des transporteurs), "les participants se sont engagés à conduire le chantier à son terme dans les meilleurs délais possibles et à un coût acceptable par le maître d'ouvrage (le conseil régional)", précise un communiqué du préfet.

 

Débuté en 2014, le chantier de cette route en deux parties (une partie viaduc, déjà terminée, et une partie digue, à l'arrêt) devait se terminer en 2022. Mais la livraison de l'ensemble de la route, longue de 12,7 km, est désormais projetée vers 2025. En cause, une série de recours juridiques d'associations de défense de l'environnement et de citoyens, dénonçant l'ouverture de carrières locales devant approvisionner le chantier de la digue.

 

Le conseil d'Etat leur a donné gain de cause, arrêtant l'exploitation des carrières. "La digue de 2,7 km de Grande Chaloupe à La Possession sera construite en privilégiant les approvisionnements en ressources locales, incluant les andains (pierres dans les champs agricoles) et l'épierrage" (action d'enlever les pierres d'un champ, ndlr), a assuré le préfet.

 

Discussion entre le maître d'ouvrage et le groupement d'entreprises

 

"Une discussion entre le maître d'ouvrage et le groupement d'entreprises sera ouverte sous l'égide du secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, pour aboutir sous un mois à une solution opérationnelle", précise-t-il. "Les capacités financières et les contraintes juridiques du maître d'ouvrage seront prises en compte.

 

Les propositions du groupement d'entreprises seront analysées". "Je salue le travail du préfet et des acteurs locaux qui a abouti à une vision commune de la poursuite du chantier de la Nouvelle route du Littoral", a réagi Jean-Baptiste Djebbari, qui "veillera personnellement au bon suivi de cet accord d'avenir". L'Etat soutient depuis le début ce projet de NRL.

 

Car la route actuelle, qui longe une falaise instable, est très dangereuse. Une vingtaine de personnes ont trouvé la mort dans des éboulis depuis la mise en service de cette route en 1976.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (95 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique