LG introduit une offre globale pour la maison individuelle à IFA 2019

LG introduit une offre globale pour la maison individuelle à IFA 2019

Photovoltaïque, onduleur, stockage, pompe à chaleur, LG présente sa première offre globale, communicante, naturellement.



Au salon IFA 2019 à Berlin, LG ne parle que d’intelligence artificielle (AI pour Artificial Intelligence), mais présente aussi des solutions spectaculaires et des concepts intelligents, dont on comprend immédiatement l’intérêt.

 

 

 

LG a fait appel à Emiliano Fuksas pour repenser l’esthétique de ses appareils. Cet effort a débouché sur de nouvelles machines à laver, des téléviseurs et de nouveaux climatiseurs. ©PP

 

LG ThinQ, la marque des appareils intelligents chez LG

 

Côté intelligence artificielle, LG annonce la disponibilité depuis le début 2019 d’une puce spécifique pour l’AI qui équipera toutes les nouvelles générations de ses appareils. Elle fait appel à l’architecture LG Neural Engine pour apporter des capacités AI grâce à une simple puce électronique, sans nécessairement passer par le Cloud.

 

Côté connectivité, la plateforme LG ThinQ relie les appareils LG entre-eux, ainsi qu’avec des appareils d’autres marques en passant par le Cloud. LG semblait donc ne pas avoir choisi une communication locale par un bus de terrain ouvert, mais plutôt la communication Cloud to Cloud grâce à la mutuelle ouverture des API (Automation Programming Interface) avec d’autres marques. Ce qui, après tout, est la démarche retenue par Bosch, Samsung, Conrad Connect et de nombreux autres.

 

C’était jusqu’à ce que, sur le stand LG à IFA, on tombe sur un petit appareil marqué Aquara qui ressemblait furieusement à un thermostat intelligent connecté. LG a en effet conclu un partenariat avec le chinois Lumi United Technology (sans rapport avec l’américain United Technologies parent de Carrier et d’Otis).

 

Lumi, né à Shenzen dans la province du Guandong, est un spécialiste de l’IoT (Internet of Things, Internet des Objets) et propose la gamme Aquara qui fonctionne sous Zigbee 3.0.

 

 

 

Un boîtier Aquara de Lumi pilote ce climatiseur à détente directe de LG et l’insère dans un système domotique global de la maison : il s’éteint si la fenêtre est ouverte, obéit à une programmation globale qui englobe aussi l’éclairage, etc. Toutes les commandes sont rassemblées par LG ThinQ sur tous les écrans connectés de la maison, dont les nouveaux et gigantesques téléviseurs 8K de la marque. ©PP

 

 

Zigbee 3.0 avec Aquara du chinois Lumi

 

Aquara propose une passerelle Zigbee 3.0 en aval et WiFi en amont, ainsi que toute une série de composants Zigbee 3.0 : une motorisation des stores, mais aussi des rideaux intérieurs, de l’éclairage, un thermostat d’ambiance, un contrôleur de climatiseur, des prises électriques connectées, des caméras et des détecteurs de présence, des contacts de feuillure, … Le tout fonctionne sous un pur Zigbee 3.0 sans pollution propriétaire : tout appareil Zigbee 3.0 d’une autre marque peut être pris en charge par la box Zigbee Aquara.

 

Sur le stand de LG, on voyait le contrôleur de climatisation, un déshumidificateur LG fonctionnant à partir des ordres d’une sonde d’%HR Aquara, des luminaires Aquara qui réagissent à la commande vocale LG : commande vocale, Cloud LG, renvoi de l’ordre par internet à la box du logement, puis au hub Zigbee Aquara en Wifi, avant que ce dernier ne donne un ordre en Zigbee 3.0 aux luminaires. La collaboration entre LG et Lumi en est à ses débuts, mais selon LG, elle a vocation à s’étendre au tertiaire et même à la Smartcity.

 

Voici deux des appareils Zigbee 3.0 de Lumi : un concentrateur WiFi/Zigbee qui est aussi une sonde de température ambiante, des ampoules connectées. ©Lumi

 

LG ThinQ au-delà de la commande vocale

 

LG ThinQ est naturellement déjà compatible avec la commande vocale par Alexa d’Amazon, HomeKit d’Apple et Google Assistant. LG investit cependant dans des recherches sur d’autres solutions d’interactions pour dépasser la commande vocale. L’entreprise a dévoilé à IFA le miroir LG Styler. C’est un miroir intelligent, équipé de discrètes caméras 3D et du nouveau module Vision Pack.

 

Connectés au Cloud, LG Styler est capable de mesurer avec exactitude les proportions d’une personne. Son module Vision Pack reconnaît les habits et propose des assortiments puisés dans la garde-robe de l’utilisateur. La plateforme LG ThinQ est ouverte à des développeurs extérieurs.

 

 

Voici l’offre globale de LG pour les maisons à énergie quasi-nulles : panneaux PV de 380 Wc de puissance unitaire, onduleur, stockage d’électricité et pompe à chaleur au R32 pour le chauffage et la production d’ECS. ©PP

 

 

LG en marche vers les maisons BEPOS

 

LG dévoile pour la première fois à IFA un concept que nous retrouverons sur son stand à Interclima. Comme l’entreprise coréenne est l’un des leaders mondiaux dans les panneaux photovoltaïques, dans les onduleurs, dans le stockage d’énergie et dans les pompes à chaleur, elle a réuni tous ces équipements dans un ensemble cohérent destinées aux maisons individuelles BEPOS.

 

L’ensemble fonctionne en triphasé pour le marché allemand, offre 8 ou 10 kWh de stockage modulaire : on peut ajouter des modules de stockage. Le but est de maximiser l’autoconsommation de la production d’électricité photovoltaïque du site.

 

L’onduleur se charge aussi d’orienter les flux d’électricité : alimentation de la pompe à chaleur directement par les panneaux, chargement du stockage, déchargement du stockage, appel au réseau ou revente au réseau. Cette offre est conçue dans toute l’Europe pour les maisons BEPOS ou à « énergie quasi-nulle » qui seront obligatoires en construction neuve à partir du 1er janvier 2020, demain pour ainsi dire.

 

Mais elle se destine également aux maisons déjà équipées de panneaux photovoltaïques qui veulent rénover leur chauffage et production d’eau chaude en installant une pompe à chaleur, tout en maximisant l’autoconsommation de leur production d’électricité sur site.

 

 

 

Le français Fenotek présente à IFA son nouveau portier vidéo Hi)Pro-S500, destiné aux professionnels. Pour environ 780€ en prix public, il embarque une puce 4G et 5 ans d’abonnement 4G auprès d’un opérateur. Il est conçu pour une installation rapide : un QR Code dans la boîte sert à l’activation du boîtier. Il transmet images et sons à plusieurs téléphones portables. ©PP / ©Fenotek

 

 

 

Pour ceux qui n’ont pas de téléphone portable, les jeunes enfants par exemple, Fenotek dévoile à IFA une platine intérieure connectée en WiFi à la box internet de la maison, puis au Cloud Fenotek et enfin au portier vidéo de la maison en 4G. Elle contient l’appli Fenotek et offre les mêmes possibilités que sur un smartphone classique. Fenotek continue de s’ouvrir aux installateurs professionnels et sera donc présent au Mondial du Bâtiment à Villepinte du 4 au 8 novembre 2019, dans le secteur Construction Tech, Hall 6, stand A010. ©PP

 

 

 

La WiFi 6 est partout à IFA. Plusieurs exposants, dont Netgear, proposent des offres spécifiquement destinées au « Home Office », ceux qui travaillent chez eux. Le WiFi 6 ou 802.11.X est plus rapide que la version précédente 802.11.ac, environ 40% plus rapide si un seul appareil est connecté à un routeur WiFi6, tout en restant en 2,4 GHz. ©PP

 

 

 

A IFA, Deutsche Telekom met l’accent sur les nouveaux services rendus possibles par la 5G en cours de déploiement. L’entreprise présente aussi le premier haut-parleur intelligent connecté européen, développé avec Orange. Il offre deux services de télécommande vocale à la fois : celui Deutsche Telecom (« Hallo Magenta ») et Alexa d’Amazon. Il devrait être disponible chez Orange pour Noël.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2196 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique