Avenir du CCCA-BTP : « Si on ne bouge pas, on est mort » selon la FFB

Avenir du CCCA-BTP : « Si on ne bouge pas, on est mort » selon la FFB

La question de l’avenir du CCCA-BTP reste au cœur de l’actualité : la FFB réitère sa volonté de transférer les missions de l’organisme directement entre les mains des gestionnaires des CFA.



« Tout l’argent consacré à la formation par alternance doit aller aux CFA et aux apprentis. L’accumulation de structures est inacceptable et il faut un système qui soit le plus simple possible » répond Jacques Chanut, président de la FFB, aux questions posées sur l’avenir du CCCA-BTP, lors de la présentation des données conjoncturelles de la rentrée.

 

Rappelons que le CCCA-BTP constitué sous forme d’association est un organisme à gouvernance paritaire des branches du bâtiment et des travaux publics qui coordonne 118 CFA et collecte la contribution apprentissage, une cotisation spécifique au secteur. Selon le président de la FFB, « cette contribution doit être maintenue mais elle devra satisfaire les besoins des CFA et non ceux des structures intermédiaires qui s’additionneraient ».

 

Selon ce dernier, il faudra attirer de plus en plus de jeunes dans les métiers « et ça passe par la communication » en raison d’une concurrence de plus en plus forte entre métiers pour recruter des jeunes.

 

"Il faut sauver nos CFA sur le territoire"

 

« Il faut sauver nos CFA sur le territoire et favoriser leur autonomie pour qu’ils puissent recruter des apprentis en adéquation avec les besoins des entreprises. Ils feront donc leurs propres communications et ce sont eux qui mettront en place leur tête de réseau » reprend Jacques Chanut.

 

Dans cette optique, et depuis la création du nouvel Opco de la Construction, (dans la douleur, sur des questions de représentativité des syndicats dont la Capeb), la FFB réaffirme sa position : elle souhaite que les missions du CCCA-BTP soient transférées au sein du nouvel opérateur de compétence. 

 

Quant aux autres missions du réseau de l’apprentissage, notamment relatives à la communication, le conseil pédagogique et les autorisations d’ouverture des CFA, elles n’ont plus lieu d’exister puisque les CFA devront prendre leur avenir en main, termine le président de la FFB.

 

Affaire à suivre lors des prochaines réunions de l’Opco, au début du mois d’octobre : ses représentants devront décider du sort du CCCA-BTP, dont la collecte a été reconduite par le ministère du Travail, pour un an à défaut d’accord sur le sujet…

 

Source : batirama.com / F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2258 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Ventilation double flux dans le résidentiel