GTB : le Français Arcom dévoile les avantages de la technologie IzoT

GTB : le Français Arcom dévoile les avantages de la technologie IzoT

IzoT est une nouvelle génération de composants qui permet une communication simultanée en LonWorks et BACnet/IP sur paire torsadée. Arcom propose des automates IzoT qui devraient séduire installateurs et intégrateurs.



Le 5 Juillet dernier, Arcom, une entreprise française qui conçoit et fabrique des automatismes communicants pour le confort et la maîtrise de l’énergie, a réuni ses partenaires – Ocitaline, Centra Line, Trend, ABB, SBC (Saia Burgess Controls), … - pour montrer aux installateurs et intégrateurs tous les avantages de la technologie IzoT.

 

 

Autour de la technologie IzoT, le français Arcom s’est constitué un univers de partenaires : Occitaline pour ses routeurs IzoT, Trend, ABB, SBC, … ©PP

 

Petit rappel : Adesto, Echelon et IzoT

 

Durant l’été 2018, le californien Adesto Technologies – un concepteur et fabricant de semi-conducteurs pour l’internet des objets – a annoncé le rachat de Echelon Corporation, le créateur du protocole de communication LonTalk et des réseaux LonWorks.

 

Dans les derniers développements technologiques lancés par Echelon, figurait les modules IzoT, une technologie révolutionnaire qui permet à partir d’un seul processeur Neuron 6000 associé à un transceiver intelligent de la gamme Series 6000 Smart Transceivers, de communiquer simultanément en LonWorks, LonTalk/IP et BACnet/IP. Tout ça sur une paire torsadée TP/FT10.

 

Un routeur IzoT assure plusieurs fonctions. Premièrement, les trames IP et les trames LonWorks circulent sur le même support de communication : une paire torsadée TP/FT10. « Les messages IP de BACnet/IP circulent sur une paire torsadée », il faut prononcer cette phrase à voix haute pour se rendre compte de l’énormité de ce développement.

 

La paire torsadée, en raison de son coût et de sa facilité d’installation, est le support de communication le plus apprécié des installateurs et des intégrateurs dans le déploiement d’une GTB. Jusqu’à présent, on ne pouvait faire circuler des trames IP sur une paire torsadée, « en topologie libre ». Il faut dire ça aussi à haute voix pour bien s’en persuader. C’est devenu possible avec IzoT.

 

 

 

Le serveur Ox-IzoT-BigData d’Occitaline peut pousser les données collectées en Lon et BACnet par les automates IzoT vers des serveurs Azur, Oracle, MySQL, … pour profiter de leur puissance d’analyse. ©PP / Arcom

 

 

 

BACnet et LonWorks sur le même support de communication

 

Deuxième fonction, IzoT réunit, sans passerelle, BACnet et LonWorks sur le même support et supporte simultanément les deux protocoles de communication. Troisièmement, un routeur IzoT contient un administrateur, peut héberger des webservices pour des échanges sur TCP/IP avec d’autres protocoles et possède assez de mémoire et de puissance de traitement pour héberger des modules logiciels pour des applications spécifiques.

 

Il devient donc possible de gérer par BACnet des applications – comme le pilotage de l’éclairage – qui ont besoin de temps de réponse très courts. IzoT garantit naturellement l’interopérabilité avec tous les produits LonWorks existants. Ce qui permet de moderniser des installations en ajoutant de nouvelles fonctionnalités en BACnet, tout en conservant les applications LonWorks existantes.

 

A travers des routeurs IzoT, on utilise les mêmes outils de configuration et reconfiguration – le bien connu NL Facilites, par exemple – que sur des réseaux LonTalk classiques.

 

 

 

La gamme IzoT d’Arcom est naturellement compatible avec la télécommande virtuelle myArcom, avec les solutions de géolocalisation myArcom, avec des sondes et détecteurs divers, avec le multicapteur MC-0072 qui détecte présence et luminosité, tout en faisant office de balise Bluetooth. ©PP / Arcom

 

 

 

Les premiers automates IzoT sont sur le marché

 

Arcom n’a pas tardé à profiter de cette technologie et propose déjà des automates multiprotocoles, dont le HLBC-230-Z, pour piloter de multiples processus : ventilo-convecteurs, poutres froides, plafonds rayonnants, vannes thermiques, vannes 0-10 V et vannes 6 voies, QAI, éclairage en DALI natif, stores 230 VAC et 24 VDC, …

 

Profitant des capacités de l’architecture IzoT, cet automate Arcom sait piloter l’ensemble de ces processus en fonction de détections de présence, de détection de luminosité ambiante, il se prête au recloisonnement à travers de logiciels graphiques et il est certifié EuBac.

 

Dans l’univers IzoT, chaque produit bénéficie d’une adresse IP. En couplant ses automates Izot avec les routeurs Ox-IzoT-BigData de Occitaline – un autre français spécialiste des routeurs pour réseaux de GTB – Arcom ouvre ses automates à des Webservices accessibles de n’importe où dans le monde et met à disposition sur le réseau IP des informations Lon et BACnet au format des Webservices.

 

De son côté, Adesto propose depuis le début 2019, le SmartServer IoT qui contient la technologie IzoT et adresse donc LonWorks, BACnet, mais aussi Modbus et Modbus TCP.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2187 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer