Wiser, l’offre domotique de Schneider Electric s’étoffe peu à peu

Wiser, l’offre domotique de Schneider Electric s’étoffe peu à peu

Avec le nouveau Wiser, solution domotique sans fil basé sur Zigbee et Bluetooth, Schneider Electric compte obtenir une part conséquente du marché français.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Schneider Electric, qui a 180 ans, est un géant de la domotique en Europe. Simplement, ce n’était pas trop visible en France. La première édition de Wiser, la solution domotique sans fil de Schneider Electric, avait été lancée en 2013. En 2014, Schneider Electric en parlait beaucoup. Début 2015, Panasonic avait adopté Wiser pour intégrer ses pompes à chaleur à une installation domestique domotisée. Puis, plus rien : plus un mot ou presque, en France en tout cas.

 

 

 

La version la plus simple de Wiser fonctionne en Bluetooth pour le pilotage de l’éclairage et des volets roulants, sans passerelle, directement en point à point à partir d’un smartphone ou d’une tablette. ©PP

 

Un écosystème Wiser déjà étoffé hors de France

 

Hors de France, en revanche, Wiser continuait une belle carrière parfois sous d’autres noms. Eberle, filiale blege de Schneider Electric, s’était emparée de Wiser et de sa communication sous Zigbee pour enrichir de manière importante ses possibilités de pilotage. A son lancement en France, Wiser pilotait du chauffage électrique, du chauffage à eau chaude, l’éclairage et les volets roulants.

 

Ailleurs, Wiser avait appris à piloter de la climatisation, du contrôle d’accès, n’importe quelle vanne à moteur électrique, depuis l’arrosage automatique, jusqu’au plancher chauffant, etc. Tout cela grâce à Eberle, en Belgique d’abord, puis Wiser Heat chez Potterton-Myson – filiale de BDR Thermea, client OEM de Drayton, un spécialiste de la régulation anglais qui appartient à Schneider Electric - au Royaume Uni, puis en Allemagne dans les gammes de Merten, encore une acquisition de Schneider Electric.

 

Eberle développait des solutions et les fabriquait en OEM pour toutes les entités du groupe Schneider Electric et au-delà. Bref, Wiser se portait bien partout, sauf en France, sans que l’on sache trop pourquoi. Sinon à accepter l’hypothèse absurde – mais quand toutes les autres hypothèses s’avèrent fausses, l’absurde devient probable - que Schneider Electric n’était pas vraiment intéressé par le marché de la domotique en France

 

 

 

Voici Wiser en France, l’offre sera progressivement disponible, en commençant en octobre 2019, puis tout au long de l’année 2020. ©PP / Schneider Electric

 

 

Plusieurs niveaux dans l’offre Wiser

 

Changement de cap : le groupe développe une stratégie domotique mondiale, solidement ancrée sur la maîtrise des consommations énergétiques, qui doit trouver sa déclinaison technique et commerciale et atteindre une part de marché honorable en France. Tant mieux, tant mieux.

 

Wiser en France commence par une offre de base, déclinée en trois niveaux et qui sera disponible en octobre. Au plus simple, sans aucune passerelle, des actuateurs Wiser communicant simultanément en Bluetooth Low Energy (BLE) pilotent les volets roulants et l’éclairage, directement à partir d’un smartphone ou d’une tablette équipée de l’App Wiser.

 

Schneider Electric estime que son application Wiser compte parmi les plus conviviales sur le marché français. Des versions très proches sont disponibles chez Eberle en Belgique, dans divers autres pays européens et au Canada. ©Schneider Electric / Eberle

 

 

Le choix de la simplicité

 

La plus conviviale qui soit, souligne au passage Olivier Pecoul, le directeur du marketing France chez Schneider Electric. L’App propose notamment des « scènes de vie ». Des scénarios comme tous les autres systèmes domotiques ? Pas du tout, les scènes de vie, c’est bien mieux ! Bon, mais la nuance n’est pas claire.

 

Pour 200 € environ, un utilisateur final peut s’équiper de 3 commandes de volets roulants et de deux variateurs pour l’éclairage, communicant en BLE, simplement en remplaçant les appareils terminaux : interrupteurs et commandes de volets roulants. Le montant du ticket d’entrée est réduit et l’installation est parfaitement évolutive. Ces boîtiers basculeront en Zigbee, s’ils sont soudain pilotés par l’App Wiser en Zigbee.

 

 

 

Eberle, filiale de Schneider Electric, développe tous les composants et tous les algorithmes pour le pilotage du chauffage à eau chaude. ©PP

 

Piloter le chauffage électrique

 

Pour piloter le chauffage électrique, il faut ajouter au plus près du radiateur, soit un actuateur avec un pouvoir de coupure de de 16 A - soit environ 3,7 kW en monophasé 230 V -, soit un actuateur qui adresse le fil pilote 4 ou 6 ordres du radiateur : le vieux, mais toujours vaillant, protocole de communication défini par le Gifam. Ce qui permet un pilotage centralisé des radiateurs électriques en ZigBee.

 

Les plus modernes des radiateurs électriques, chez Atlantic et Muller, embarquent leurs propres sondes de température, de détection de présence et une capacité de traitement d’information suffisante pour une fonction d’auto-apprentissage des habitudes des occupants et des caractéristiques thermiques du logement. Bref, un pilotage centralisé n’apporte pas grand-chose en termes d’optimisation des consommations d’énergie.

 

 

 

Eberle a mis au point les têtes de robinets thermostatiques motorisées qui communiquent en Zigbee avec Wiser Home Touch. Il en existe trois différentes. L’une d’entre-elles a reçu le prix du design reddot ren Allemagne en 2018. ©PP

 

 

 

Chauffage à eau chaude

 

Pour piloter du chauffage à eau chaude, seront disponibles un relais contact sec capable d’une action on/off sur les chaudières, ainsi que des têtes thermostatiques pilotables. Le relais chaudière communique en Wi-Fi avec la box internet du logement. Ce qui la rend pilotable à distance par l’App Wiser.

 

En 2020, le relais chaudière gagnera une communication en OpenTherm 5.0, un protocole de communication pour le pilotage des chaudières, principalement adopté par des industriels nord-européens, dont Viessmann, Vaillant – mais pas encore Saunier-Duval, semble-t-il -, Remeha (BDR Thermea) et Nibe, mais aussi Delta Dore, Netatmo, Overkiz, Auer et boostHeat en France, Daikin en Belgique, Ferroli et Irsap en Italie, Nest en Europe, etc. Bosch Thermotechnology utilise OpenTherm pour ses chaudières belges, mais ce n’est pas parvenu jusqu’à elm leblanc.

 

Curieusement, la collaboration initiée en 2015 avec Panasonic pour les pompes à chaleur, n’est plus mentionnée. Les têtes pilotables sont équipées de deux piles chacune. Ce qui leur assure environ 2 ans d’autonomie. Elles communiquent en ZigBee avec une passerelle WiFi.

 

 

 

La solution de pilotage d’un plancher chauffant-rafraîchissant qui apparaîtra dans l’offre Wiser en 2020, a été développée par Eberle. ©PP

 

Wiser Home Touch

 

Pour centraliser le pilotage et ajouter des fonctions, toutes regroupées sur la même App, il faut installer le boîtier Wiser Home Touch. Monté au mur ou posé sur un socle, c’est un écran tactile, doté d’une détection de présence et d’une sonde de température. Il ne dispose pas encore de fonction d’auto-apprentissage, ça viendra sans doute fin 2020.

 

Wiser Home Touch communique en Zigbee avec tous les actuateurs – éclairage, volets roulants, chauffage électrique ou à eau chaude – et en WiFi avec la box internet du logement. Il pratique la commande vocale avec Alexa d’Amazon en Cloud to Cloud : l’ordre est transmis depuis le haut-parleur connecté Amazon – c’est aussi et surtout un microphone connecté en permanence - à la box internet du logement, puis au Cloud Amazon où il est décodé, renvoyé au Cloud Schneider Electric par internet, transmis par celui-ci à la box du logement par internet, puis au Wiser Home Touch en WiFi et enfin en Zigbee à l’équipement Wiser à piloter.

 

En 2020, la commande vocale devrait être rendue compatible avec le système de Google et celui d’Apple et sans doute, pour les marchés asiatiques, avec Bixby de Samsung et d’autres solutions chinoises. En 2020, arriveront aussi d’autres appareillages Wiser : détecteur de présence et de mouvement, de fuite d’eau, de température et d’hygrométrie, d’ouverture de fenêtres et de portes, sans doute des prises électriques pilotées et mesurant le courant, ainsi que le gestionnaire d’énergie.

 

Gérer l’énergie

 

Schneider Electric dispose en effet de nombreux autres systèmes nommés Wiser "quelque chose" : Wiser Heat, Wiser Eberle, Wiser Energy, etc. Ces applications ont été développées dans divers pays d’Europe et ne sont pas toujours disponibles en France. Le but de Schneider Electric est de réunir tout cela dans une plateforme Wiser cohérente, plutôt destinée au logement individuel et collectif, ainsi qu’au petit tertiaire et piloté par une unique App évolutive. Il faudra du temps, peut-être deux ou trois ans, voire davantage.

 

Wiser Energy, déjà disponible en France séparément, devrait cependant être intégré à l’univers Wiser en 2020. Wiser Energy est un système de comptage d’électricité, de pilotage de départs électriques et de remontées d’alarmes, installé directement au tableau électrique des logements. Les boîtiers Wiser Energy – EER31800 (99,02 € HT), le module de connexion en TCP/IP, en ZigBee et en BLE pour son commissionnement, et EER31700 (91,87 €) qui communique en CPL (Courant Porteur) – sont installés dans le tableau électrique.

 

Tous deux reçoivent les informations d’appareillages PowerTag, montés sur les modules d’alimentation Resi9, mesurent la consommation de chaque départ équipé dans le tableau. L’information envoyée en WiFi à l’appli Wizer qui affiche les consommations, départ par départ, et permet à l’utilisateur final de les agréger comme il le souhaite : toutes les prises de la chambre de l’ado, …

 

Neuf et rénovation

 

La nouvelle offre Wiser se destine aussi bien à la construction neuve qu’à la rénovation de maisons individuelles et de logements collectifs. Schneider Electric a d’ailleurs noué un partenariat avec Bouygues Immobilier et fabrique à partir de Wiser, l’offre domotique de Rexel.

 

Avant la fin de 2019, grâce à une association avec Somfy, tous les appareillages Wiser seront connectables à la box Tahoma de Somfy. Mi-2020, Schneider Electric commercialisera également une clarinette pour plancher chauffant-rafraîchissant avec des têtes motorisées sur chaque départ, développée par Eberle.

 

Wiser devrait aussi permettre le suivi de la production et de l’autoconsommation d’électricité PV. En cas de disponibilité d’électricité PV, Wiser saura actionner le fonctionnement d’un ballon d’eau chaude électrique, sans toutefois être capable de déroger à sa température de stockage de consigne. Cette solution et les algorithmes nécessaires existent déjà dans l’offre Wiser Air au Canada qui ressemble beaucoup au Wiser Home Touch.

 

Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

13 PRODUIT(S) POUR SCHNEIDER ELECTRIC







Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (3 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

Ventilation double flux dans le résidentiel

Façades rideaux - NF DTU 33.1

Ossatures métalliques