Le bois champion des installations sportives

Le bois champion des installations sportives

Après les établissements scolaires où le bois s’est banalisé, les équipements sportifs constituent une famille d’ouvrages où les matériaux biosourcés s'affirment de plus en plus. Un colloque y est consacré.

 

 



Par le passé, le bois s’imposait surtout par les longues portées que permettent d’atteindre les portiques en bois lamellé-collé. A la faveur de l’émergence des bois d’ingénierie, le bois est désormais présent également sous forme de panneaux en CLT, LVL, caissons, sans oublier l’ossature bois parfois couplée à une isolation en paille.

 

Après les établissements scolaires où le recours au bois s’est banalisé, les équipements sportifs constituent une famille d’ouvrages où les matériaux biosourcés affichent une présence de plus en plus forte, confortée par un bilan carbone qui marie bien la santé sportive et la contribution à l’équilibre climatique.

 

Le Comité National pour le Développement du Bois (CNDB), en partenariat avec le Forum International Bois Construction, propose un colloque sur ce thème à la Halle Pajol de Paris, le 27 février 2019 de 9h00 à 13h00.

 

Neuf années successives de programmation du Forum Bois Construction, précédées d’appels à projets, ont contribué à faire remonter un nombre important d’installations sportives où le bois devient l’élément architectural prédominant. Ce que ce nouveau colloque du CNDB va illustrer Halle Pajol par une matinée consacrée à des études de cas récents.

 

 

La structure en lamellé-collé, dont les assemblages sont soignés, sa marie à des parois périphériques en ossature bois. © KOZ Architectes

 

Gymnase du Stade Suchet à Paris

 

Livré pour la rentrée 2016, le nouveau gymnase du Stade Suchet permet à l’agence parisienne Koz Architecte de faire une nouvelle fois entrer le bois dans la capitale, après l’opération remarquée de 30 logements sociaux en bois (Tête en l’air, Paris 18e).

 

Autant les logements de Koz font lever la tête, autant leur gymnase adopte un profil bas, et plus précisément semi-enterré pour ne pas gêner la vue des riverains sur le bois de Boulogne. Secondée par le BE EVP ingénierie et le lamelliste et constructeur bois Mathis, l’agence puise dans plusieurs registres à la fois : le lamellé-collé, certes, mais aussi l’enveloppe en ossature bois, du CLT pour un mur vertical mais aussi incliné. Cerise sur le gâteau, un bardage en mélèze ajouré habille cet ouvrage aussi bien en toiture qu’en parois verticales.

 

Centre équestre de Lamotte Beuvron (Loir et Cher)

 

Le nouveau Graal de la Fédération Française d’Equitation, livré en août 2017 par l’architecte parisien Philippe Guibout, a permis au lamelliste normand CMBP d’accomplir des prouesses. Pour un bâtiment final de 93,6 x 133,6 m, CMBP a dû fabriquer, acheminer et monter des arcs de 80 mètres de portée libre.

 

Ces arcs ont été réalisés dans les ateliers de la filiale Gauthier Lamellé Collé, à Sérent (56), en trois parties pour pouvoir être transportés jusqu’au chantier par convois exceptionnels. Les plus grands arcs seront prémontés en atelier et montés sur site avant levage.

 

L’acheminement des différentes parties de la charpente a contraint le groupe à une organisation spécifique, puisque la taille des pièces (poutres de 35 mètres) a nécessité l’aménagement de ronds points et le démontage de panneaux autour du site.

 

 

Le bois lamellé-collé de très grande portée s’accommode d’un dessin architectural adouci et complexe.©FFE

 

Halle d’athlétisme couverte de Miramas

 

Livré en 2018, le Stade d’athlétisme Stadium Miramas Metropole est la plus grande halle d’athlétisme couverte de France. Elle permet l’accueil en configuration athlétisme de 5 500 spectateurs. Sa jauge peut être portée à 7 500 spectateurs pour des manifestations de type handball ou basketball.

 

L’équipement bénéficie d’une ambiance lumineuse incomparable grâce à la toile qui le recouvre, diffusant une lumière homogène au coeur du projet. Pour éviter la présence de piliers centraux, la toiture est en effet constituée de 12 travées en bois d’une portée de 82 m chacune, nouveau record européen.

 

Cette prouesse technique et architecturale a exigé d’importants moyens. Jusqu’à huit grues de levage ont ainsi été nécessaires pour monter la première travée dite de contreventement. Ensuite la charpente bois a été recouverte d’une double paroi textile en PVC-Polyester.

 

Chaque façade, habillée d’un parement textile nacré, est pensée comme une façade principale. Le bureau d’étude Calvi signe ici avec brio le passage de relais du père au fils, tandis que l’entreprise SMC2 a conçu et construit la charpente bois, mais aussi mis en œuvre l’enveloppe textile du bâtiment.

 

 

Jamais sans doute comme à Miramas, une couverture d’une telle portée n’a atteint un aussi haut degré de luminosité naturelle. ©DR

 

Piscine des Murs à Pêches – Montreuil (93)

 

L’agence Coste Architectures est le grand spécialiste français de piscines, et il est donc particulièrement intéressant d’observer comment cet expert utilise le bois dans une ville comme Montreuil où, depuis la mandature Voynet, la prescription de ce matériau reste pour ainsi dire de rigueur.

 

Comme dans le cas du gymnase Suchet, le recours au bois s’articule autour de plusieurs types de systèmes : ossature bois, lamellé-collé (Douglas labellisé PEFC, sans aubier), caissons. S’ajoute l’isolant en fibre de bois. Seul le local technique a été réalisé en voile béton.

 

Répondant jusque dans les détails à un souci environnemental, le projet se distingue en outre par l’utilisation de dalles en bois massif tourillonné : les tourillons en hêtre (humidité : 9%) d'une longueur de 60 cm, sont enfoncés en force après pré-perçage tous les 40 cm. Le transfert d'humidité de l'épicéa au hêtre achève le phénomène de bridage des dalles.

 

Ce système permet de réaliser des éléments de dalle d’une largeur de 58 cm environ, pour des épaisseurs allant de 6 à 26 cm, et une longueur pouvant atteindre 16 m.

 

 

A Montreuil, le matériau bois mène un dialogue intense avec l’eau.©Coste Architectures 

 

Salle d’arts martiaux de Châteauneuf-sur-Loire (45)

 

Autant Coste Architectures est un spécialiste des piscines, autant Ligne 7 est l’expert des gymnases et autres équipements sportifs. L’agence parisienne l’illustre par deux chantiers récents : la salle d’arts martiaux de Châteauneuf sur Loire, livrée en 2015, et la Halle de sport Michel Hidalgo à St Gratien, plus récente.

 

L’agence sait manier tous les matériaux et quand elle recourt au bois, c’est d’emblée en exploitant la large palette technique des panneaux de bois massifs, des éléments à ossature bois, des strutures en poteau-poutre et des caissons de toiture.

 

Mais toute cette approche technique tend vers l’expression de volumes simples et fluides. Ainsi, à Châteauneuf-sur-Loire, le dimensionnement de la charpente s’est fait avec des appuis en recul pour laisser un grand volume sous plafond sans reprise d’effort.

 

 

Le bois structurel et en habillage au service d’une architecture « zen »©Ligne 7

 

Architecture bois avant tout

 

Les systèmes constructifs à base de bois se complètent et permettent dans leur combinaison judicieuse de venir à bout de presque tous les cas de figure. Si ce n’est que l’architecte est requis pour faire en sorte que la présence du bois reste agréable et ne soit pas perçue comme une surabondance oppressante.

 

Pour vous inscrire au colloque, rendez-vous sur : https://www.billetweb.fr/colloque-cndb

 

 

La trame de la structure en bois lamellé-collé complète agréablement celle de la façade en bois. ©Ligne 7

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1416 votants)
Oui
Non
 

Boutique



Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation