BAU 2019 : le génie allemand s’exprime dans des ouvrants différents

BAU 2019 : le génie allemand s’exprime dans des ouvrants différents

Fenêtres étanches sous plus d’un mètre d’eau, fenêtres à lamelles, … on voit au salon BAU de Munich, quantités de solutions qui s’exportent encore peu.



Comme tous les grands salons du bâtiment, BAU 2019 qui s’est tenu à Munich du 14 au 19 janvier, offre l’occasion aux grands groupes mondiaux – de Saint-Gobain à Viessmann, en passant par Schüco et Wicona - de mettre en scène leurs solutions nouvelles.

 

Mais on y voit aussi de plus petites marques allemandes proposant des systèmes très différents qui, pour l’instant, demeurent peu connus en France. Voici deux exemples de fenêtres différentes.

 

 

 

Les fenêtres MEA demeurent étanches sont 1,5 m d’eau. ©MEA

 

 

Les fenêtres étanches

 

 

Commençons par les fenêtres. On voit à BAU des coulissants immenses, mais ils seront aussi, pour l’essentiel au salon Batimat  du 4 au 8 novembre prochains à Villepinte. Notamment, le suisse Vitocsa qui montrait à BAU ses vantaux coulissants ou pivotants de 20 m², soit 1,2 t par vantail.

 

En revanche, on voit à BAU deux types de fenêtres inconnus ou presque sur le marché français : les fenêtres étanches à l’eau en cas d’inondation et les grandes fenêtres à lamelles. Les fenêtres et les portes étanches sont nées du souci des assureurs allemands de modérer les dégâts causés par les grandes inondations de l’Elbe en 2002, 2007, 2013, …

 

C’est un phénomène désormais récurrent contre lequel il leur a paru naturel de se protéger. Plusieurs constructeurs ont donc développé des fenêtres capables étanches pendant des heures sous plusieurs mètres d’eau à l’extérieur. Elles sont destinées à la fois aux cours anglaises, courantes en Allemagne, et au rez-de-chaussée des bâtiments.

 

MEA, par exemple, propose tout en ensemble de solutions : les fenêtres étanches Meathermo Aqua ou à ouvrant oscillo-battant, des précadres étanches à l’eau, des mini-cour anglaises préfabriquées et d'autres qui viennent se plaquer sur la paroi enterrée ou sur un composant qui assure à la fois l’isolation extérieure de la paroi enterrée et la fixation des cours anglaises.

 

Tous ces produits, selon l’usage allemand, sont conçus pour une isolation thermique par l’extérieur. Les fenêtres sont disponibles en 6 dimensions de 80 x 80 cm à 100 x 100 cm, pour 6 épaisseurs de murs de 20 à 39,5 cm, ITE comprise.

 

ACO présentait à BAU sa gamme de fenêtres étanches ACO Therm 3.0 avec 6 modèles triple vitrage de 75 x 50 à 100 x 100 cm, ainsi que des précadres étanches, des fxations extérieures avec isolation thermique et des cour anglaises préfabriquées.  D’autres marques allemandes, dont Alpina Fenstersysteme, proposent des fenêtres et portes anti-inondations. Leur étanchéité à l’eau est toujours certifiée par le Fraunhofer Institut IFT Rosenheim, le spécialiste des ouvrants.

 

 

 

MEA propose fenêtres étanches + mini-cour anglaises + système de fixation et d’isolation thermique + précadres étanches jusqu’à 1 x 1 m. ©PP

 

 

 

ACO, connu en France pour ses caniveaux, propose une gamme étendue de fenêtres étanches et de cour anglaises préfabriquées. ©PP

 

 

Les fenêtres à Lamelles

 

Les fenêtres à lamelles – Lamellen Fenster en allemand, louvre windows en anglais – n’ont pas l’ambition d’être étanches sous plus d’un mètre d’eau. Elles offrent en revanche la possibilité de réaliser en façades et en toitures d’énormes ouvrants de plus de 20 m². Au salon BAU 2019, plusieurs marques, dont Schneider + Nölke,  mp², s: stebler, Eurolam www.eurolam.de, Colt et Hahn Lamellenfenster.

 

Une fenêtre à lamelles est constituée de lames de verres horizontales en simple, double ou triple vitrage selon la fonction de l’ouvrant. Ces lames horizontales pivotent autour d’un axe horizontal et sont prises dans un dormant unique. Ce dormant accueille de 1 à 12 lames horizontales de moins d’un mètre à 5, 6, voire 8 mètres de longueur et de 20 à 60 cm de hauteur environ.

 

Toutes les lames sont manœuvrées en même temps et de manière synchronisée. Fermées, elles sont étanches à l'air et à l'eau. L'ouverture est manuelle ou motorisée, volontaire ou automatique avec asservissement à une programmation, à une GTB qui réagit en fonction de la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur du bâtiment, à une mesure de qualité d’air intérieure, etc.

 

Des fenêtres motorisées

 

Tous les fabricants offrent de motorisations capables de s’interfacer avec les bus de communication habituels dans les bâtiments tertiaires : LONWorks, BACNet, KNX, etc. Ces fenêtres ne sont pas tout à fait inconnues sur le marché français.

 

Livré fin 2018, le nouveau bâtiment de l’école CentraleSupélec Paris sur le plateau de Saclay fait appel 75 fenêtres à lamelles S9-iVt-05 à 12 ou 13 lames, équipées de verre à fort contrôle solaire. Elles ont été montées en façade par Ecodis et sont associées à des ouvrants Ecodis en toiture dans un système de ventilation naturelle à très grand débit.

 

 

 

Les fenêtres à lamelles sont disponibles dans toutes sortes de finition et de performances tant thermiques qu’acoustique ou de contrôle solaire. ©PP

 

Des fenêtres de très grandes dimensions

 

Les fenêtres à lamelles peuvent atteindre de très grandes dimensions, tout en offrant des performances thermiques, acoustiques, de transmissions lumineuse TL et de contrôle solaire importantes. Le modèle S9-iVt-05 utilisé à Saclay est constitué d’un dormant et d’ouvrants aluminium à rupture de ponts thermiques.

 

Les lamelles peuvent varier de 250 à 2 000 mm en longueur avec des hauteurs de 150 à 400 mm, du double vitrage 6 / 16 / 6 ou 6 / 20 / 6 et ouverture de chaque lame de 84° par rapport à la verticale. Selon le fabricant, pour ce modèle, le nombre de lames disposées les unes au-dessus des autres n’est pas limité.

 

Pour ses fenêtres à lamelles Coltlite System CLST, Colt propose des dimensions maximales du dormant de 1 600 x 3 000 mm, soit 4,8 m². La gamme SLS Iso triple vitrage de Schneider + Nölke est proposée en solution standard jusqu’à 2 500 x 3 800 mm, soit 9,5 m², mais ces dimensions peuvent être dépassées sur demande et après étude du projet. Mp² propose des fenêtres à lamelles e-motion [v50] jusqu’à 5 m de long, mais avec une surface maximale de 10 m².

 

 

 

Eurolam associe des lamelles vitrées à des lamelles végétalisées. Ce qui permet, dans le cas de doubles parois, notamment, de développer des scénarios complexes de ventilation naturelle avec rafraîchissement naturel. ©PP

 

 

 

Eurolam propose des fenêtres à lamelles autonomes à ouverture motorisées. Un panneau photovoltaïque fixe ou mobile sur l’une des lames produit de l’électricité et charge une mini-batterie incorporée au dormant. Celle-ci fournit assez d’énergie pour actionner 20 cycles ouverture/fermeture pendant 48 heures. ©PP

 

 

 

Le suisse s: stebler a développé des fenêtres de toit classiques ou bien à lamelles. Un store de protection solaire est escamoté dans le toit, placé dans un caisson recouvert par la couverture. Le store est guidé par une fermeture à glissière et, s’il est par exemple, équipé du tissu Soltis 86/92, assure aussi l’occultation. ©PP

 

 

 

75 fenêtres à lamelle Hahn Lamellenfenster équipent le bâtiment de l’école CentraleSupélec Paris à Saclay. Elles participent à la ventilation naturelle et au désenfumage. © Hahn Lamellenfenster

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1416 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Les escaliers