Bouyer Leroux remet une offre d’achat à Soprofen

Bouyer Leroux remet une offre d’achat à Soprofen

Le Groupe Bouyer Leroux a remis une offre ferme pour l’acquisition de Soprofen dont la concrétisation ferait de son Pôle Fermetures pour l’habitat, un acteur majeur en France et en Belgique.



Cette acquisition permettrait aussi aux sociétés SPPF et FLO (Fermetures Loire Océan), spécialisées dans la fabrication de coffres de volets roulants et de portes de garage, d’enrichir leurs offres en termes de produits et services.

 

Les synergies entre ces dernières et Soprofen sont nombreuses : gammes complémentaires, innovantes et différenciées, destinées à la construction de logements neufs et à la rénovation, clientèles diversifiées, dispositifs industriels et logistiques performants et complémentaires, potentiel renforcé en matière de recherche et de développement.

 

La division Soprofen du Groupe Atrya, qui dispose de 9 sites (7 en France ; 2 en Belgique), est l’un des principaux acteurs du marché français du volet roulant résidentiel, de la porte de garage et d’autres équipements d’extérieur. Elle emploie plus de 400 salariés et devrait réaliser un chiffre d’affaires d’environ 120 millions d’euros en 2018.

 

Une opération finalisée au 4e trimestre 2018

 

Dans un contexte concurrentiel accru, l’intégration de Soprofen dotée d’une forte culture de satisfaction du client et de qualité des produits, accroîtrait le potentiel de croissance, d’innovation et la compétitivité du nouvel ensemble.

 

Néanmoins, chaque entité, Soprofen, SPPF, FLO, resterait autonome sur les plans managériaux, industriels et commerciaux et les clients continueraient à être suivis et livrés par leurs fournisseurs actuels.

 

Le Groupe Atrya examine actuellement l’offre qui lui a été remise. Le projet est soumis à la consultation des instances représentatives du personnel ainsi qu’à l’obtention des autorisations administratives requises. Il devrait aboutir dans le courant du 4e trimestre de l’année 2018.

 

À propos du Groupe Bouyer Leroux

 

N°1 français des matériaux de construction en terre cuite (briques de murs et de cloisons, conduits de cheminée, tuiles et faîtières), est organisé autour de 4 pôles*.

 

Le Groupe s’est développé au travers d’investissements internes et d’opérations de croissance externe pour devenir un acteur industriel reconnu pour la qualité et l’originalité de son offre de solutions destinées à la construction, la rénovation et l’amélioration de bâtiments éco-performants. Le Groupe dont l’origine et la société mère est la Scop-SA Bouyer Leroux, emploie aujourd’hui 900 collaborateurs et devrait réaliser un chiffre d’affaires d’environ 200 millions d’euros en 2018.

 

*La fabrication de matériaux de construction en terre cuite (Scop Bouyer Leroux ; 9 usines), la fabrication de fermetures et coffres de volets roulants pour l‘habitat (Société SPPF et Fermetures Loire Océan), la fabrication de produits béton (Société Robert Thebault ; 3 usines), la valorisation des déchets et la production de biogaz (Bouyer Leroux Environnement).


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2258 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer