La justice maintient le PLU autorisant un Center Parcs en Saône-et-Loire

La justice maintient le PLU autorisant un Center Parcs en Saône-et-Loire

Le tribunal administratif de Dijon a rejeté un recours contre le Plan local d'urbanisme (PLU) adopté en 2015 par la commune du Rousset qui ouvrait la voie à un projet de Center Parcs sur son territoire.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Les deux associations à l'origine du recours pointaient notamment des insuffisances en matière de protection environnementale, en particulier concernant l'étang du Rousset situé à proximité et classé Natura 2000, selon la décision datée du 25 juin.

 

Le PLU contient "des prescriptions destinées à autoriser l'implantation d'un ensemble d'hébergement et d'équipements de loisirs (...) tout en préservant les zones naturelles environnantes, notamment le site Natura 2000, en maintenant la biodiversité et en limitant l'impact des construction sur le paysage", relève le tribunal.

 

L'ensemble de la zone dédiée au projet "ne sera pas urbanisée et (...) le boisement détruit ne génère pas de destruction d'un habitat protégé dès lors qu'il s'agit d'une exploitation forestière composée de résineux", note aussi le jugement.

 

Un projet pour regénérer les territoires selon le maire

 

La commune, qui a fusionné avec sa voisine Marizy en 2016, devrait adopter un nouveau PLU commun d'ici fin 2019, qui reprendra "point par point" ce qui avait été fait au Rousset, a annoncé le maire Emmanuel Rey.

 

Le projet "représente 300 emplois directs, 700 indirects", il permet "de régénérer des territoires qui se meurent, qui connaissent une désertification, une population vieillissante", poursuit l'élu de cette commune d'un peu plus de 700 habitants.

 

"C'est un mode dépassé de tourisme de masse. On est loin du tourisme naturel qui devrait prévaloir dans nos régions", rétorque Jacquy Lièvre, de l'association Savoir comprendre agir, à l'origine du recours avec le Comité départemental de protection de la nature de Saône-et-Loire, qui envisagerait de son côté de faire appel.

 

Un autre PLU constesté pour un centre prévu dans le Jura

 

Le groupe de tourisme et d'immobilier Pierre et Vacances avait annoncé en mars 2014 le projet d'ouvrir deux nouveaux Center Parcs comportant l'habituel espace aquatique tropical ainsi que 400 cottages, en Saône-et-Loire mais aussi à Poligny, dans le Jura, dont le PLU est également contesté en justice.

 

Pierre et Vacances, dont les projets sont pour l'instant suspendus à l'issue des procédures judiciaires, ne fait "pas de commentaire" à ce stade, a indiqué une porte-parole du groupe.

 

Objet d'une bataille judiciaire depuis son lancement en 2007, un autre projet contesté de Center Parcs à Roybon (Isère) est à l'arrêt depuis fin 2014.




Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Equipements sportifs/loisirs
Equipements sportifs/loisirs

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (3 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation