Poser une maçonnerie à joint mince

Poser une maçonnerie à joint mince

Les éléments maçonnés rectifiés facilitent les conditions de mise en œuvre et améliorent le confort de travail.







Peu de mortier à préparer, coupes facilitées, chantier beaucoup plus propre et moins bruyant. Et moins de troubles musculo-squelettiques (TMS) !

 

Ce bloc rectifié deux faces a été mis au point afin d’accélérer la mise en œuvre et de pallier le manque de main d’œuvre qualifiée. D’une part, le mur se monte plus vite, d’autre part, les points singuliers de la mise en œuvre sont simplifiés. Thierry Moreau, responsable marketing et développement chez Plattard Industries, rappelle qu’«un sac de colle (25 kg) suffit pour trois palettes de blocs». La colle se prépare rapidement dans un seau à l’aide d’un malaxeur.

 

Le rouleau applicateur facilite la réalisation de trois joints roulés parallèles. Dans les zones sismiques, les joints verticaux doivent être enduits dans leurs emboîtements. On se dispense d’une bétonnière comme du tas de sable et de la palette de sacs de ciment.

 

Moins de spectre sur la maçonnerie

 

Les blocs permettent de réaliser des parois dont la longueur est multiple de 5 cm. Il est essentiel que la conception architecturale applique cette règle. Dans le cas contraire, le montage perd un peu son intérêt. Les compagnons complètent les espaces manquants, larges de 1 à 4 cm, avec un mortier Lanko 112. Les blocs ont également été conçus afin d’assurer une ventilation horizontale et verticale à l’intérieur des murs.

 

Ceci limite l’accumulation d’humidité, la condensation et le risque de moisissure, ainsi que l’apparition de spectre dans l’enduit au droit des joints. Pour la superposition des rangs, les croisements de joints s’effectuent au minimum au quart de la longueur de chaque bloc : 3,5 cm pour 15 cm, 5 pour 20 cm et 7,5 cm pour 30 cm.
 

 

  1. Une fois le premier rang réglé, les rangs suivants de blocs rectifiés se superposent très rapidement. Le rouleau applicateur facilite la réalisation de trois joints parallèles.

 

 

  1. Les parois des blocs ont une épaisseur variable : épaisse en haut en facilitant la préhension, et fine en bas. Les vides en bas ventilent le mur : moins de moisissures et de spectres.

 

 

  1. Les blocs de coffrage des poteaux sont compatibles avec la réglementation parasismique. Les longueurs de 25 et 50 cm permettent de réaliser les angles et les entourages des baies.

 

 

  1. La préparation de la colle est des plus simples à l’aide d’un malaxeur électrique. Il suffit de doser la bonne proportion d’eau : un sac suffit pour trois palettes.

 

 

Source : batirama.com / Pascal Graindorge / Photos Thierry Moreau





 

 

  1. La colle est répartie automatiquement grâce au rouleau applicateur qui dépose trois bandes de joints. Autour des poteaux et si les armatures dépassent, on complète à l’aide d’une truelle.

 

 

  1. Réparti sur 3 bandes, le mortier assure le collage des blocs superposés. Il convient de récupérer les bavures de mortier après la mise en place des blocs.

 

 

  1. Les blocs se posent très facilement en s’alignant sur la ficelle. Le dernier de chaque rang s’insère très simplement par le haut. Les parois intérieures lisses facilitent les manipulations.

 

 

  1. Le bloc prend facilement la bonne place en un minimum de temps. Les blocs présentent une légère dépouille qui crée de fins espaces triangulaires sur les côtés.

 

 

Source : batirama.com / Pascal Graindorge / Photos Thierry Moreau





 

 

  1. Insérés en bas : les formats des blocs permettent de réaliser des parois multiples de 5 cm. Toute cote différente crée un espace qu’il convient de combler. Les compagnons utilisent du Lanko 112.

 

 

10 - Disponibles en longueur de 50 cm, les blocs linteau sont rectifiés sur les deux faces dessus et dessous. Le trou central permet au béton d’accrocher, ce qui renforce la solidité des linteaux.

 

 

11 - Les blocs linteau permettent de coffrer facilement l’ouvrage à réaliser. Les armatures (poteaux et linteau) disposent d’un espace assez grand pour assurer un bon enrobage de béton.

 

 

12 - Poteau et harpage : des planchettes bouchent les orifices inférieurs des blocs linteau. Les blocs pour poteau facilitent la juxtaposition de poteaux, pour des murs harpés et des entourages de baie.

 

 

13 - Le coulage d’une dalle reposant sur des murs s’effectue sans difficulté. Des planelles collées à la colle constituent assez facilement un coffrage.

 

 

FICHE D'IDENTITÉ DU CHANTIER

 

  • Projet :

    Pôle régional de gendarmerie, Sathonay (Rhône)
  • Entreprise générale :

    Fontanel SAS, Quincieux (Rhône)
  • Entreprise de maçonnerie :

    MDC-BAT, Lyon (Rhône)

 


LE TECHNIBLOC EN CHIFFRES

 

  • Longueur des blocs : 15, 20, 30 et 50 cm.
  • Blocs d’about coffrant les poteaux : 25 et 50 cm.
  • Hauteur des blocs, compatibles entre eux en superposant les rangs : 20 et 25 cm.

 


Source : batirama.com / Pascal Graindorge / Photos Thierry Moreau

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (197 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5


Garde-corps de bâtiments