effi’UP propose l’efficacité énergétique fournie-posée en logements collectifs

effi’UP propose l’efficacité énergétique fournie-posée en logements collectifs

Six sociétés françaises s’allient pour proposer plusieurs configurations domotiques, fournies et posées, en logements collectifs neufs ou existants.



Le but d’effi’UP est de rassurer le Maître d’Ouvrage face à la domotique en lui fournissant une solution complète et vérifiée. Six partenaires spécialistes dans leurs domaines se sont donc regroupés.

 

Il s'agit de avidsen, fabricant d’objets connectés pour le bâtiment intelligent, nodon, également fabricant d’objets et d’accessoires pour le logement connecté, overkiz, plateforme d’intégration IoT (objets connectés), Vestapro, distributeur de matériel pour le Smarthome et le Smartbuilding, Ubiant « Partenaire Vertuoz » , plateforme de services connectés et AIRRIA, leader en installation et maintenance des systèmes communicants se sont alliés pour développer une offre spécifique.

 

Ils ont conçu une gamme domotique limitée, répondant aux besoins à la fois complexes et simples d’optimisation énergétique dans les bâtiments collectifs. Ils assurent fourniture, pose et maintenance de cette offre.

 

 

 

Nodon, overkiz, AIRRIA, avidsen, vestapro et Ubiant « Partenaire Vertuoz » ont créé effi’UP pour proposer au Maîtres d’Ouvrage une solution de performance énergétique complète, testée et connectée. ©PP

 

Trois systèmes connectés pour le collectif

 

Calibrée pour les logements collectifs, l’offre effi’UP compte pour l’instant une solution pour les logements équipés de chauffage individuel électrique (700 € HT fourni et posé), une autre pour le chauffage individuel à gaz (environ 1000 €) et une troisième pour le chauffage collectif (1200 €).

 

Effi’UP annonce clairement ses prix. Les équipements proposés dans les trois offres diffèrent selon le type de logement, mais on trouve dans chaque offre un thermostat communicant, une détection de présence, une ou plusieurs sondes de température et d’humidité relative, des contacts de fenêtres et un bouton programmable qui permet le déclenchement d’actions globales : départ du logement, etc.

 

Tout cela repose, dans le logement, sur le protocole sans-fil et sans pile enOcean qui permet la récolte d’énergie. Les participants à effi’UP estiment à juste titre que des piles compliqueraient les tâches de maintenance et ne concourent pas à la protection de l’environnement. AIRRIA est l’interlocuteur des Maîtres d’Ouvrage. L’entreprise assure la pose et la maintenance dans la France entière, ainsi que la formation des utilisateurs.

 

 

 

Les trois offres disponibles pour l’instant – chauffage électrique, chauffage individuel gaz et chauffage collectif – sont avant tout dirigées vers l’existant. Elles reposent sur une communication locale en protocole enOcean, sans fil et sans pile, pour minimiser la maintenance. ©PP

 

Une répartition des tâches

 

Chacun des participants à effi’UP apporte ses équipements et son savoir-faire. Avidsen et nodon fournissent la plupart des produits. Les têtes de robinets thermostatiques communiquent sans fil en enOcean avec le thermostat fourni par avidsen. Les relais qui pilotent les radiateurs électriques et la chaudière viennent de chez nodon.

 

Overkiz assure l’intégration de l’ensemble. Ubiant s’occupe de l’interface de pilotage et de l’analyse des données et de l’offre de services pour les habitants des logements et les gestionnaires des bâtiments.

 

Trois modes de fonctionnement

 

Les systèmes peuvent en effet fonctionner selon trois modes différents. Premièrement, de manière locale et autonome : régulation et programmation du chauffage dans des logements qui en étaient dépourvus. L’emploi de têtes thermostatiques et actionnables, communicant sans fil avec le thermostat programmable, permet de centraliser le pilotage du chauffage d’un appartement collectif, même si chacun de ses radiateurs est alimenté par une colonne verticale différente.

 

Deuxièmement, le mode connecté, avec l’ajout d’une passerelle overkiz entre le protocole enOcean et la box internet du logement. Ce mode permet, par exemple, d’utiliser des données météo pour un pilotage prévisionnel du chauffage, etc. Troisièmement, le mode contrat de performance énergétique dans lequel Ubiant met à disposition les données collectées et propose des outils d’analyse à l’occupant, à l’exploitant, au Maître d’ouvrage.

 

Toutes ces offres ont été développées au sein de la SBA (Smart Building Alliance for Smart Cities), dont les 6 entreprises participantes sont membres. Nous avons découvert l'offre effi'UP en assistant à un séminaire SBA consacré à la transition énergétique en Europe, le 17 Mai dernier à Luxembourg.

 

 

 

La vanne thermostatique commandable à distance, utilisée dans deux des offres effi’UP, est fabriquée par l’allemand PM DM. Elle ne contient pas de piles, mais pratique la récolte d’énergie en exploitant la différence de température entre l’ambiance dans la pièce et la température du réseau de chauffage alimentant le radiateur. ©PP

 

 

 

 

Grâce à l’emploi de protocoles ouverts – enOcean, puis Ethernet et TCP/IP -, les offres effi’UP ne sont pas fermées, mais peuvent évoluer au-delà des économies d’énergies. En puisant dans les produits et accessoires compatibles déjà disponibles, les utilisateurs et les Maîtres d’Ouvrage peuvent faire évoluer les installations vers d’autres applications : le maintien à domicile, détection de fuite d’eau, suivi de consommation d’eau, etc. En attendant, effi’UP promet un ROI (Return On Investment ou retour sur investissement) de 2 à 3 ans seulement dans un bâtiment existant et une économie d’énergie de 20 à 30% par logement. ©PP

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2187 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



La fabrication du bâtiment 2