Fein veut recréer de la proximité avec ses clients métalliers

Fein veut recréer de la proximité avec ses clients métalliers

Fein, fabricant allemand d’outillage électroportatif haut de gamme, veut être au plus près de ses clients. Sa priorité : les utilisateurs de métal pour lesquels de nouvelles stratégies et solutions voient le jour.



Légende : Laurent Schwartz, directeur général France et Janek Japaert, directeur général du groupe Fein

 

Fein, une entreprise familiale allemande âgée de 150 ans, a développé sa notoriété grâce à deux brevets majeurs. Le premier, déposé en 1895 concerne la première perceuse électrique portative et le second, en 1967, se rapporte à la première machine électroportative à oscillation. A noter que la technologie de l’oscillation représente 50 % du chiffre d'affaires de la marque qui ne compte pas en rester là.

 

Présent depuis 60 ans en France, qui représente le second marché en termes de chiffres d’affaires pour Fein, le groupe allemand (200 millions d’euros de CA pour 850 personnes au global) bénéficie d’une solide notoriété auprès des utilisateurs professionnels, en dépit d’une rude concurrence (dont celle des spécialistes Wurth et Hilti). Mais c’est dans le secteur du métal que l’industriel veut se distinguer et afficher sa stratégie de marque Premium.

 

« Fein a toujours proposé des outils pour le secteur du métal qui demeure aujourd’hui notre priorité car c’est une filière à fort potentiel » confirme Janek Japaert, directeur général du groupe qui poursuit : « Nous ne souhaitons pas être généralistes, car ce n’est pas notre vocation et nous ne proposerons donc pas des machines à tout faire ».

 

15 000 entreprises spécialisées dans le métal concernées

 

Et pour mieux répondre aux attentes du marché, l’industriel a défini un plan d’attaque ambitieux qui cible les 15 000 entreprises spécialisées françaises dans le métal. « On a recréé de la proximité avec nos quatre cibles d’entreprises et de métiers, dont les métalliers-serruriers (40 %) les charpentiers métalliers (30 %), le reste se répartissant entre les chaudronniers et fabricants de cuves et citernes » précise Laurent Schwartz, directeur général France.

 

Objectif : analyser leurs besoins précis en équipements de machines, en allant les interroger sur leurs lieux de travail, atelier ou chantier. « Il ne s’agit pas uniquement de leur demander quel type d’équipements nos clients souhaitent ou pas, mais de savoir le type de matériaux sur lequel ils travaillent, et quelles opérations ils doivent réaliser, à quel moment précis de la journée et à quelle échéance, etc… » reprend Laurent Schwartz.

 

« Un métallier ne perce pas de la même manière le matin que l’après-midi, et les applications sont différentes pour chaque type de perçage. Nous pouvons donc proposer des machines ainsi que des accessoires correspondant à chaque besoin et utilisation » reprend le responsable.

 

Une équipe de 14 personnes sur le terrain

 

Cette stratégie a été mise en place avec le renfort d’une équipe de 14 personnes sur le terrain, les équipes se répartissant entre des missions de présence chez les utilisateurs mais aussi chez les distributeurs.

 

Car le « maillon distributeur » demeure capital dans la stratégie d’un fabricant. Il se compose pour Fein de 1200 distributeurs au global, spécialisés dans les fournitures industrielles et quincailliers ainsi qu’une enseigne de GSB (Leroy Merlin). « Les Pros connaissent la marque Fein et s’attendent à la trouver dans ce type de magasin. C’est une tendance de marché que l’on ne peut pas négliger » justifie Janek Japaert.

 

En attendant, « mieux vendre » la marque Fein par le canal de la distribution suppose un accompagnement sur mesure que veut proposer le fabricant. Comment ? En partageant avec ses distributeurs les précieuses informations collectées auprès des utilisateurs et en formant leurs vendeurs. Fein développe également des solutions en ligne pour faciliter l’accès à ses services et garantir un SAV optimal.

 

« Le service ciblé apporté aux distributeurs multi-généralistes, c’est une manière de contrer les plateformes de vente en ligne de type Amazon. Et il y a une demande aujourd’hui de la part de nos partenaires pour leur apporter un service optimum correspondant à un positionnement industriel Premium » résume Janek Japaert.

 

De nouveaux produits pour les métalliers

 

Le fabricant lance une gamme de meuleuses d’angle et droite sans fil également. A noter le moteur brushless encapsulé, étanche aux poussières, et résultant d’un nouveau concept technologique. Elles sont dotées d’un variateur électronique de vitesse.

 

 

 

Le prix de la meuleuse droite sans fil varie de 549 à 579 € HT selon les modèles

 

Autre lancement : le perforateur-burineur sans fil ABH 18, permettant la fixation de constructions métalliques qui nécessite de percer des trous entre 8 et 12 mm de diamètre. Il pèse seulement 3 kg et se caractérise par de faibles vibrations.

 

 

Le perforateur sans fil coûte 349 euros HT (sans batterie)

 

Le fabricant propose également deux unités de perçage par carottage magnétique. L’une ultra-compacte (KBC 35) et l’autre, sans fil et polyvalente, l’AKBU 25. La première nécessite peu d’espace et une hauteur réduite de 169 mm pour le perçage de poutrelles en acier. La seconde, garantit 40 % de trous supplémentaires et bénéficie d’un moteur PowerDrive et une batterie Highpower.

 

 

Il vous en coûtera de 1400 à 1710 euros HT selon les modèles pour ces unités de perçage

 

Enfin, les nouvelles visseuses perceuses sans fil et visseuses-boulonneuses à chocs sans fil pour le travail du métal sont proposées en 12 et 18 V. Les premières garantissent une vitesse de travail optimale et sont vendues avec une gamme d’accessoires QuickIN -qui garantit un changement rapide des accessoires-. Les secondes conviennent pour le serrage et le desserrage de vis métriques dans le métal.

 

Les perceuses-visseuses sans fil à 4 vitesses sont vendues de 289 (12 V) à 549 euros HT (18 V). Les perceuses visseuses sans fil à 2 vitesses (18 v) sont vendues 439 et 465 euros HT selon les options de frappe. Ces dernières sont compatibles avec toutes les batteries Fein Li-lon

 


Source : batirama.com/ Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (363 votants)
Oui
Non
 

Boutique