Schneider Electric réinvente son métier avec le numérique

Schneider Electric réinvente son métier avec le numérique

Le numérique offre des potentialités nouvelles pour lesquelles Schneider Electric a démontré son engagement lors de son Innovation Summit qui s’est tenu à Paris les 5 et 6 avril.



Les 5 000 visiteurs venus du monde entier ont pu découvrir une avalanche inédite de nouveautés produits, solutions et services, par agrégation constante de briques technologiques, expressions de la vision du présent et de l’avenir du Groupe.

 

« Je n’ai jamais été aussi enthousiaste. L’électricité est en pleine révolution » a déclaré Jean-Pascal Tricoire, pdg de Schneider Electric, au lancement du Summit Innovation.

 

« A l’électrification des modes de transport, s’ajoute la consommation de l’électronique : bitcoins, data, qu’il faut compiler et stocker ; la consommation de l’informatique augmente de 20 % par an. Des milliards de personnes sont encore privées du droit à l’électricité, alors que leur sont accessibles des solutions de micro-grids » a encore ajouté le patron du groupe.

 

« L’électricité produite de façon décentralisée dans les pays industrialisés, avec des micro-réseau automatiques et l’autoconsommation, ne s’oppose pas à la nécessaire rénovation des réseaux électrique et à l’amélioration de de l’efficience et de la performance énergétique de l’électricité. Le numérique est indispensable pour accompagner ces évolutions »

 

Plus de 5 000 visiteurs

 

L’Innovation Summit de Schneider Electric, l’un des plus grands jamais organisés, s’est déroulé les 5 et 6 avril dernier, dans l’un des pavillons du Parc-des-Expositions de la Porte-de-Versailles, à Paris.

 

Plus de 5 000 experts et partenaires, venus d’une cinquantaine de pays, ont découvert les produits et solutions innovantes du Groupe, mais aussi sa vision, concernant la transformation numérique appliquée à l’ensemble de ses activités et productions.

 

Ceci à travers ses six grands domaines : le bâtiment, les réseaux électriques, la puissance, le process, les data center IT, et la machine, rapportés, ici, au bâtiment, à l’immobilier et aux territoires connectés.

 

 

Patrick Berard, directeur général du Groupe Rexel, accueilli par Jean-Pascal Tricoire. (crédit Schneider Electric)

 

Gérer l’énergie, extraire des données

 

Au niveau monde, Schneider Electric est le leader en gestion et acheminement de l’énergie, et deuxième fabricant mondial (25 milliards de chiffre d’affaires) d’équipement électrique. Le groupe continuera à concevoir et produire des gammes complètes. Mais pas seulement.

 

La production de logiciels, de solutions cloud ou hedge, de données, pour ses clients, et des services associés, représente 45 % de son activité. Une façon de garder ses pieds dans le concret, l’équipement, et de le rendre plus performant et réactif avec le virtuel.

 

Ainsi, produire de l’énergie, solaire ou autre, n’est pas son cœur de métier, mais gérer cette énergie, en extraire des données, pour les analyser, en mesurer la pertinence pour n’en garder que les utiles, celles qui permettent de lancer des actions et de prédire pour maintenir et apporter une plus grande efficience énergétique, là est son métier, ceci grâce à sa connaissance des technologies et son investissement constant en R&D (5 % du CA annuel du groupe).

 

La plateforme IoT EcoStruxure à maturité

 

Pour relever tous ces défis, Schneider Electric en tant que spécialiste mondial de la transformation numérique, la gestion de l’énergie et des automatismes, n’a de cesse de faire évoluer son écosystème EcoStruxure IT – plateforme IoT ouverte et interopérable - en s’appuyant sur ses propres forces et en nouant des partenariats.

 

L’idée d’EcoStruxure a germé en 1997 (concept de l’usine transparente sur internet), pour être relancée en 2008, dans l’industrie, et devenir, une plateforme hedge ou cloud, sur base Microsoft Azure (une plateforme de cloud computing ouverte et flexible de classe Entreprise). EcoStruxure agrège ainsi des outils et briques numériques (logiciels, objets connectés, appli, intelligence artificielle, sémantique, cybersécurité, intégration de la maquette numérique /BIM ; réalité augmentée, solution Haystack pour cadrer les données, etc.) visant à améliorer la productivité, l’efficacité et la maintenance, dans la machine, l’usine et le bâtiment (EcoStruxure Building).

 

Schneider Electric annonce avoir déployé sa plateforme sur 480 000 sites avec l’aide de de plus de 20 000 intégrateurs, en connectant 1,5 million d’actifs. Schneider Electric vise zéro émission carbone d’ici 2030.

 

 

Réalité augmentée et immersion numérique sont une des briques de la plateforme EcoStruxure qui concerne l’ensemble des segments sur lesquels intervient Schneider Electric. (crédit Schneider Electric). 

 

Stratégie de massification en résidentiel et tertiaire autour de Wiser

 

A l’Innovation Summit, le Groupe a présenté nombre de nouveautés visant à massifier les marchés, y compris à l’international, avec des solutions simples à utiliser et à installer, qu’il est difficile de recenser en totalité et qui traduisent sa vision.

 

Ainsi, pour la maison connectée, le Groupe a annoncé la prochaine commercialisation de sa gamme restylisée 2018 d’interrupteurs Unica offrant des fonctions connectées (ZigBee et Bluetooth), des évolutions de Wiser pour une adoption massive, avec une approche semblable à EcoStruxure mais appliquée à la maison, et des passerelles facilitant l’interopérabilité des protocoles de communication.

 

Wiser, proposé en version KNX pour le neuf et le haut gamme résidentiel (avec le logiciel E-configure pour s’initier et se former à la programmation KNX), et en version ZigBee sans fil plus orientée rénovation, reçoit le renfort de Wiser l’application et Wiser Home Touch (gestion, via écran tactile et appli, du chauffage, lumière, énergie, volets roulants, etc.).

 

 

Armoires de présentation de KNX, ici version KNX, qui seront prochainement exposées chez les distributeurs.

 

Autre nouveauté avec Wiser Energy qui intégré au tableau électrique et connecté aux disjoncteurs Resi9, suit les consommations avec précision et finesse, en temps réel, du chauffage, de la climatisation, de l’ECS, des prises de courant. Wiser adopte également la commande vocale d’Amazon Alexa, d’Apple HomeKit et Google Home.

 

Pour rappel Schneider Electric a noué des partenariats avec Danfoss pour sa solution éco-énergétique des chaufferies générale, et Somfy (Tahoma Box pour piloter volets roulants, porte de garage, alarme, caméra) en résidentiel.

 

 

Wiser ZigBee avec ses partenaire Somfy et Danfoss

 

Pour le tertiaire et plus précisément l’hôtellerie, Danfoss fournit ses rubans chauffant de maintien de la température de l’eau chaude, et Somfy, ses motorisations de rideaux. Quant à l’application Mix&Match, elle permet de créer et simuler des intérieurs sur mesure.

 

La borne de charge EVlink Wallbox existe aussi en version smart pour la mesure de l’énergie, gérer les rapports de consommation, répartir les coûts, assurer maintenance à distance. Le bouton MultiTouch Pro permet de mettre en veille les équipements de la maison.

 

Onduleur, data center, villes connectées, santé, silver economy

 

Schneider Electric a également présenté sa solution EcoStruxure Asset Advisor pour la distribution électrique et les applications critiques de data centers (service d’analyse des données et prévision 24h/24 et 7jours/7, gestion des risques liés aux équipements techniques de toutes marques, bureau d’experts).

 

Le groupe propose également l’onduleur Easy UPS 3S pour les PME - gamme de 10 à 40 kVA avec un rendement de 96 % en mode double conversion, et 99 % en mode ECO, conçu pour une mise en place rapide, et simple.

 

Des solutions innovantes ont également été présentées dans les domaines des villes connectées et de l’immobilier, ainsi que pour la santé (hôpital connecté) et la silver economy (l’IoT au service des séniors), toujours dans le cadre de partenariat.

 

Excubation, filialisation, acquisition

 

Quant à sa politique de développement, le groupe entend financer des idées internes et pratiquer l’excubation en investissant dans des start up, proposant des opportunités de développement à 5/7 ans.

 

Schneider Electric, a récemment filialisé Aveva (leader mondial des solutions logicielles d'ingénierie pour les usines, l'industrie de l'énergie et la construction navale) et acquis IGE-XAO. A Grenoble, au sein du campus universitaire de la CCI, la rénovation et l’optimisation énergétique est en cours avec Schneider Electric.

 

Ce dernier envisage de construire sur ce site un bâtiment où sera installé un cockpit de pilotage du site et de simulations de scénarios, ouvert aux étudiants, aux installateurs, DSI, etc.

 

Schneider Electric présent sur tous les fronts

 

Concernant la maquette numérique BIM, plusieurs partenaires étaient présents, tels que Alpi, IGE-XAO, Magicad, Nanocad, WSCad, SDProget, WSCad. A cet égard, un site internet, encore en anglais, permettra de se familiariser avec le BIM ; Schneider Electric dispose d’un catalogue produit BIM, d’outils d’initiation au BIM (voir https://exchange.se.com/) pour rédiger, archiver et transmettre les devis d’un projet assortis des études techniques et de leur modélisation numérique.

 

Par ailleurs, à propos du photovoltaïque, le groupe dispose de la gamme d’onduleurs PV Conext XV, et est en discussion pour les batteries de stockage de nouvelle génération. Autre nouveauté remarquable, le capteur d’HDSV, destiné à analyser les élévations de température dans les TGBT pour envoyer des alarmes, est doté d’un processus d’autoapprentissage, et répercute les incidents enregistrés, en temps réel, à l’ensemble de ses homologues installés dans le monde, une solution qui manifeste l’intérêt de Schneider Electric pour la sécurité des installations et des électriciens.

 

L'écosystème des partenaires actuels de Schneider Electric, un schéma qui devrait encore évoluer.

 


Source : batirama.com / Roland Kuschner

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2183 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Construction d'une cheminée - NF DTU 24.1& NF DTU 24.2