Le secteur HLM "dans le viseur" du gouvernement ?

Le secteur HLM

Le député communiste Stéphane Peu a affirmé que "l'objectif premier" du projet de loi Logement est "la réorganisation du secteur HLM", qui est "dans le viseur".





"Les seules choses qui sont précises pour l'instant, c'est le ciblage contre le monde HLM", a regretté M. Peu sur LCP. "Il y a une faute majeure qui est de considérer qu'on va donner au secteur privé la charge de la réponse à la crise du logement dans notre pays, alors que partout où ça a été fait dans le monde, ça n'a pas fonctionné", a affirmé l'élu de Seine-Saint-Denis, défendant l'"équilibre" qu'il y a en France entre secteur public et secteur privé.

 

Baptisé Elan (Évolution du logement, aménagement et numérique), le projet de loi présenté en Conseil des ministres a notamment pour objectif de réorganiser le secteur HLM, faciliter la construction, sanctionner les plateformes de locations touristiques aux pratiques illégales et mieux sévir contre les marchands de sommeil. Il prévoit en particulier de faciliter la vente de logements HLM.

 

Pour Stéphane Peu, l'objectif n'est pas de "permettre aux locataires HLM d'accéder à la propriété", mais "d'abord que les organismes HLM s'autofinancent par les ventes, et qu'il n'y ait plus de solidarité nationale".

 

"Vous êtes en train de fabriquer les Grande Borne"

 

"Je l'ai dit au ministre: +avec cette vente (...), vous êtes en train de fabriquer les Grande Borne (cité de Grigny, NDLR), les Chêne-Pointu (à Clichy-sous-Bois), toutes les copropriétés dégradées de demain, parce que pour qu'un organisme HLM puisse gagner de l'argent sur de la vente, il faut qu'il vende des patrimoines amortis, et le patrimoine amorti a plus de 40 ans et donc forcément il nécessite beaucoup d'entretien", a développé le député.

 

"La question majeure pour faire un choc de l'offre est d'abord de ne surtout pas s'attaquer au secteur HLM qui est un élément moteur de l'offre de logement dans notre pays", a-t-il estimé. "S'attaquer au secteur HLM, c'est ne pas répondre à la principale raison de la crise du logement qui est une crise du logement abordable".



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1558 votants)
Oui
Non
 

Boutique