L'école d'architecture Confluence reconnue au niveau européen

L'école d'architecture Confluence reconnue au niveau européen

Le diplôme de l'école privée d'architecture Confluence Institute, créée à Lyon par Odile Decq, a été validé par le RIBA (Royal Institute of British Architects), ce qui lui confère une reconnaissance européenne.



Le diplôme délivré par Confluence est désormais "équivalent au diplôme d'Architecte DE (diplômé d'État) délivré par les Ecoles Nationales Supérieures d'Architecture" françaises.

 

Fondée en 2013, l'école lyonnaise a été contactée en 2015 par le RIBA, qui a proposé d'entamer une procédure de reconnaissance et a finalement validé "sans conditions", les 6 et 7 mars derniers, les deux diplômes délivrés par Confluence (licence et master).

 

Les diplômés bénéficient désormais d'une loi européenne instaurant "un régime de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles". Huit diplômes ont été délivrés par Confluence qui compte actuellement 20 étudiants.

 

Aucune subvention publique

 

L'établissement est financé par les frais d'inscription des élèves et ne reçoit aucune subvention publique. Odile Decq (en photo), qui dénonce sans relâche le machisme des architectes, a reçu l'Architizer Award pour son "impact unique sur la profession".

 

Plus connue à l'étranger qu'en France, elle a signé entre autres le siège de GL Events à Lyon, Le Cargo à Paris, le Musée d'art contemporain de Rome et le Fangshan Tangshan Geopark Museum, en Chine.

 

photo@wikipedia



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2187 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Installations électriques et de communication des bâtiments d’habitation