Batimat : fenêtres, façades et domotique (géniale) pour l’ouverture

Batimat : fenêtres, façades et domotique (géniale) pour l’ouverture

Batimat a ouvert ce lundi 6 novembre. Voici un tour d'horizon sur deux segments majeurs du salon : les fenêtres et façades, d’une part ; la domotique, d’autre part.



Dès l’ouverture du salon, un informel mais traditionnel concours démarre : qui remportera la palme de la plus grande fenêtre coulissante ? Le résultat ne sera proclamé qu’à la fin du salon, mais dès le premier jour, le luxembourgeois Keller Minimal Windows s'avère un concurrent sérieux.

 

En tête de cet article, l’image montre le système de fenêtres fixes et coulissantes design et sans cadre Keller Minimal Windows. Keller propose jusqu’à 18 m² de verre pour les parois fixes et 12 m² pour les coulissants. La hauteur maximale standard atteint 4,5 m et jusqu’à 6 m sur demande.

 

Ils savent naturellement réaliser des coins intérieurs et extérieurs, sans poteau d’angle. Sur leur stand, ils présentent diverses configurations possibles. La plus exceptionnelle comporte 24 vantaux, dont 6 fixes et 18 coulissants, avec 3 angles sortants et 2 angles rentrants, soit une surface vitrée totale de 324 m². C’est la surface à battre dans notre concours informel.

 

 

 

Schüco met en avant ses fenêtres à projection. En tertiaire, cela permet de développer des stratégies de ventilation naturelle sans risque de chute des occupants. ©PP

 

Façade multifonction chez Schüco

 

Sur le stand de Schüco, l’un des plus vastes de Batimat, l’industriel montre notamment sa façade FWS 35, la plus fine du marché avec des masses vues de 35 mm de largeur seulement.

 

La façade FWS 50 est, pour sa part, présentée en version noire et dorée, un peu bling-bling, mais elle met en scène toutes les possibilités d’intégration de diverses fonctions dans une façade : les différents types d’ouvrants avec ouverture vers l’intérieur ou vers l’extérieur, à action manuelle ou motorisée, des protections solaires, dela ventilation naturelle ou mécanique, etc.

 

Elle porte également des panneaux photovoltaïques verticaux. Schüco sent un frémissement de la demande pour du photovoltaïque en façade. Mais le but de l’exercice à Batimat consiste à montrer qu’il est parfaitement possible d’intégrer les raccordements électriques des panneaux photovoltaïques dans l’ossature d’une façade FWS 50.

 

 

 

La gamme FWS 35 de Schüco offre seulement 35 mm de masse vue. ©PP

 

Ventilation décentralisée en logements

 

Toutes les motorisations des façades Schüco sont naturellement raccordables à la GTB, soit en KNX, soit en BACNet/IP. Schüco propose des ouvrants de ventilation pour participer à des stratégies de ventilation naturelle.

 

Mais la grande nouveauté en matière de ventilation chez l'industriel est le groupe VentoLife (900 x 200 x 110 mm). Il s’installe verticalement ou horizontalement. C’est un système de purification d’air totalement intégré aux menuiseries PVC, aluminium et aux systèmes de façades du fabricant. Il peut soit faire pénétrer de l’air extérieur dans la pièce, soit recycler l’air de la pièce, avec un débit variable de 0 à 60 m3/heure.

 

Dans les deux cas, le filtre à particules de classe 12 à charbon actif de VentoLife retient 99,5% des particules PM1. Le filtre est aisément accessible, extractible et remplaçable. Sur le panneau du système VentoLife, un affichage indique le débit de ventilation, la qualité de l’air ambiante, …

 

L’idée de la ventilation décentralisée, installée dans les menuiseries, est intéressante aussi bien en logement qu’en tertiaire. En logement, maison individuelle ou appartements collectifs, cela signifie que l’on peut changer les fenêtres, tout en assurant en même temps ventilation et qualité de l’air dans la pièce. On peut donc procéder pièce par pièce, sans inquiétude.

 

 

 

La façade FWS 50 proposée à Batimat permet de démontrer toutes les possibilités d’intégrer de nouvelles fonctions : production d’électricité, protections solaires, ventilation, motorisations des portes et ouvrants. ©PP

 

… et en tertiaire

 

En tertiaire, surtout en tertiaire neuf, l’idée d’une ventilation décentralisée en façade est encore plus puissante. Premièrement, cela supprime les conduits de distribution d’air horizontaux. Comptons 30 à 40 cm sous plafond avec leurs systèmes d’accrochage. Ne plus avoir ces gaines horizontales signifie que l’on gagne un étage tous les 10 niveaux.

 

La ventilation décentralisée en façade supprime également les conduits verticaux pour atteindre le système de traitement d’air centralisé : on gagne de la surface au sol. Et surtout, la suppression des conduits verticaux fait du même coup disparaître les clapets coupe-feu, obligatoires entre niveaux dans les gaines de distribution d’air verticales. Moins-value à la construction et suppression de la maintenance annuelle obligatoire et du coût associé.

 

 

 

NodOn propose une gamme étendue de solutions compatibles enOcean. ©PP

 

Domotique : l’expansion de l’écosystème enOcean

 

Les hasards de la distribution géographique des halls et des stands fait que tout près de Schüco, se trouve le stand collectif enOcean. enOcean, souvenons-nous, est une solution de communication sans fil et sans pile qui pratique la récolte d’énergie pour envoyer et recevoir de brefs messages.

 

Sans fil et sans pile, cela donne une considérable liberté d’aménagement et de réaménagement des locaux. C’est un protocole de communication ouvert et quantités d’entreprises, dont plusieurs françaises, développent toutes sortes de solutions compatibles enOcean. Sur le stand collectif enOcean, NodOn, déjà aperçu au salon IFA à Berlin en septembre dernier, présente une douzaine de produits compatibles enOcean.

 

Le plus connu est sa télécommande Soft Remote à alimentation magnéto-résistive : une pression sur l’un des boutons génère assez d’énergie pour envoyer un message, un ordre, etc. Les boutons sont programmables et permettent d’allumer/éteindre des luminaires, des appareils de chauffage, de déclencher des scenarios, d’ouvrir et de fermer des portes ou fenêtres motorisées, etc.

 

Soft Remote est étanche, résiste aux chocs et magnétisé pour coller à une surface métallique. Le plus récent est la prise télécommandée Micro-Smart Plug. Elle offre un pouvoir de coupure jusqu’à 3000 W. Ce qui suffit pour piloter la plupart des radiateurs électriques et des appareils ménagers.

 

 

 

La nouvelle prise télécommande de NodOn coupe jusqu’à 3000 W. ©PP

 

L’invention géniale d’Avidsen

 

Toujours dans l’univers enOcean, présenté par Vestapro, un distributeur spécialisé en toutes choses Smart, la nouvelle solution d’Avidsen, une entreprise française, qui développe et fabrique des appareils domotiques, va révolutionner le secteur. Comme déjà souligné, il n’existe pas de protocole de communication dominant en domotique. Au contraire, surtout en ce qui concerne les protocoles de communication sans fil, il en apparaît de nouveaux tous les mois.

 

Attendre une éventuelle convergence – sans cesse repoussée – est une stratégie vouée à l’échec. Avidsen a développé une solution technique qui surmonte cette triste situation de manière efficace et élégante. Avidsen fabrique une bonne vingtaine de terminaux domotiques sans fil – détecteurs de mouvement, détecteurs d’ouverture de porte, de fuite d’eau, des multicapteurs (température, hygrométrie, …), des thermostats connectés, divers actionnaires, etc.

 

Chacun de ces appareils comporte un emplacement pour une petite carte, sensiblement de la taille d’une carte SD. On y glisse une carte de communication portant un protocole de communication sans fil : ZigBee, Z-Wave, HomeKit de Apple, etc. Si dans quelques mois, le client final veut modifier son installation et utiliser un protocole différent, on ne démonte rien : on change la carte ! Comme dirait le défunt Steve Jobs, c’est une révolution.

 

 

 

Des appareils terminaux identiques dans lesquels on glisse la carte de communication portant le protocole sans fil qui convient. Deux ans plus tard, l’installateur peut revenir et modifier l’installation pour fonctionner avec un autre protocole, seulement en changeant la carte.©PP

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2172 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


La fabrication du bâtiment 1