Salles de Bains : le surprenant concours de l’innovation d’Ideobain 2017

Salles de Bains : le surprenant concours de l’innovation d’Ideobain 2017

Des cerveaux dans les WC ! C'est l'une des tendances observées à travers les 10 produits et solutions nominés au concours du salon Ideobain et du prochain Mondial du Bâtiment.





Six tendances au moins peuvent être observées à travers les produits soumis et nominés au concours de l’innovation du salon Ideobain 2017 (dans le cadre du Mondial du Bâtiment qui se déroulera au début du mois de novembre au parc des Expositions de Villepinte).

 

La première est une soudaine irruption du bon sens dans la conception des produits, qui fait que les demandes des installateurs sont enfin prises en compte. Cette évolution illustrée notamment par le nouveau broyeur SFA.

 

Maintenance facilitée pour les installateurs

 

Avec son Sanibroyeur Sanipro©XR UP, SFA répond – enfin – à une aspiration ancienne des installateurs et des dépanneurs : faciliter le dépannage d’un broyeur. Il fallait auparavant retirer le broyeur et le démonter pour accéder aux couteaux et vider les objets durs qui empêchent leur bon fonctionnement. C’est du passé !

 

Une trappe astucieuse, démontable en retirant deux vis seulement, donne accès au panier et permet de résoudre 80% des pannes. Les plombiers qui participaient au Jury expert réuni le 10 juillet, étaient enthousiastes.

 

Ce broyeur offre par ailleurs toutes les possibilités techniques d’un bon broyeur : raccordement de 4 appareils sanitaires, transport sur 5 m de haut et 100 m de longueur, traitement pour minimiser le bruit de fonctionnement, … 

Le nouveau Sanibroyeur Sanipro©XR UP est enfin conçu pour faciliter la maintenance. ©SFA

 

 

 

 

Autre produit nominé, Wedi Fundo Top a été développé pour faciliter la vie du plombier. Sur un receveur de douche Wedi, il remplace le carrelage, évite les joints et accélère la pose. C’est un revêtement mince (matériau minéral) prêt à poser, d’une seule pièce sans jonctions et de 6 mm d’épaisseur seulement.

 

Carré ou rectangulaire, disponible dans de nombreuses dimensions et dans 3 coloris, le Fundo Top est recoupable sur chantier.

Disponible en trois coloris, Fundo Top de Wedi est recoupable sur le chantier et réduit les tâches nécessaires pour assurer une bonne étanchéité des douches à l'italienne. ©Wedi

 

 

 

 

Pensé pour l’installation et la maintenance

 

Prestotherm© 2 de Presto est un panneau de douche pour les salles de bains collectives. Par sa conception, il facilite la pose et la maintenance de ces installations. Il se compose de trois parties distinctes : un cadre murale ultra-lèger (<1kg) pour une installation facile, une façade montée sur charnières sur le cadre, compatible avec des arrivées d’eau à l’arrière ou par le haut, une platine amovible support de la robinetterie.

 

Toutes sortes de robinetteries Presto sont compatibles. Un système de verrouillage sécurise l’ensemble contre le vandalisme. La platine démontable et interchangeable permet d’évoluer vers d’autres modèles de robinetteries Presto. Mais elle facilite aussi l’hivernage pour les salles de bains de campings, par exemple : il suffit de l’enlever pour éviter le risque de gel de la robinetterie.

 

 

 

Le panneau de douche Prestotherm© 2 de Presto se compose de trois parties différentes pour faciliter la pose et l'entretien. ©Prestotherm

 

 

 

De plus en plus techno, mais dans le bon sens

 

La seconde tendance, observable de multiples façon, est l’empreinte de plus en plus forte de la technologie sur les produits et systèmes de salles de bains. Les industriels font en sorte que la technologie incorporée dans leurs solutions améliore leurs performances, apporte de nouveaux services, tout en facilitant leur mise en œuvre par l’installateur et leur emploi par l’utilisateur final.

 

L’incorporation de technologie sophistiquée s’observe notamment dans le siphon de douche sans garde d’eau Docia©-XS SFH avec technologie Magnetech de Nicoll. Il s’agit d’un siphon extra-plat de 60 mm de hauteur seulement. Il ne fait pas appel à des membranes, mais à un clapet et un contre-clapet magnétiques.

 

Contrairement aux membranes, les aimants ne vieillissent pas. Ce qui assure à ce siphon, une longévité importante. Les siphons sans garde d’eau se développent pour deux raisons principales : ils répondent à un problème d’esthétique ou d’encombrement grâce à leur faible hauteur. Ensuite, pour les résidences secondaires peu fréquentées, par exemple, leur technologie évite l’évaporation de la garde d’eau et maintient une protection efficace contre la remontée d’odeurs.

Le siphon de douche sans garde d’eau Docia©-XS SFH avec technologie Magnetech de Nicoll convient bien aux résidences secondaires où l'utilisation irrégulière risque d'assécher la garde d'eau des siphons traditionnels. Extra-plat, il n'a pas de garde d'eau, mais utilise deux aimants pour fermer hermétiquement l'évacuation lorsqu'elle n'est pas utilisée. ©Nicoll

Les appareils connectés s’installent

 

La troisième tendance observée est le développement des objets connectés qui apportent vraiment un plus. Ces dernières années, on a vu apparaître de nombreux appareils connectés, dont on doutait franchement de l’intérêt. C’est fini ! Les industriels pensent désormais la connectivité en tant que moteur de nouveaux services.

 

Cette fois-ci, le jury a nominé Grohe Sense Guard qui met à profit la connectivité pour apporter réellement de nouveaux services. L’ensemble se compose de Sense – un détecteur de fuite d’eau posé au sol qui mesure l’humidité et la température -, de Sense Guard – une électro-vanne d’ouverture et de fermeture de l’alimentation en eau – et de Ondus, une application pour smartphone ou tablette.

 

Sense détecte une fuite d’eau, émet un signal sonore et/ou luminveux, informe l’électrovanne Sense Guardqui se ferme, alerte l’application Ondus qui transmet l’information aux destinataires désigné (entreprise de maintenance, personnel d’entretien, occupants du logement …). L’application Ondus permet rouvrir l’électrovanne ou de la fermer à distance, compte la consommation d’eau et l’archive pour des analyses comparatives sur plusieurs périodes.

 

En plus des détecteurs de fuite d'eau Sense et de l'électrovanne intelligente Sense Guard, le système Grohe Sense Guard comporte aussi l'application Ondus pour smartphone et tablettes. ©Grohe

 

 

 

 

 

Hygiène, pour les maniaques et pour tout le monde

 

La quatrième tendance observée est présente depuis plusieurs années, mais demeure bien vivace. C’est l’amélioration de l’hygiène d’utilisation des appareils sanitaires. Elle est notamment illustrée par l’urinoir Geberit Preda.

 

En réalité, cet urinoir rassemble plusieurs des tendances observées en salles de bain cette année : technologie (céramique sans bride, détection infra-rouge de la jambe de l’utilisateur, tête de chasse adaptable), économie d’eau (0,5 l/chasse), facilité de mise en œuvre et de maintenance.

 

Les éléments de commande sont déportés et placés sous l’urinoir à l’abri des vandales éventuels, même très déterminés. L’urinoir Preda est alimenté par piles ou sur secteur. Dans le même ordre d’idée, l’abattant + couvercle Wood Care d’Olfa est recouvert d’un traitement de surface à base de iodures d’argent bactéricides. Sans entretien particulier, il renforce l’hygiène et limite la transmission des maladies nosocomiales.

 

 

L'urinoir Preda de Geberit rassemble plusieurs innovations destinées tout à la fois à faciliter la pose et la maintenance, à renforcer la fiabilité face au vandalisme et à réduire les consommations d'eau. ©Geberit

 

 

 

 

 

Invention : la chasse d'eau pour lavabo

 

Le lavabo autonettoyant Metropole de Vitra Bad rassemble lui-aussi plusieurs tendances. il fait appel à une conception de pointe (cuvette de lavabo sans bride) et invente en plus, AutoClean, une chasse de lavabo pour un nettoyage automatique et une hygiène améliorée.

 

Un réservoir de produit de lavage (1 l) introduit un mélange de 5 à 10 ml de produit nettoyant avec 1 litre d’eau par une discrète fente en partie haute de la céramique, le nettoyage diffuse en même temps le parfum du produit nettoyant dans la salle de bains. La commande du nettoyage s’effectue par un bouton de commande tactile. Il existe une version anti-vandalisme pour les équipements publics.

 

 

Vitra Bad a inventé la chasse d'eau automatique pour lavabo : un rinçage du lavabo après utilisation. ©Vitra Bad

 

 

 

Première cuvette de WC dotée d'un cerveau, électronique, mais un cerveau tout de même

 

L’économie d’eau n’est pas oubliée et constitue la cinquième tendance observée cette année. De nombreux produits et systèmes revendiquent une consommation de dromadaire, mais Watertune de SIAMP concentre technologie, hygiène et économie d’eau.

 

C’est un système complet de WC suspendu (bâti support, cuvette suspendue, réservoir de chasse, abattant mince et plaque de commande avec écran) intelligent qui fonctionne sans intervention humaine.

 

Il détecte la présence d’un utilisateur, analyse le contenu de la cuvette, décide du volume de chasse (à partir de 1,5 l par pas de 0.2 l), vérifie la propreté de la cuvette, tout cela sans contact et avec une économie d’eau atteignant 50% selon SIAMP.

 

Watertune mesure la consommation d’eau de chasse quotidienne, hebdomadaire et la communique par le biais d’une application. Comme la cuvette analyse le contenu, il y a fort à parier que dans les années à venir, de tels appareils, dotés de capacités d'analyse encore plus poussées, seront utilisé pour un suivi médical à domicile, si, si, si !

 

 

Watertune de SIAMP analyse le contenu de la cuvette et décide du volume de chasse. Pour l'instant, il obtient des économies d'eau significatives. Mais c'est sans doute le premier pas vers bien d'autres applications dans le suivi de la santé à domicile. ©SIAMP

 

 

 

 

Sensualité tout de même

 

Nous sommes dans l’univers de la salle de bain : la recherche d’un meilleur confort, voire d’une expérience sensuelle accrue pour l’utilisateur – 6e et dernière tendance - demeure une forte impulsion dans le développement de nouvelles solutions. La baignoire Toto Europe Zero Dimension Bathtub – Neorest vise la meilleure expérience sensuelle possible.

 

C’est une baignoire autoportante, avec éclairage Leds en partie basse, jets massant dans le dos et au niveau des jambes. Le baigneur se trouve dans la même position qu’un astronaute en apesanteur. Un coussin réglable en hauteur délivre une lame d’eau pour massage de la nuque et des épaules…

 

 

Dans la baignoire Toto Europe Zero Dimension Bathtub – Neorest, l'utilisateur sera dans la position de l'astronaute en apesanteur. Un filet de LEDs en partie basse anime la baignoire dans la pénombre. Apesanteur, position, pénombre, Toto vise vraiment la sensualité maximale. ©Toto

 

 

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1584 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Isolation en sous face des planchers bas - NF DTU 27.1