Intersolar 2017 (06) : les meilleurs panneaux solaires atteignent 400 Wc

Intersolar 2017 (06) : les meilleurs panneaux solaires atteignent 400 Wc

Tous les industriels du panneau photovoltaïque en silicium proposent des modèles affichant des puissances égales ou supérieures à 300 Wc.




Il y a deux ans à Intersolar, la puissance standard des panneaux photovoltaïques atteignait 270 Wc. L’an dernier, pointaient les premiers panneaux à 340 Wc. Cette année 340 Wc est le nouveau standard et des panneaux à 360 Wc sont proposés par plus de 20 exposants.

 

LG montre son premier panneau à 400 Wc. C’est le record actuel. Les panneaux de 270 Wc d’hier et le nouveau standard de 340 Wc possèdent tous deux 60 cellules et affichent des dimensions identiques.

 

 

 

Les panneaux d’une puissance nominale supérieure à 310 Wc deviennent le nouveau standard chez la plupart des fabricants asiatiques. ©PP

 

26% de gain de puissance en deux ans

 

Cela signifie qu’en deux ans, la puissance du panneau en silicium cristallin standard du marché a augmenté de 26%. A surface égale, une installation photovoltaïque affiche aujourd’hui une puissance nominale supérieure de 26%. Le rendement des panneaux a également progressé. Ils sont fabriqués à partir de cellules dont le rendement nominal atteint ou dépasse 21%.

 

JA Solar, par exemple, revendique >21% de rendement nominal pour ses cellules Perciumet une amélioration significative à faible illumination. Son nouveau panneau en silicium polycristallin JAP(6)K-72/305-325/4BB/1500 V F 40-35 comporte 72 cellules en silicium polycristallin, sort une tension maximale de 1500 V DC (courant continu), offre des puissances de 305, 310 315, 320 et 325 Wc pour des rendements de panneaux allant de 15,70 à 16,73%. Le panneau JA Solar JAM6(K)(BK) en silicium monocristallin atteint des rendements de 17,43%.

 

 

 

Pour les grandes toitures et les installations au sol, le couple 1500 V et 335 à 340 Wc constitue la nouvelle solution classique de base. ©PP

 

25 ans de garantie

 

Le nouveau module PV standard de LG Solar, le LG NeON 2, embarque 60 cellules, offre des puissances nominales de 325, 330 et 335 Wc, avec un rendement à puissance nominale de 19, 19,3 et 19,6%.

 

Le panneau LG NeON 2 Black contient aussi 60 cellules, mais offre une apparence parfaitement noire pour satisfaire les attentes esthétiques des architectes, des puissances nominales de 315 et 320 Wc, avec des rendements de 18,4 et 18,7%.

 

La gamme de pointe sur le stand LG était les quatre modèles LG NeON R : 60 cellules, 350, 355, 360 et 365 Wc de puissance nominale, avec des rendements nominaux de 20,3 à 21,1%.

 

Forte résistance à la neige et au vent

 

LG obtient ces performances en déportant vers l’arrière les liaison électriques (busbar) sur les cellules. Ce que font aussi nombre de ces concurrents. Mais au lieu, des 3 à 5 busbar présentes sur les cellules des autres marques, LG incorpore 30 busbar sur la face arrière de ses cellules.

 

De plus, le cadre de ces nouveaux panneaux a été renforcé. Ce qui leur permet d’encaisser sans dommage une pression statique de 6000 Pa leurs faces avant, soit l’équivalent d’une hauteur de neige de 1,80 m. Et une pression de 5400 Pa sur leur face arrière. Ce qui correspond à un vent d’une vitesse de 93m/s.

 

A titre de comparaison, l’ouragan Katrina en 2005 a atteint au maximum une vitesse de 75 m/s. Par conséquent, LG a étendu la garantie des panneaux LG NeON R à 25 ans.

 

 

Chez LG, la nouvelle gamme de panneaux de base est la LG NeON 2 à 60 cellules. ©PP

 

Les européens sont un peu à la traine …

 

Une chose est très claire à Intersolar, face au progrès des meilleurs asiatiques – chinois, coréens et japonais confondus -, l’industrie européenne est une peu en retard. Bien sûr, la qualité européenne est reconnue, notamment en termes de durabilité du rendement des panneaux dans le temps. SolarWatt peut garantir ses panneaux 30 ans, etc.

 

Mais en termes d’innovation, les industriels européens ne proposent pas d’équivalent aux meilleurs nouveaux produits asiatiques. Ni même en ce qui concerne les capacités de production.

 

Le français PhotoWatt, par exemple, a longtemps été à la pointe des rendements. Sa gamme de panneaux PWX2450FBi-verre à 60 cellules multicristallines, offre 5 modèles de 285 à 305 Wc, avec des rendements de 17 à 18,6%. C’est très honnête, mais loin de LG, Suntech et autres Panasonic.

 

Surtout, sa capacité de production annuelle n’est que de 100 MW pour les Waffers (gaufres en silicium dont sont extraites les cellules) et les cellules, de 70 MW seulement pour les modules PV. Là où le chinois le plus modeste compte en GW.

 

Le nord-américain Canadian Solar, créé en 2001, propose bien un tout nouveau module verre/verre en 1500 V, atteignant 370 Wc. Mais pour parvenir à cette puissance nominale, il embarque 144 double-cellules mono-PERC (Passivated   Emitter Rear Contact :   déport des contacgts électriques sur la face arrière des cellules).

 

 

 

Chez LG, la gamme LG NeON R embarque 60 cellules aujourd’hui et atteint un rendement > 21% pour le module de 365 Wc. ©PP

 

… ou bien ils font autre chose

 

D’autres fabricants européens, comme l’allemand SI Module GmbH installé à Freiburg, ne participent pas directement à la course à la plus haute puissance et au meilleur rendement, mais ont choisi une autre voie. SI Module produit des panneaux bi-verre, sans cadre, dans lesquels les cellules sont espacées. Ce qui laisse passer la lumière du jour.

 

Sa gamme de modules monocristallins SI-Saphir M175-M180 laisse passer jusqu’à 40% de l’éclairement naturel. Elle se compose de 2 modules avec cellules monoface atteignant 175 et 180 Wc avec des rendements très élevés de 20,4 et de 20,5%, ainsi que de 3 modules équipés de 40 cellules bi-faciales : 192,5, 201,3 et 210 Wc avec un rendement de 20,5%.

 

Ces modules sont destinés à des façades ou à des toitures vitrées. Ils assurent 3 missions à la fois : production d’électricité, éclairage naturel et protection solaire. Leurs connexions électriques sont IP65. D’autres constructeurs européens, dont les offres seront détaillées dans un prochain article, ont décidé de s’attaquer au marché du panneau photovoltaïque souple.

 

 

 

Le record de puissance nominale à 400 Wc revient cette année au panneau LG NeON R contenant 72 cellules, avec un rendement > 21%. Il sera disponible en Europe fin 2017 ©PP

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Biofib' Chanvre
Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (193 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Predal-Seacoustic


Modul'Air