L'autonomie énergétique devient possible avec le solaire

L'autonomie énergétique devient possible avec le solaire

Sur le marché allemand du photovoltaïque domestique, les premières offres d’autonomie énergétique (autosuffisance électrique) apparaissent. Aperçu de l'offre sur Intersolar 2017...



La déclaration du Président Trump concernant le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat est bien sûr une décision rétrograde. Mais peut-être n'aura-t-elle pas la portée dévastatrice que certains redoutent...

 

A Intersolar, des exposants de toutes les régions du monde montrent comment ils sont déjà passés à une autre vision de notre devenir collectif. Dans les prochains articles, nous verrons la progression constante du rendement des panneaux photovoltaîques et reviendrons sur la démocratisation du stockage d’électricité.

 

En attendant, voici une description de la nouvelle frontière technique et économique en Allemagne : l’autosuffisance en électricité pour les maisons individuelles.

 

 

 

Picea de HPS Home Power Solutions rassemble les technologies les plus avancées aujourd’hui pour la production et le stockage d’énergie sur site en maison individuelle. ©PP

 

Autosuffisance en électricité en maison individuelle

 

En Allemagne, l’autoconsommation de l’énergie photovoltaïque produite sur site devient la principale raison pour laquelle les ménages investissent dans des installations photovoltaïques. Cette année à Intersolar, une bonne douzaine d’exposants s’aventurent au-delà et abordent déjà l’autosuffisance en électricité. Ils s’y prennent de plusieurs manières.

 

Il ne s’agit que d’autosuffisance en électricité. Il n’est question pas d’autosuffisance énergétique globale chaleur, rafraîchissement et électricité. Ces offres ne portent, pour l’instant que sur les maisons individuelles. Surtout, cela ne signifie pas que la maison n’est plus raccordée au réseau d’électricité.

 

Tous ces systèmes prévoient, en effet, un secours grâce au réseau en cas de défaillance totale ou partielle de leurs installations. Voici trois exemples parmi ceux qui étaient exposés à Intersolar.

 

 

 

Picea sera disponible début 2018,son prix sera annoncée en Novembre prochain. Il faut lui ajouter une production d’électricité photovoltaïque et un générateur de chaleur complémentaire. ©PP

 

100% d’autonomie en électricité, plus une contribution au chauffage et à la production d’ECS

 

Le projet le plus ambitieux est celui du Berlinois HPS Home Power Solutions, nommé Picea. Il incarne une vision écologique un peu extrême, faisant appel à quasi toutes les technologies les plus avancées disponibles aujourd’hui. Il est en cours de développement, mais sera disponible sur le marché allemand au début de 2018.

 

Son coût, qui devrait être annoncé en novembre prochain, atteindra 5 chiffres, comme l’indique Zeyad Abul-Ella, le fondateur de l’entreprise créée seulement en 2014. Entre les deux bornes extrêmes possibles - 10 000 et 99 999 € -, il estime que ce sera plutôt vers le milieu, donc vers 50 000 €.

 

Picea rassemble une pile à combustible PEFC fabriquée par HPS, même si l’entreprise achète le stack au Japon, un caisson de ventilation double-flux à échangeur enthalpique, un électrolyseur, une réserve d’hydrogène pour le stockage d’énergie saisonnier, des batteries Li-Ion pour du stockage d’électricité à court terme, un onduleur, un ballon d’eau chaude et un automate pour gérer tout ça.

 

Tous ces équipements sont destinés à la fois à produire de l’énergie et à minimiser les besoins en récupérant de la chaleur (ventilation double-flux enthalpique).

 

 

 

A partir de ses offres de stockage d’électricité, Sonnen un construit un nouveau modèle économique de production et de consommation d’électricité en réseau en mutualisant les installations de ses milliers de clients. ©PP

 

Une pile à combustible

 

Il faut aussi, bien sûr, des panneaux photovoltaïques et un générateur de chaleur et/ou de froid, dont le coût n’est pas compris dans le montant à 5 chiffres évoqué plus haut.

 

L’été, lorsque la lumière du soleil est abondamment disponible, Picea utilise le surplus d’électricité photovoltaïque disponible sur site- une fois que l’ECS est chauffée au maximum, que les batteries sont chargées à bloc - pour faire fonctionner l’électrolyseur.

 

L’électrolyseur est alimenté soit par de l’eau de pluie recueillie tout au long de l’année, stockée et filtrée, soit par l’eau de ville. Il produit de l’oxygène, dissipée dans l’atmosphère, et de l’hydrogène, stockée sur place. L’ensemble du stockage d’énergie sur site, dans les batteries et les cylindres d’hydrogène, atteint 1000 kWh.

 

Subventions pour l'installation de piles en Allemagne

 

L’hiver, les besoins d’électricité de la maison sont satisfaits d’abord par les batteries, puis par la pile à combustible. Alimentée par l’hydrogène fabriquée et stockée sur site, elle produit de l’électricité (1 kW de puissance) et de la chaleur.

 

La chaleur étant un sous-produit de la fabrication de l’électricité, est utilisée en priorité pour le chauffage et la production d’ECS et complétée par le générateur de chaleur principal : chaudière à condensation gaz, bois ou fioul, pompe à chaleur, panneaux solaires thermiques, etc.

 

Le coût de l’ensemble de ces équipements, fournis et posés, sera certainement proche de 100 000 €. Il existe cependant en Allemagne, des subventions à l’installation de piles à combustible domestiques.

 

 

 

Pour communiquer avec le client final et minimiser ses consommations, Sonnen propose toutes sortes d’équipements, en plus de ses stockages d’électricité. ©PP

 

Sonnen mutualise les ressources pour atteindre l’autosuffisance en réseau

 

L’allemand Sonnen, fabricant de stockages d’électricité domestiques déjà évoqué l’an dernier à Intersolar, a une toute autre vision. Au lieu d’une solution individuelle, il s’appuie sur le réseau de ses milliers de clients et sur leurs divers équipements pour créer une production d’électricité bon marché, éclatée entre des milliers de sites différents, mais mutualisée et autosuffisante pour les membres du réseau.

 

Sonnen est devenu un producteur d’électricité en réseau. Il propose trois contrats à ses clients, en fonction de l’équipement dont ils disposent.

 

Le premier, pour ceux qui possèdent une installation photovoltaïque sur leur toit, mais pas de stockage d’électricité, consiste à poser gratuitement chez eux un compteur bidirectionnel intelligent et à les approvisionner en électricité au tarif de 23 c€/kWh.

 

Entre 29 à 31 c€ le coût de l'électricité

 

Souvenons-nous que le coût de l’électricité en réseau en Allemagne varie de 29 à 31 c€. Cette première offre représente une économie financière de l’ordre de 25%.

 

Seconde offre pour ceux qui possèdent à la fois une installation photovoltaïque et un stockage sonnenBatterie hybride : un abonnement de 9,99 €/mois et la garantie d’une économie financière de 75% sur le coût du kWh acheté au réseau Sonnen.

 

Troisième offre pour ceux qui détiennent une installation PV et un stockage sonnenBatterie eco : un abonnement forfaitaire de 19,99 €/mois et un coût de kWh acheté à Sonnen nul.

 

 

 

Comme MyLight System en France, une partie des équipements Sonnen est destinée à maximiser l’autoconsommation de l’énergie PV produite sur site. Le reste gère le stockage et l’export vers le réseau mutualisé Sonnen. ©PP

 

Senec : meilleur vendeur de stockages domestiques en 2016

 

Senec, le principal concurrent de Sonnen, revendique la place de premier vendeur de stockages d’électricité domestiques sur le marché allemand en 2016. Il a été aidé en cela par la commercialisation l’an dernier de son nouveau stockage domestique Senec.Home Li 10.0, désigné meilleur stockage domestique de l’année 2016 par la magazine économique Wirtschaft Woche.

 

Posé au sol, il pèse 152 kg, communique en Ethernet, CAN et RS485, stocke 10 kWh, délivrables sous une puissance maximale de 2,5 kW. Tout comme Sonnen, Senec s’engage vers l’autosuffisance en électricité grâce à une mutualisation des ressources de ses clients équipés de panneaux PV et de stockages Senec qu’il a baptisé Cloud électrique.

 

 

 

Au-delà de ses offres pour les clients domestiques, Sonnen présentait à Intersolar des stockages pour le petit tertiaire et envisage d’étendre son offre de mutualisation en réseau à ce nouveau type de clientèle. ©PP

 

Des tarifs forfaitaires par tranche de consommation

 

En fonction des besoins des maisons, Senec propose 9 couples stockage d’électricité + tarif forfaitaire pour l’approvisionnement complémentaire en kWh à partir du Cloud électrique.

 

Par exemple, pour des besoins annuels jusqu’à 3 300 kWh, Senec recommande un stockage de 2,5 à 5 kWh sur site et une livraison de 1000 kWh dans l’année depuis le Cloud pour un coût total forfaitaire annuel de 14,95 € avant taxe d’utilisation du réseau. Pour une consommation annuelle de 20 000 33 300 kWh, Senec propose un stockage de 27,5 à 45 kWh et une livraison annuelle de 10 000 kWh depuis le Cloud pour un coût forfaitaire de 92,95 €.

 

Ces livraisons depuis le Cloud sont à la discrétion du client : selon ses besoins et quand il en a l’usage, sans horaires ou périodes imposées dans l’année. Même E.ON, une sorte d’EDF allemand, propose une offre analogue : installation PV, stockage, mutualisation dans le E.ON SolarCloud, prix forfaitaire mensuel de 21,99 à 26,99 € selon la quantité d’électricité souhaitée.

 

 

Voici une version transparente du Senec.Home Li 10.0, désigné meilleur stockage domestique de l’année 2016. ©PP

 

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

7 Commentaires


platine
  • par Treompan
  • 0
  • 0

Sans blague vous êtes sérieux quand vous voulez dépenser une fortune pour installer cette usine?


- -
  • par fanfan
  • 0
  • 0

Interessant suis preneur à 15000 euros c'est déjà trop cher mais en se mettant à plusieurs je veux bien prendre le risque cela fait trop longtemps que l'on attend!


- -
  • par BaudouinLabrique
  • 0
  • 0

Parti trop tôt ! Suite : je voudrais à terme me rendre indépendant du réseau d’électricité, grâce à une pile à combustible hydrogène réversible dont le coût ne dépasserait pas les 20.000 € (détails du projet: http://www.retrouversonnord.be/projet_hydrogene.doc).


- -
  • par Tarzan
  • 0
  • 0

L'idée est bonne, l'autoproduction c'est l'avenir pour économiser l'énergie... Mais pourquoi il faut que ce soit nous qui en subissions les conséquences financières ? Vous ne pensez pas que avec tout l'argent qui a été ponctionné pour soit disant améliorer les conditions des uns et des autres qu'il serait temps que nous puissions en retirer un avantage ? Quand vous constatez que des grands groupes d'énergie ont perdu des milliards pour des opérations non justifiées... Il serait temps qu'ils nous renvoient le retour "d'énergie". Merci pour ceux qui comprennent ???


platine
  • par Fred
  • 0
  • 0

Oui il faudra surement encore 10 ans pour que ce type d'installation devienne incontournable, les industriels ont intérêt à se positionner rapidement.


- -
  • par Mike090948
  • 0
  • 0

100 000 € d'investissement pour l'ensemble de l'équipement nécessaire à une autosuffisance en électricité en maison individuelle, je ne sais pas si le retour sur investissement est envisageable dans un délai raisonnable, même à 31ct€ le kW/h !... Il faut vraiment croire dans les énergies renouvelables pour sauver notre planète pour se lancer dans une telle opération!... Vivement que les Industriels s'emparent de ce marché pour contribuer à la diminution des coûts d'investissement, sinon, je crains que ce ne soit pas vraiment accessible au citoyen lambda de la classe moyenne pour encore quelques années !... Vive la transition énergétique!...


platine
  • par Treompan
  • 4
  • 0

100000 € d'installation pour avoir une centrale à batteries ou piles à la maison... vous êtes sérieux? Tout ça pour quoi? Et pourquoi des subventions, à quel titre?

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2324 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Écrans souples de sous-toiture