L'Institut du monde arabe va rénover ses moucharabiehs

L'Institut du monde arabe va rénover ses moucharabiehs

L'Arabie saoudite va participer à la rénovation de l'Institut du monde arabe (Ima) à Paris, à hauteur de 5 millions d'euros. L'IMA a été conçu il y a trente ans par l'architecte Jean Nouvel.



Une plaque en remerciement du don de 5 millions d'euros fait par le roi d'Arabie saoudite a été dévoilée en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al Jubeir, de l'ambassadeur d'Arabie saoudite, et du président de l'Ima, l'ancien ministre de la Culture, Jack Lang.

 

"La contribution de l'Arabie saoudite va permettre, avec celle d'autres pays arabes, de lancer ce grand chantier de rénovation et de modernisation, et notamment la remise en marche des moucharabieh (motifs architecturaux arabes, ndlr) de la façade", a indiqué l'Ima.

 

Emblèmes du bâtiment, les moucharabiehs de la façade, conçus pour s’ouvrir et se fermer toutes les heures en fonction des variations de lumière, ne fonctionnent plus.

 

Remettre les moucharabiehs en état de marche

 

Certaines pièces ont été endommagées, entraînant le blocage de plusieurs diaphragmes. Les travaux de rénovation consisteront à remettre les moucharabiehs en état de marche, à améliorer l’isolation thermique de la façade et à insérer des diodes électroluminescentes dans chaque moucharabieh pour permettre leur mise en lumière scénarisée.

 

Le bâtiment redeviendra ainsi un repère visuel incontournable du panorama parisien de jour comme de nuit. Conçu par l'architecte français Jean Nouvel et Architecture Studio, le bâtiment de l'Ima, inauguré en 1987, mêle modernité et éléments architecturaux issus de la tradition orientale. 

 

Une construction financée par les Etats arabes et la France

 

Sa construction a été financée conjointement par les États arabes et la France dès 1980. Situé entre l’université de Jussieu et les bords de Seine, l’IMA a été édifié sur le terrain, riche en histoire, où se trouvaient jadis la porte Saint-Bernard, l’abbaye Saint-Victor et la halle aux vins.

 

À quelques encablures de la bibliothèque François Mitterrand, l’établissement est au cœur du Quartier latin.

 

©Fabrice Cateloy



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par juliette
  • 0
  • 0

Les fresques sont visibles quand on prend le bus, c'était l'horreur en sept 2016 ou sept 2015 ça donnait pas du tout d'apprendre l'ARABE, est ce que les images correspondent à la réalité ? Ils ont vraiment rénové.


- -
  • par purfi
  • 0
  • 0

Voila pourquoi Gaeldo pense que cet institut est une m***e : Avant la récente apparition de l'Arabie Saoudite, du Qatar, des Emirats Arabes Unis sur la carte du monde il n'existait au Moyen Orient que le "Grand Yémen" que les Grecs et les Romains désignaient "L’Arabie heureuse". L'Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats Arabes Unis sont de toutes jeunes monarchies qui ont été créées par le lobby du pétrole dans le but d'en faciliter l'exploitation... et se sont ces jeunes monarchies qui aujourd'hui s'acharnent à détruire le Yémen et tous les Yéménites... La course au plus haut gratte-ciel entre L'Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats Arabes Unis qui fait tant fantasmer les occidentaux et autres internationaux ne sera jamais l'Arabie Heureuse... tant que des enfants Yémenites mourront sous les armes vendues par vos dirigeants... https://www.facebook.com/aiderleyemen/photos/a.1065350173483982.1073741828.1065044833514516/1427557160596613/?type=3

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2258 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique