Un quartier est chauffé et climatisé à l'eau de mer à Marseille

Un quartier est chauffé et climatisé à l'eau de mer à Marseille

Chauffer et climatiser un quartier grâce à l'eau de mer : c'est possible avec une "centrale de géothermie marine", présentée comme une première en France, et très écologique.



L'installation, inaugurée par le Groupe Engie, puise de l'eau de mer à 7 mètres de profondeur dans le port de Marseille. L'eau salée, en moyenne à 14 degrés l'hiver et 22 degrés l'été, passe ensuite dans des pompes à chaleur pour alimenter en froid ou en calories le réseau de chauffage d'une partie d'Euroméditerranée, quartier d'affaires flambant neuf de la cité phocéenne.

 

Au total, trois kilomètres de réseau sont prévus dans ce quartier encore en partie en construction pour alimenter 500.000 mètres carrés de bâtiments, notamment un centre commercial, un hôtel, des tours de bureaux ou des logements.

 

La centrale marseillaise, baptisée "Thassalia", représente un investissement de "plus de 35 millions d'euros", dont près de 7 millions d'argent public. Elle a une puissance de production de 19 mégawatts de chaud ou de froid.

 

Un potentiel "illimité"

 

Selon le groupe, ce type de dispositif présente un potentiel "illimité": "avec plus de 40% de la population mondiale vivant à moins de 100 kilomètres de la mer, la géothermie marine est une réponse à la forte demande démographique", affirme-t-il.

 

A Marseille, des chaudières à gaz d'appoint ont tout de même été installées "afin de garantir une continuité de service en toute circonstance". Au final, Thessalia promet une réduction de 70% des gaz à effet de serre.

 

La technologie développée par Engie est baptisée "géothermie marine" par analogie avec la véritable géothermie, une énergie renouvelable qui consiste à utiliser la chaleur des tréfonds de la terre.

 

Des techniques peu développées mais au point !

 

La centrale marseillaise repose sur "des techniques encore peu développées, mais largement au point", explique Philippe Laplaige, expert de la géothermie à l'Ademe, l'agence publique chargée de la transition énergétique.

 

Ce type de pompes à chaleur reliées à la mer s'adresse plus particulièrement à des zones à forte densité d'habitation, comme par exemple à Monaco, où de nombreuses installations ont été développées ces dernières années, ajoute-t-il.

 

Engie développe également un projet comparable sur l'île de la Réunion, à Sainte-Marie et Saint-Denis, pour assurer notamment la climatisation de l'aéroport, de l'hôpital et de l'université.



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1188 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Façades rideaux - NF DTU 33.1

Écrans souples de sous-toiture