BlueTek, le leader du désenfumage est né

BlueTek, le leader du désenfumage est né

Hexadome et SIH rassemblent leurs activités R&D, Marketing et Ventes, dans un ensemble qui tiendra plus de 50% du marché du désenfumage naturel…



… et montre bien d’autres ambitions dans l’utilisation des énergies naturelles.

 

Le groupe Adexsi, créé par Soprema en 2000, réunit toutes ses activités sécurité incendie, désenfumage naturel, éclairage naturel et gestion énergétique.

 

Début 2015, Adexsi contenait donc Souchier-Boullet, SIA, Essertec (l’ex-Eternit Flachdach racheté en Allemagne en 2014), Hexadome, SIH, plusieurs filiales étrangères, dont en Chine et au Maghreb.

 

 

  1. BlueTek propose des solutions pour toitures plates quelle que soit le type d’étanchéité mise en œuvre. © BlueTek

 

Rationalisation et ambitions

 

Hexadome et SIH ont longtemps été d’acharnés concurrents, avant de faire partie du même groupe. Depuis Mai 2016, Adexsi les a réorganisées. Les entités Hexadome (2 usines) et SIH (1 usine) demeurent, mais seront exclusivement chargées de la production. Toutes leurs activités R&D, marketing et ventes sont rassemblées dans BlueTek, une nouvelle société qui sera pleinement opérationnelle le 30 juin 2016.

 

Dès sa mise en route, BlueTek disposera d’une offre impressionnante : des lanterneaux, des voûtes, des conduits de lumière et des automates pour piloter tout cela en fonction des besoins de désenfumage, de ventilation naturelle, de surventilation nocturne, d’apport de lumière naturelle, d’occultation, etc.

 

Le chiffre d’affaires de BlueTek devrait atteindre 65 millions d’Euros la première année. L’entreprise emploie 95 personnes. Hexadome et SIH emploient de leur côté 300 personnes en production au total.

 

 

  1. Outre les lanterneaux, BlueTek propose des voûtes avec segments ouvrants motorisés pour le désenfumage naturel, l’éclairage naturel et la ventilation naturelle. © BlueTek

 

Piloter l’éclairage, la ventilation, les occultations, etc.

 

Philippe Fritzinger, directeur général d’Adexsi et Président de BlueTek, explique que l’avantage des automates BlueTek ne se trouve pas dans leur hardware, mais bien dans leur software. Le groupe Adexsi, notamment sa filiale Souchier-Boullet, a développé des algorithmes très fins pour maximiser le confort d’éclairage, la qualité de l’air intérieur, le confort thermique, tout en ne faisant appel qu’à des énergies naturelles.

 

Il ne s’agit pas d’énergie renouvelable, mais bien d’énergie naturelle : la lumière et la ventilation naturelles. Tous les bâtiments tertiaires contiennent un système de désenfumage. Un tel système se compose des mêmes éléments – ouvrants en partie haute et en partie basse du bâtiment – que ceux dont on a besoin pour développer une stratégie de ventilation naturelle.

 

 

  1. Le groupe Adexsi et sa filiale Souchier-Boullet ont développé des solutions avancées pour le pilotage des ouvrants mixtes désenfumage/ventilation naturelle. © BlueTek

 

Des solutions mixtes

 

Poussés par les attraits de la ventilation naturelle, notamment l’absence de consommation d’énergie, la plupart des fabricants d’exutoires de fumées orientent donc leur offre vers des produits et des solutions mixtes, capables de fonctionner à la fois en désenfumage et en ventilation naturelle. BlueTek contrôlera plus de 50% du marché français du désenfumage naturel.

 

Pour être efficace à la fois en désenfumage et en en ventilation naturels, exutoires, lanterneaux et voûtes doivent simultanément satisfaire aux exigences de ces deux univers. Installé en construction neuve, un lanterneau de désenfumage doit offrir les mêmes performances thermiques, d’étanchéité à l’air et d’affaiblissement acoustique que n’importe quel autre lanterneau destiné à favoriser l’éclairement naturel.

 

 

  1. Les solutions mixtes – désenfumage et ventilation naturels – doivent répondre aux exigences réglementaires propres à ces deux mondes et offrir des performances acoustiques, thermiques et d’étanchéité à l’air compatibles avec les réglementations applicables en construction neuve. © BlueTek

 

Le meilleur des deux mondes

 

Ce qui exige une conception et une fabrication particulières. En effet, les matériaux utilisés dans la fabrication d’un un exutoire de fumées doivent avoir une résistance mécanique supérieure à 1200 Joules et un barreaudage en partie inférieure empêchant l’accès ou le risque de chute. Ce qui n’est pas exigé d’un simple lanterneau en toiture.

 

L’ouverture/fermeture d’un exutoire de fumée est testée sur 1000 cycles, tandis que celle d’un exutoire participant à la ventilation naturelle est testée sur 10 000 cycles. Un exutoire participant à la fois au désenfumage et à la ventilation naturelle est soumis à l’ensemble de ces exigences et doit donc conserver toute sa capacité d’exutoire de fumées même au bout de 10 000 cycles d’ouverture/fermeture.

 

 

  1. Voici Slick Inside rond, l’un des nouveaux produits de la collection Inside de BlueTek. Sa forme ronde en fait un favori des architectes, lassés des formes carrées ou rectangulaires des lanterneaux classiques. © BlueTek

 

Une nouvelle esthétique

 

BlueTek va s’orienter davantage vers les marchés tertiaires. Pour y parvenir, l’entreprise introduira peu à peu de nouvelles gammes plus esthétiques. En effet, la perception d’un lanterneau ou d’une voûte n’est pas la même dans un bâtiment de grand volume où ils se trouvent à 10 – 12 m de haut, que dans des bureaux où ils sont installés à 3 – 4 m au-dessus des occupants.

 

La nouvelle collection “Inside”, déjà commercialisée en Allemagne, montre les premiers résultats de cet effort esthétique. Les lanterneaux de toiture ronds, très appréciés des architectes, et les lanterneaux Karat offrent des parois intérieures en verre : le vitrage horizontal semble flotter en supprimant la perception de la liaison vitre-lanterneau.

 

 

  1. Le nouveau lanterneau Karat Inside offre une forme particulière : sa surface vitrée plus large que la surface de diffusion et son revêtement de verre intérieur suppriment la perception par l’œil humain de la liaison entre le cadre et la surface vitrée. © BlueTek

 

Solutions fixes et solutions mobiles

 

BlueTek croît aussi beaucoup aux « solutions mobiles ». Cela ne signifie pas ouverture et motorisation, mais solutions capables de modifier leurs performances en fonction des besoins et des conditions extérieures. BlueTek propose, par exemple, des lanterneaux équipés du verre électrochrome de SageGlass (Saint-Gobain Glass), capable de modifier la pénétration de la chaleur en variant sa teinte.

 

D’autres lanterneaux, ainsi que des voûtes sont équipés de double ou de triple vitrage. Le double vitrage pouvant être rempli d’aérogel de silice : un isolant thermique translucide qui accroît considérablement la performance thermique, affaiblit la transmission des bruit extérieurs et améliore beaucoup la diffusion de la lumière naturelle.

 

D’autres produits encore contiennent des pare-soleils à manœuvre automatique, etc. Le but de BlueTek est d’augmenter ses ventes en solutions de confort, sans abandonner pour autant le désenfumage.

 

 

Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (686 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Techniques et pratique du plâtre