Les secrets de fabrication de la grotte de Lascaux IV (3/3)

Les secrets de fabrication de la grotte de Lascaux IV (3/3)

D'après son exploitant Semitour, Lascaux II est la grotte ornée la plus visitée au monde avec ses 280 000 visiteurs par an.



La nouvelle attraction Lascaux IV vise un objectif de 400 000 visiteurs par an. Il a été conçu comme un centre d'interprétation de l'art pariétal, organisé en sept zones principales dont l'une est la reproduction de la grotte.

Outre le fac-similé, le CIAMPL va comprendre plusieurs salles tirant parti des nouvelles technologies de l'image, avec des applications de réalité augmentée, des écrans interactifs, une salle de projection stéréoscopique. Supervisé par l'agence Casson Mann, le volet scénographique représente 9,1 millions € de travaux répartis en 14 lots.

 

Le hall d'accueil à l'avant du bâtiment présente une grande façade vitrée donnant sur la vallée. Cet espace va contenir des représentations de la faune vivant à l'époque où les peintures auraient été faites, il y a 15 à 20 000 ans.

 

 

  1. En façade, le bandeau de béton armé de la toiture se déroule en vagues à huit mètres de hauteur en moyenne. Son porte-à-faux est soutenu par une structure métallique, posée sur deux poteaux obliques en béton armé de six mètres de hauteur. © F.Ploye

 

Organisé autour de la zone d'orientation

 

Depuis le fac-similé (Zone 2), les visiteurs débouchent sur le patio “Le jardin de la grotte”, un espace ouvert qui bruissera au son d'une chute d'eau. Ce jardin de béton se prolonge en une longue faille centrale abritée, à la lumière zénithale, qui ouvre sur les différents espaces thématiques (Zones 3 à 7).

 

« Le plus impressionnant dans cet ouvrage est cette faille centrale, qui court sur 80 mètres de longueur. Cette zone d'orientation pour les visiteurs évoque la fracture terrestre avec ses lignes brisées. Ses parois obliques inclinés jusqu'à 9°, culminent à douze mètres de hauteur », s'enthousiasme David Lambert, technicien au conseil départemental.

 

L'ouvrage comprend 1400 ml de voiles en béton, qui contient un petit gravillon calcaire. Le béton auto-plaçant a été coulé avec des coffrages métalliques spéciaux. Une fois décoffré, la surface lisse du béton a été sablé grâce à un coffrage spécial portant des masques par bandes irrégulières. Un travail réalisé par l'entreprise EGTS d'Alès.

 

 

  1. Cette alternance de bandes lisses et brutes casse la froideur de murs de béton de plus de dix mètres de haut. La faille centrale est protégée par une verrière dont le plus grand vitrage pèse une tonne. © F.Ploye

 

Un visiteur connecté

 

Les visiteurs sont équipés de “Compagnons de Visite”, mis au point par la société Orpheo, de type tablette ou smartphone connecté par WiFi et Bluetooth. Ces Compagnons seront enrichis d'applications de Réalité Virtuelle et Augmentée développées sous Unity par Axyz.

 

Plus de 150 sources vidéo viennent alimenter les quelques 130 écrans et de nombreux vidéo-projecteurs à objectifs ultra-courts, un parc conséquent installé par l’Atelier du Son et l’Image.

 

 

  1. D'une surface de 700 m2, la Zone 3 “Comprendre Lascaux” est la plus grande salle du Centre. L'élaboration des peintures par les artistes préhistoriques est décryptée au travers de fragments grandeur nature signés des Ateliers des Fac-Similés du Périgord, mais aussi de diverses expériences numériques et interactives, dont des vidéo-mappings sur fragments réalisés par Opixido.  © F.Ploye

 

En lien l'art moderne

 

Le Théâtre de l’art pariétal (zone 4) revient sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à nos jours, avec trois grands décors animés par des projections et des jeux de lumière. Ces mises en scène du travail des chercheurs et archéologues ont été tournés et réalisés en costumes d’époque, par Drôle de Trame.

 

D'une jauge de 130 personnes, la salle immersive 3D (Zone 5) va faire découvrir la maquette numérique de la grotte de Lascaux, afin de mieux en identifier certains détails comme les gravures, ainsi que des endroits inaccessibles comme la fresque du cabinet des félins. La projection fera découvrir d'autres sites d'art pariétal au travers du monde. La Zone 7 est une salle d'exposition de peintures contemporaines en lien avec l'art pariétal.

 

 

  1. L’Espace des deux avant-gardes (zone 6) est un tunnel d'écrans commandé par une table interactive explorant les liens entre art pariétal et art moderne. L’Atelier du Son et l’Image a conçu et fabriqué l'interfaçage mécanique entre les équipements audiovisuels et la structure générale. © Casson Mann

 

 

Source : batirama.com / François Ploye

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2271 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Les vérandas


Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC