La nouvelle bibliothèque humaniste de Selestat sur les rails

La nouvelle bibliothèque humaniste de Selestat sur les rails

La ville de Sélestat (Bas-Rhin) a posé la première pierre du nouveau bâtiment de sa Bibliothèque humaniste, un projet qui protégera son vaste fonds de manuscrits anciens.



Conçu par l'architecte Rudy Ricciotti, qui a signé le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Marseille (MuCem), le nouveau bâtiment sera habillé de grès rose et ceint de piliers évoquant des livres, qui joueront sur des effets de transparence et de lumière.

 

En gestation depuis 30 ans, ce projet vise à améliorer les conditions de conservation des précieuses collections, particulièrement fragiles, de la Bibliothèque humaniste (BH), dont la surface passera de 1.000 à 2.500 m2.

 

Parmi ces manuscrits anciens - datant d'avant l'invention de l'imprimerie - et ces incunables de la seconde moitié du XVe siècle, on compte des ouvrages issus de la bibliothèque de l'école latine et la collection de Beatus Rhenanus (1485-1547), un érudit alsacien et ami d'Erasme, inscrite au registre de la mémoire du monde de l'Unesco depuis 2011.

 

Conditions optimales d'humidité et de luminosité

 

Les livres seront à l'avenir conservés dans un sous-sol, dans des conditions optimales d'humidité et de luminosité. Le projet comprend également la construction d'un bâtiment annexe entièrement neuf qui abritera des bureaux.

 

Le bâtiment actuel, construit à la fin du XIXe siècle, "ne permettait plus de conserver ces pièces dans de bonnes conditions", les livres étant exposés trop longemps à la lumière, a expliqué Justine Fuhrer, chargée de communication de la BH.

 

Ce chantier de 13 millions d'euros est financé pour moitié par la municipalité qui a lancé une vaste campagne de mécénat, et pour 4,5 millions par l'Etat, la région Grand Est et le département du Bas-Rhin.

 

Pensée humaniste à Selestat

 

Panneaux, vitrines, applications numériques : la muséographie proposera "un voyage au coeur des livres et de la pensée humaniste qui gagna Sélestat au XVe et XVIe siècles", selon les concepteurs du projet.

 

Déplacées, le temps des travaux, dans des lieux de conservation adaptés, les collections resteront indisponibles sauf exception jusqu'à la réouverture. Les ouvrages les plus précieux rejoindront à terme la grande salle d'exposition, à l'étage dans "un cube en verre" qui permettra au public "de s'approprier les collections", a ajouté Justine Fuhrer.

 

Plusieurs centaines de documents numérisés, issus du fond de la BH, sont consultables sur le site de la bibiliothèque (www.bh-selestat.fr).



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2247 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique