Les artisans et promoteurs sont un peu plus confiants

Les artisans et promoteurs sont un peu plus confiants

Les entrepreneurs se montrent un peu plus confiants en janvier dans la promotion immobilière et l'artisanat du bâtiment, selon trois enquêtes de conjoncture publiées par l'Insee.





Les promoteurs immobiliers anticipent de meilleures perspectives de mises en chantier pour les trois mois à venir, mais ils jugent la demande "encore faible", en dépit d'une nette amélioration au premier semestre 2015, révèle l'enquête de conjoncture dans la promotion immobilière.

 

Au vu du solde d'opinion, c'est à dire l'écart entre le pourcentage de réponses "en hausse" et celles "en baisse", les promoteurs sont "de nouveau plus nombreux à considérer que les moyens de financement consacrés aux achats de logements neufs augmenteront au cours du prochain trimestre", selon l'Insee.

 

Ce solde de janvier (-10) est nettement meilleur que la moyenne de long terme de cet indicateur (-23). Aussi, les promoteurs sont presque aussi nombreux qu'en octobre, lors de l'enquête précédente, à signaler une baisse de leur stock de logements invendus.

 

Les artisans moins pessimistes

 

Selon l'enquête de janvier qui leur est consacrée, les artisans du bâtiment voient leurs perspectives d'activité et d'emploi s'améliorer. Ils sont à la fois moins pessimistes pour l'activité des trois mois à venir, et moins nombreux à juger que leur activité a baissé au cours du trimestre écoulé.

 

Les artisans du bâtiment sont également moins nombreux à tabler sur une baisse de leurs effectifs au cours des prochains mois. Le solde d'opinion sur ce thème, en hausse depuis début 2015, "retrouve son niveau moyen de long terme, qu'il n'avait plus atteint depuis début 2012" (-4, contre -7 en octobre et même -23 en avril), observe l'Insee.

 

En outre, leur opinion sur les perspectives globales du secteur s'améliore régulièrement depuis octobre 2014. En janvier, environ un artisan du bâtiment sur quatre (26%) éprouve des difficultés de recrutement, une proportion en baisse depuis avril et nettement inférieure à sa moyenne de longue période (41%).

 

Situation moins dégradée pour les travaux publics

 

La part des entreprises déclarant former des apprentis est stable (37%), proche de son niveau moyen de long terme. Enfin, les entrepreneurs de travaux publics, au secteur éprouvé par la baisse d'investissement des collectivités locales, font état d'un climat conjoncturel "un peu moins dégradé".

 

En janvier, les entrepreneurs sont moins nombreux que le trimestre dernier (-23 contre -38) à envisager une baisse de leurs effectifs - toutefois le solde d'opinion correspondant "augmente progressivement depuis avril 2014". La part des entreprises déclarant former des apprentis est stable (37%), proche de son niveau moyen de long terme.

 

Enfin, les entrepreneurs de travaux publics, au secteur éprouvé par la baisse d'investissement des collectivités locales, font état d'un climat conjoncturel "un peu moins dégradé". En janvier, les entrepreneurs sont moins nombreux que le trimestre dernier (-23 contre -38) à envisager une baisse de leurs effectifs - toutefois le solde d'opinion correspondant "augmente progressivement depuis avril 2014".



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

3 Commentaires


- -
  • par camille026
  • 0
  • 0

En lisant l'article " les artisans moins pessimistes" on peut penser que tout va bien. Que disent les chiffres depuis 6 ans. Chaque année, on nous dit que tout ira mieux l'année prochaine. Mais les chiffres sont toujours plus mauvais d'une année sur l'autre. J'ai l'impression que le monde du travail et le monde de l'information n'ont pas les mêmes bases.


- -
  • par PAT
  • 0
  • 0

Peut être un peu optimiste mais il vaut mieux cela que toujours entendre dire tous les jours par les journalistes et compagnie que tout va mal. Les gens n'ont pas le moral et voila, allez on y croit.


platine
  • par Remarque
  • 0
  • 0

Les States toujours dans l'optimisme, mais franchement qui croit encore à leurs perspectives, ils feraient mieux d'annoncer la météo d'hier...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (716 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


La fabrication du bâtiment 1