Siniat fixe la plaque de plâtre à l’extérieur

Siniat fixe la plaque de plâtre à l’extérieur

Visibilité améliorée à destination des artisans ou notoriété à installer face au géant Placo, Frédéric Plasseraud, directeur marketing dévoile les ambitions de Siniat* pour 2016.



 

  1. Frédéric Plasseraud, directeur marketing Siniat : « Nous avons un vrai pari à gagner : celui de montrer que la plaque de plâtre peut aussi aller à l’extérieur ».

 

Quel est votre nouveau produit phare ?


Nous allons proposer en 2016 une plaque de plâtre, baptisée Aquaboard qui va se poser à l’extérieur pour réaliser en rénovation une isolation thermique par l’extérieur. Nous sommes les seuls à proposer une plaque de plâtre de 13 mm en extérieur à fixer sur ossature bois, en MOB ou sur façade béton ou parpaing.

 

Quelle solution, cette plaque de plâtre en extérieur va-t-elle concurrencer ?

Elle n’est pas une concurrente car elle est hybride. Elle se gère comme un bardage avec l’avantage de pouvoir se couper simplement avec un cutter. Mais elle reprend aussi des gestes de la filière humide puisqu’elle se recouvre d’un enduit organique de finition de type Zolpan ou Parex, projeté en 6 mm sur la plaque. Cette plaque de plâtre est sous Avis technique depuis 2014. D’un point de vue du prix, elle se positionne sur un créneau moyenne gamme, alternatif au bardage et à l’isolation sous enduit.

 

Vous êtes à la conquête du marché de l’ITE ?


Cette offre produits nous permet d’accompagner les nombreuses entreprises qui se mettent à l’ITE, mais aussi d’aller toucher les spécialistes du bardage et de l’isolation. C’est un segment qui est en progression. On répond aussi à la demande de certains distributeurs qui souhaitent évoluer en ITE grâce à des solutions innovantes, différenciées.

 

Cette plaque de plâtre pour façade suppose une nouvelle mise en œuvre ?


Siniat possède quatre centres de formations qui vont être utilisés pour cela. Nous allons accompagner les applicateurs et les poseurs, jusqu’au suivi sur les premiers chantiers. Cette démarche nous permettra d’ailleurs de faire un point avec eux sur les simplifications et évolutions à apporter. Nous avons un vrai pari à gagner : celui de montrer que la plaque de plâtre peut aussi aller dehors.

 

Nouveau produit, nouvelle stratégie dans le point de vente, Siniat a besoin de se faire reconnaître ?


Selon une enquête Ipsos menée cette année, seul un artisan sur deux connaît notre marque. Existant depuis 2012, elle est encore jeune. De plus, nous voulons animer les ventes liées au marché résidentiel. Ainsi, nous avons décidé cette année de privilégier une communication de masse, avec des passages de spots en radio cet été et à l’automne.

 

Qu’est ce que vous allez apporter demain en termes de services pour que l’artisan préfère Siniat ?


Tout d’abord, nous allons appliquer une stratégie au niveau de la supply chain pour garantir une livraison à J+2, pour les plaques de plâtre dans toute la France et à J+4 pour l’isolation. Nous croyons fortement à la qualité du service, et à un lien renforcé sur le terrain avec les artisans. Maintenant dans nos relations directes via le digital, nous allons devoir aller encore plus loin. Trouver des supports, de  l’information, des vidéos pour expliquer la mise en œuvre du produit…. Nos clients poseurs ne sont pas des geeks, certes, mais il y a des attentes et des besoins à satisfaire, et le numérique peut être un outil.

*Chiffre d’affaires 2014 : 350 millions d’euros. Effectif : 1 000 salariés. Sites de production : 15 dans toute la France. Groupe Etex.

 

 

 

 

Nouveau : un libre service en négoce

 

 

  1. Siniat développe aussi une offre de libre-service en négoce pour ses produits accessoires et enduits.

 

Il s’agit pour l’industriel de rendre visible la marque Siniat dans le point de vente négoce, de structurer l’offre, et de développer les ventes par l’augmentation des rotations de ces gammes. Siniat veut créer un réflexe système chez le poseur.

« Nos produits ont été conçus pour apporter une performance. Mais pour qu’elle soit efficiente, ils doivent être mis en œuvre ensemble. Nous avons donc tout rassemblé sur des linéaires de 3,4 et 5 mètres afin que notre cœur de clientèle, le plaquiste, puisse choisir le bon produit sans réfléchir ».

Avec le concept de libre-service,  le fabricant veut apporter de la pédagogie à des professionnels qui ne sont pas experts dans cette catégorie, comme les plombiers ou les électriciens, et qui peuvent être amenés à utiliser ces produits. 150 points de vente vont être équipés d’ici fin 2015, et plus de 150 autres courant 2016.

 



Source : batirama.com / Stéphanie Lacaze Haertelmeyer

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (79 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC


Installations photovoltaiques en toiture et façade