Jacques Chanut : « Fraude au détachement : halte à l’hypocrisie ! »

Jacques Chanut : « Fraude au détachement : halte à l’hypocrisie ! »

La crise perdure mais les espoirs de reprise se confirment, indique Jacques Chanut, président de la FFB, qui dénonce l’hypocrisie générale face à la fraude au travail détaché.




La Fédération française du Bâtiment a fait état d’une période encore difficile pour le Bâtiment, à l’occasion de sa  conférence trimestrielle. Sur cinq mois, les mises en chantiers autorisés dans le neuf ont reculé de 8,2 %, à la fin mai 2015.

 

En rythme annuel, les ouvertures de chantiers s’établissent à 333 000 en 2015 contre 356 000 l’année dernière. Le non résidentiel n’est pas plus glorieux avec un recul de 13 %, sans doute lié, à la baisse de la commande publique, fait remarquer Jacques Chanut.

 

Résultat inquiétant et dommageable pour la profession, l’emploi enregistre le plus mauvais score depuis l’entrée en récession de l’économie française en 2008 ! En effet, 51 500 postes ont été perdus, intérim compris, ce qui représente une baisse de -4,3 % par rapport au premier trimestre 2014.

 

Nombreuses défaillances d’entreprises

 

Ce n’est pas tout, les défaillances d’entreprise, notamment de TPE (moins de 3 salariés) ont plongé de 10 % par rapport à la période précédente. Jacques Chanut pointe du doigt les problèmes de trésorerie et les besoins criants en fonds de roulement des entreprises. Et demande le soutien des banques dans cette période difficile.

 

« Aucun élément factuel ne laisse croire que la reprise est là, mais il y a des perspectives » tempère néanmoins Jacques Chanut. En effet, les promoteurs immobiliers et les Cmistes ont récemment annoncé des signes de reprise.

 

« Si les tendances annoncées par la promotion immobilière se confirment, nous esperons un retournement dans le Neuf » affirme le président de la FFB qui parle également d’ « espoir sur le segment de l’entretien-rénovation ».

 

Pratique dangereuse des prix bas

 

En attendant le déblocage de la situation, le président de la FFB fait remarquer que la pratique dangereuse des prix bas et de la fraude au travail détaché (les deux étant liés) expliquent l’absence de rentabilité des entreprises aujourd’hui.

 

« Nous demandons la fin de l’hypocrisie générale que ce soit parmi les entreprises, les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’œuvre, les particuliers ou parmi les forces de contrôle » s’enflamme Jacques Chanut.

 

« Quand on traite des marchés à moins 20 % et que « ça » bosse le week end ou, quand on constate un retard de chantier le vendredi soir et que tout est terminé le lundi matin, on sait ce qui s’est passé » reprend le président de la FFB.

 

« On ne peut plus accepter que notre filière soit impactée par cette hypocrisie générale. Il faut que l’on arrive à sanctionner et à faire partager la responsabilité de la fraude au receleur, quel qu’il soit. Nous réclamons un contrôle pour tous, notamment sur le sujet précis du dépassement des horaires… car la concurrence doit être loyale » termine le responsable.

 

©Jean Christophe Marmara_Figarophoto




Source : batirama.com / Fabienne Leroy

9 Commentaires
logo
- -
  • par Trésorerie ?Danger
  • 28/07/2015 16:51:47

Il est évident que les problèmes de trésorerie sont actuellement les raisons du nombre impressionnant de défaillances d’entreprises (PME et TPE). Mais la faute à qui ? Aux payeurs publics qui règlent avec 6-7-8...mois de retard et aux grands groupes Majors du BTP qui font de même avec leur sous-traitants (PME et TPE) qu’ils asphyxient avec des règlements de travaux parfois dépassant les 8 mois... Ces TPE qui paient chaque mois leurs charges, impôts, taxes, Urssaf et SALAIRES... Alors qui ne joue pas le jeu ???

logo
- -
  • par cris
  • 21/07/2015 08:57:39

Bien sûr je suis d'accord avec electro, ce sont même ceux qui soit disant nous représentent qui sont les premiers à se plaindre que les prix sont cassés, qui bradent leurs prix !!!

logo
- -
  • par JIM TH
  • 01/07/2015 12:18:18

Bien sûr que l'hypocrisie est partout, à commencer effectivement par notre directeur ou président de la FFB je sais. Car oui, ce sont ses entreprises adhérantes qui usent de ces pratiques en faisant appel à cette sous traitance européenne. Et quelle hypocrisie également de la maîttrise d'ouvrage publique avec sa course effrenée à la moins disance.... et ils savent bien d'où ça vient, faut pas nous prendre pour des c**s. Et les politiques et leurs soit disant soucis ou actions quant à l'emploi... Ils se lamentent de l'augmentation du chômage et nous proposent là de prendre des apprentis pour pas cher parce qu'ils seront la dynamique de notre entreprise... Mais commencez par vous bouger les fesses et allez faire votre boulot à Bruxelles, ce pour quoi vous êtes rentiers, pour légiférer sur ce dumping social européen qui tue les petites entreprises locales... Y'en a marre de vous voir parler, bavasser, radoter, faites donc ce pour quoi vous êtes "grassement" payés et soyez vraiment utile à ceux qui bossent pour de vrai... tous les jours ! Bah.

logo
- -
  • par Xenos
  • 01/07/2015 11:02:37

L'espèce humaine est ainsi faite que la concurrence est rarement loyale...

logo
- -
  • par Gérard
  • 01/07/2015 09:40:23

Et oui, hypocrisie générale... Les prix à moins 35% sont légion aujourd'hui avec des travailleurs des pays de l'Est pour un travail moyen en qualité !!! Mais quand le prix n'est plus que le seul critère de jugement, il ne faut pas s'étonner de la multiplication des malfaçons ou litiges... Le bâtiment est tombé bien bas et les règles de l'art ne sont plus appliquées.

logo
platine
  • par Remarque
  • 01/07/2015 09:19:30

Monsieur, votre phrase d'introduction est contradictoire et pour cause : Fraude au détachement : halte à l’hypocrisie ! » et après qui dénonce l’hypocrisie générale face à la fraude au travail détaché. Donc en un mot il y aura du travail dans le BTP avec de la main œuvre qui viendrait des quatre coins de l'U-E, au détriment de l'artisanat et des PME, dit comme çà c'est compréhensible pour tous! Mais ça on (les artisans, les PME) le constate déjà depuis de très nombreuses décennies, nous sommes dans notre propre pays les esclaves des temps modernes ...

logo
- -
  • par isis bis
  • 01/07/2015 08:12:03

Il est vrai que bien souvent ce sont des français qui créent des entreprises à l'étranger pour ensuite travailler en sous-traitance sur les chantiers du BTP en France ou qui font venir des cars remplis de soi-disant travailleurs indépendants.

logo
- -
  • par hal dati
  • 01/07/2015 05:57:28

Le travail dissimulé à toujours existé, faut pas se leurrer, il a pris plus d'ampleur certes, mais tant que les particuliers c'est à dire "nous", on ouvre la porte à ce genre de pratiques, ça va pas s'arranger.

logo
- -
  • par electro
  • 30/06/2015 18:51:52

C'est l'hopital qui se f**t de la charité, elles sont chez M. CHANUT ces entreprises qui bradent les prix et qui après vont chercher des sous traitants dans l'union européenne au lieu de prendre des artisans ou tpe locaux, on est plus cher avec nos charges ...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (196 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Granulats recyclés