Bénévolat et sponsoring comme outils de communication

Bénévolat et sponsoring comme outils de communication

Chantiers bénévoles et sponsoring sportif ! L'entreprise bretonne Jolivet Peinture a choisi des modes de communication peu courant pour une TPE. Et ça marche !






L’entreprise Jolivet Peinture vient de finir le ravalement du club du 3eme âge de la commune de Pleyben (29). Deux semaines de travail à deux compagnons pour un coût total de 4800 euros, échafaudages compris. Mais la municipalité, propriétaire du bâtiment, n’a pas déboursé un centime pour ce chantier.

 

« Nous avons réalisé les travaux bénévolement via l’association Une Façade pour la Vie, créé en 2003 par le réseau Vertikal (fabricant de revêtements extérieurs, ndlr) dont nous sommes distributeurs et applicateurs exclusifs sur le département, confie Yannick Jolivet. L’industriel offre la matière première et nous assurons gracieusement la main d’œuvre ».

 

Pour faire vivre l’association, chaque distributeur exclusif verse également 3 euros supplémentaires pour chaque fût de peinture acheté. Ce qui a permis de récolter en 2014 quelques 12000 euros pour financer des chantiers bénévoles dédiés aux séniors. Enfant du pays, installé à Châteaulin, Yannick a lui même proposé à l’association de financer le ravalement du club du 3eme âge.

 

Une opération positive pour tout le monde

 

« Le club du 3eme âge de Pleyben est une institution ici. On a tous des grands parents qui l’ont fréquenté ! Il y a un côté affectif aussi de famille avec les personnes âgées. Mes parents ont tous les deux travaillé en maison de retraite, ma sœur est aide soignante en EHPAD aussi… » En piteux état, le bardage bois a été entièrement décapé et repeint en blanc.

 

«  Cette opération est aussi un bon un moyen de communication pour l’entreprise. La presse locale en a parlé, les élus aussi. Cela donne une bonne image de l’entreprise. Les salariés qui ont travaillé sur ce chantier ressentent aussi de la fierté. C’est une opération très positive pour tout le monde, reconnaît Yannick Jolivet.

 

De plus, les retraités qui fréquentent le club peuvent avoir des travaux de ravalement à faire chez eux. Parions qu’ils n’ouvriront pas les pages jaunes pour trouver une entreprise en cas de besoin… »

 

Sponsoring sportif

 

Autre outil de communication qui fait ses preuves, le sponsoring sportif. « L’entreprise sponsorise un jeune kayakiste breton, Jonathan Marc qui vise la sélection aux Jeux Olympiques de Rio au Brésil en 2016, explique Yannick.

 

Le kayac n’est pas une discipline très prisée des sponsors… Ces jeunes ont pourtant besoin de soutien pour participer à des stages d’entrainement, acheter du matériel… Jonathan doit notamment se rendre en Australie pour s’entrainer dans des conditions météo similaires à ce qu’il vivra lors de la compétition mondiale au Brésil. »

 

encore les retombées médiatiques procurent à l’entreprise Jolivet des retours importants. « Je trouve cela plus intéressant que de payer un simple encart de pub dans la presse locale. Cela valorise l’entreprise et lui apporte une certaine notoriété », confie le chef d’entreprise.

 

Source : batirama.com / Céline Jappé

 

Légende : Yannick Jolivet entouré de deux de ses salariés, Jean-Noël Ferrez à gauche et Cédric Adobati à droite. Absent ce jour , Bruno L’Hours qui a aussi participé au chantier.

 

Encadré

Une entreprise en développement

 

Jeune dirigeant âgé aujourd’hui de 33 ans, Yannick Jolivet a créé sa société de peinture à seulement 24 ans ! « J’ai été formé dans une entreprise qui laissait beaucoup d’autonomie à ses salariés. Cela m’a donné confiance en moi très tôt et m’a permis de créer ma  propre société très jeune. »

 

Aujourd’hui, Jolivet Peinture emploie 5 salariés et envisage de se développer. « Le département est très grand, assure Yannick. Le soutien du réseau Vertikal est important tant en communication que techniquement.

 

L’activité se porte bien, je ne sens pas de creux du tout malgré la conjoncture, sans doute parce que nous travaillons principalement avec des particuliers et en rénovation. Du coup, j’envisage de créer une autre entreprise ou une filiale dans le Nord Finistère, dans le secteur de Brest.



 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (363 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Les volets roulants