NF DTU 26.1 – Travaux d’enduits de mortier

NF DTU 26.1 – Travaux d’enduits de mortier

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 26.1 - Travaux d’enduits de mortiers.



Domaine d’application

 

Le NF DTU 26.1 “Travaux d’enduits de mortier” donne les règles de préparation et d’exécution des enduits épais en mortier :

  • de ciment ;
  • de chaux hydrauliques ;
  • de chaux aérienne ;
  • de mélange plâtre et chaux aérienne.

 

Leur application peut être réalisée :

  • verticalement :
    • à l’extérieur, avec fonction d’imperméabilisation et de parement ;
    • à l’intérieur, avec ou sans fonction d’imperméabilisation ;
  • horizontalement, à l’extérieur ou l’intérieur, en sous-face d’ouvrages de tous bâtiments et ouvrages connexes.

 

Les supports visés par ce NF DTU sont :

  • les maçonneries :
  • neuves ou anciennes en pierres, briques de terre cuite ou blocs de béton hourdés au mortier de liants hydrauliques ;
  • en blocs de béton cellulaire autoclavé ;
  • en moellons, à pierres vues ;
  • anciennes hourdées aux mortiers peu résistants ou au plâtre ;
  • les bétons de granulats courants ou légers, soignés, caverneux ;
  • les lattis métalliques.

 

Le domaine d’application du NF DTU 26.1 ne vise pas les monuments historiques, ni les édifices implantés dans les sites faisant l’objet d’une protection patrimoniale au titre du code du patrimoine, du code de l’urbanisme ou du code de l’environnement, ni les bâtiments anciens patrimoniaux.

 

En complément, il ne vise pas les enduits minces de ragréage ou lissage et les enduits à fonction spécifique (enduit de cuvelage, enduit d’étanchéité, etc.).

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle d’avril 2008.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter les composants nécessaires à la mise en œuvre d’un enduit (liants, granulats, eau, additifs, renforts, supports, mortiers, etc.) sont données dans la partie 1-2 du NF DTU 26.1 “Critères généraux de choix des matériaux”.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Les travaux d’enduits minéraux doivent être réalisés :

  • entre 5 et 30°C, si le mortier contient un liant hydraulique ;
  • entre 8 et 30°C, si le mortier est à base de chaux. Il en est de même pour les enduits colorés, utilisés en finition décorative.

 

En dehors de ces plages de températures, les travaux peuvent être réalisés de manière très exceptionnelle, en prenant des précautions spéciales données dans l’article 4.2 de la partie 1-1 “cahier des clauses techniques” du NF DTU 26.1.

 

Les enduits extérieurs, autres que ceux constitués de liants hydrauliques, doivent être réalisés au minimum à 15 cm au-dessus du sol fini et de la coupure de capillarité des maçonneries neuves, exception faite pour les enduits fortement dosés en liants hydrauliques ou à faible capillarité (W2).

 

A la jonction de deux matériaux support différents ou au niveau des planelles de plancher, l’enduit doit être renforcé à l’aide d’un treillis métallique ou en fibre de verre.

 

D’une manière générale, les joints de dilatation de la structure doivent traverser l’épaisseur totale d’enduit. Ils sont obturés à l’aide d’un mastic de calfeutrement élastomère, de profilés métalliques (avec une partie déformable), ou d’un système mécanique de recouvrement assurant l’étanchéité à l’eau.

 

Quel que soit le type d’enduits, leur mise en œuvre ne doit être réalisée que sur des maçonneries finalisées depuis un délai minimal d’un mois.

 

Les prescriptions essentielles à retenir pour la mise en œuvre d’enduits extérieurs sont rassemblées dans le tableau ci-dessous :

 

Support

Résistance à l’arrachement

Préparation
du support

Technique d’enduisage

Epaisseur de l’ouvrage fini

Blocs de béton de granulats courants ou briques de terre cuite


Briques de terre cuite ou blocs de béton de granulats légers
Rt3







Rt2
Pour les briques de terre cuite, arrosage moins d’une ½ heure avant enduisage ou à l’avancement, sans ruisseler Monocouche projeté mécaniquement ou manuel Maçonnerie soignée 12 à
15mm
Maçonnerie courante 15 à
18mm
Multicouches Application manuelle Gobetis + corps d’enduit 15 à
20mm
(12mm mini)
Couche de finition 5 à 8mm
(3mm mini en creux d’aspect)
Application mécanique Corps d’enduit 12 à 15mm
Couche de finition 8 à 10mm
Blocs de béton cellulaire Rt1 / Monocouche 12 à 15mm
(10mm mini en tout point)
Humidification avant enduisage Multicouches
(application manuelle ou mécanique)
Corps d’enduit 12 à 15mm
Couche de finition 5 à 8mm
Béton / Le support doit permettre une bonne adhérence de l’enduit
(

=>

support rugueux sinon piquage/sablage + gobetis ou enduit de dressement)
Monocouche 5 à 15mm

 

Nota 1 : Avant enduisage, un gobetis d’accrochage s’avère nécessaire lors :

  • de l’application manuelle ou par projection d’enduits multicouches ou monocouche sur maçonneries avec défauts ;
  • d’une maçonnerie hétérogène.

 

Son épaisseur finie doit être comprise entre 1 et 5 mm.

 

Nota 2 : Le NF DTU 26.1 traite également des prescriptions pour les enduits de soubassement et ceux réalisés sur lattis métalliques. Un chapitre est également dédié aux enduits sur maçonnerie ancienne ainsi qu’aux enduits au mortier de plâtre et chaux aérienne.

 

Tolérances

 

Les tolérances de planéité et d’aplomb que doit respecter un enduisage sur maçonnerie neuve sont récapitulées dans le tableau ci-dessous :

 

PLANÉITÉ

Enduit courant

Enduit soigné

Enduit exécuté entre nus et repères

1 cm 0,5 cm 0,5 cm

APLOMB

Enduit courant

Enduit soigné

Enduit exécuté entre nus et repères

/ 1,5 cm sur 3 m

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 26.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB.

 

 

 

Source : batirama.com

Pour en savoir plus

Les enduits de façade - NF DTU 26.1


Héritage d'un savoir-faire et de procédés ancestraux, l'enduit de façade ne cesse de susciter un intérêt croissant et de se diversifier pour assurer, selon sa nature, une ou plusieurs fonctions à la fois : uniformiser, protéger et décorer les parois extérieures des bâtiments, en travaux neufs comme en rénovation.

 

Monocouches ou multicouches, les enduits minéraux extérieurs sont des matériaux complexes dont la mise en œuvre doit être particulièrement soignée pour réaliser durablement des ouvrages de qualité et prévenir les désordres.

 

Ce guide passe en revue les différents types d'enduits, leurs propriétés, leurs caractéristiques, les divers aspects de finition.

Il décrit, en fonction de leurs domaines d'utilisation, tout un panel d'applications.

Il met l'accent sur la préparation du support et indique quel enduit choisir selon sa nature, son état, l'exposition de la paroi et le revêtement éventuellement associé.

Enfin, il fait le point sur la norme NF DTU 26.1 et ses principales avancées : une définition claire des maçonneries à enduire classées par catégorie et l'introduction des mortiers performanciels normalisés, en particulier les mortiers d'enduits monocouches d'imperméabilisation qui font également l'objet de la certification « Certifié CSTB Certified ».

Celle-ci vient compléter les caractéristiques du marquage CE et atteste de la compatibilité de l'enduit avec les différents types de supports en maçonnerie.

 

Cette nouvelle édition s'est enrichie de commentaires pratiques, des récentes versions des textes technico-réglementaires et des toutes dernières préconisations à respecter.

 

Elle apporte notamment des précisions sur la nature des mortiers et la définition de leurs constituants, la mise en œuvre des enduits ou encore leur impact environnemental.

 

Ouvrage de référence, ce guide permettra à tout professionnel de la façade d'envisager divers cas de figure et de croiser plusieurs critères de choix dans un domaine où les techniques de mise en œuvre et les produits, de plus en plus performants, évoluent sans cesse pour s'adapter aux spécificités des matériaux à enduire.

 

Ce guide dresse un panorama clair et complet des bonnes pratiques pour les travaux d'enduits de façade et apporte un nouvel éclairage et une meilleure lisibilité du paysage normatif.

Il trouvera naturellement sa place dans le contexte d'un marché dynamique en fort développement qui compte de plus en plus d'artisans « façadiers » et d'entreprises spécialisées dans l'enduisage des façades, à mi-chemin entre le gros œuvre et la finition.


23,00 € TTC
 
 
 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2317 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer