Un patron des temps modernes

Un patron des temps modernes

L’entrepreneur du mois : Serge Genet


Issu de la vieille école, celle du terrain, Serge Genet a gravi un à un les échelons jusqu’à créer sa propre entreprise “Effet d'O”. Aujourd’hui, son activité de plomberie, chauffage et climatisation prospère dans tout le Nord-Pas-de-Calais. Rencontre avec un patron atypique qui mise beaucoup sur les ressources humaines.






 

Serge Genet a fait le marathon de New York. La course à pieds est devenue une nécessité pour ce chef d’entreprise de 46 ans. Un sport qui lui permet de repousser sans cesse ses limites. Autodidacte, Serge Genet a créé son entreprise sur le tard. En 2005, alors qu’il dirige depuis 6 ans une PME de 48 salariés spécialisée dans les travaux de plomberie, sanitaire et climatisation, c’est le déclic. « J’avais 42 ans et les armes pour me lancer. » Le parcours professionnel de cet homme est exemplaire. Titulaire d’un CAP-BEP en plomberie chauffage, il gravit les échelons les uns après les autres. Sans brûler les étapes. De chef d’équipe à directeur général, en passant par chef de chantier et conducteur de travaux, Serge Genet se forge une expérience hors norme. 

Confiance réciproque


La richesse de ses expériences professionnelles ont façonné son idée de l’entreprise. Effet d’O (plomberie, chauffage, climatisation), installée à Souchez près d’Arras (62), compte 13 salariés et 2 apprentis. Ici, pas de risque de sous-estimer les paramètres humains. « Derrière chaque employé, il y a avant tout un homme ou une femme. » Salaires corrects, primes sur objectifs, plan d’épargne entreprise, journées festives annuelles, cadre de travail agréable… voilà qui contribue à l’ambiance conviviale qui règne dans la société. « Je me préoccupe de mes salariés. Quelqu’un qui n’est pas bien dans ses baskets ne peut pas être au top dans son travail. C’est aussi mon intérêt qu’ils se sentent bien dans l’entreprise et si les difficultés sont d’ordre privé, j’essaie de les aider comme je peux. » Preuve de la confiance réciproque, il connaît 5 de ses 13 salariés depuis près de 20 ans.

Déléguer


Ce n’est donc pas un hasard si Serge Genet a reçu le prix régional du concours Star et ­Métier* dans la catégorie Ressources Humaines. Il se considère un peu comme un patron “à l’ancienne” dans sa gestion des ressources humaines. Pourtant, à y regarder de plus près, sa vision du “job” est des plus modernes. « Mon plus proche collaborateur est actionnaire de l’entreprise à hauteur de 20 %. C’était une façon pour moi de l’impliquer davantage et de ne pas passer ma vie au travail. Je m’absente d’autant plus facilement que je sais que je peux compter sur lui. Je prépare aussi la transmission de l’entreprise… »  On est donc loin des patrons qui se tuent au travail, ne délèguent rien et comptent sur leurs enfants pour prendre la relève. « Mes fils ont 15 et 18 ans. Ils découvriront sans doute d’autres univers et je me refuse à les conditionner pour qu’ils me succèdent. Et puis comme ça, on parlera d’autre chose que de plomberie et chauffage à table quand je serai à la retraite ! »


Source : batirama.com / Céline Jappé


* Le prix national Stars & Métiers est organisé en collaboration entre le groupe Banque Populaire et le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat pour mettre en lumière des chefs d’entreprises passionnés. En savoir plus sur le site www.artisanat.fr

Une forte implication syndicale


Administrateur du syndicat du génie climatique émanant de la FFB de Lille, membre de la commission énergies renouvelables de ce même syndicat, Serge Genet est également président de l’antenne régionale de l’association Artisan de notre Avenir. « Nous regroupons toutes les activités artisanales inscrites à la Chambre de métiers, pas seulement le Bâtiment, explique-t-il. Nous militons pour plus de formation, plus de qualification, plus de professionnalisation des métiers et pour remettre l’artisan au cœur de l’activité économique. »
 






Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (385 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Le petit dicobat

La fabrication du bâtiment 1

Écrans souples de sous-toiture