Une épave thermique transformée en BBC

Une épave thermique transformée en BBC

Cette maison d’après-guerre est devenue plus performante qu’une maison neuve. Un chantier test pour Jérôme Fousse, constructeur de maison individuelle, en cours de certification Cequami NF Maison Rénovée, préalable à l’obtention du nouveau label BBC Effinergie Rénovation.



 

À la tête du groupe Fousse Constructions, Jérôme Fousse a essuyé les plâtres avec un chantier de rénovation globale. Pour cette première expérience, l’entrepreneur a choisi de réhabiliter la maison du gardien des locaux de son entreprise, installés à Baule près d’Orléans (45). Un chantier “vitrine”, porté à la vue de tous puisque situé en bordure de route nationale. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) a d’abord permis d’estimer les consommations de la maison. Résultat ? Une passoire affichant près de 510?kwh.ep/m2.an (classe G).


Partenariats industriels


Cette maison d’après-guerre, construite sur sous-sol semi-enterré, offrait une surface habitable de quelque 80 m2 et disposait de combles aménageables. « La priorité était d’isoler. Pour cela, nous avons souhaité expérimenter un système d’Isolation thermique par l’extérieur (ITE), confie Jérôme Fousse qui a trouvé des partenaires industriels pour préconiser chaque solution. « Nous voulions faire un chantier exemplaire alors on s’est entouré de spécialistes d’équipement de chauffage, de systèmes de ventilation, d’isolation… » PSE graphité pour l’ITE, ballon thermodynamique pour l’eau chaude sanitaire, couplé à une PAC réversible pour le chauffage (radiateurs basse température), laine de verre pour l’isolation des combles, ventilation simple flux à faible consommation… les choix ont été motivés par des critères de performances mais aussi de maîtrise de budget.


Intégrer le coût des mises aux normes


« L’aménagement des combles nous a permis de créer deux chambres et une salle de bains supplémentaires. La rénovation énergétique, c’est important mais cela ne fait pas tout. Souvent, les gens profitent des travaux pour gagner de la place, embellir leur maison. Tout ceci engendre aussi des frais. Sans oublier le coût des mises aux normes réglementaires comme ce fut le cas pour cette maison avec la plomberie et l’électricité qui ont dû être refaites à neuf. » Aujourd’hui, cette maison est devenue aussi performante qu’une neuve. Le test est-il concluant pour Jérôme Fousse ? « Oui, on est parti de loin mais c’est faisable. Le constructeur est bien placé pour intervenir dans les chantiers de rénovation globale. Ce marché est une opportunité pour nous alors que les affaires se restreignent dans le neuf. Et proposer une garantie de résultats à nos clients en faisant certifier les logements ayant bénéficié de travaux de rénovation me semble indispensable.?» Sur les rails pour décrocher la nouvelle certification Cequami Maison Rénovée, cette maison, qui a subi le test de perméabilité à l’air, pourrait aussi prétendre au label BBC Effinergie Rénovation. Cerise sur le gâteau, des panneaux photovoltaïques ont été installés sur le toit, histoire de réduire encore la facture énergétique et « de montrer qu’on sait le faire », conclut Jérôme Fousse.


Source : Batirama.com / Céline Jappé

 

En savoir plus sur le site :www.groupe-fousse-constructions.fr  

 

LE CHANTIER EN BREF

 

• Pavillon sur sous-sol semi-enterré construit
  après guerre (années 1950)
• Début : mars 2009
• Fin : juillet 2009
• Coût : 93 000?€ TTC
• Surface habitable : 108 m2 (80 m2 + 28 m2
  après aménagement des combles)
• DPE d’entrée : 507 kWh.ep/m2.an
• DPE de sortie : 94,6 kWh.ep/m2.an

 

Les points sensibles de l’ITE

 

renovationbbc2.jpgLa surprise a été de taille lorsque ­Jérôme Fousse a reçu un appel de ­l’industriel ayant proposé la solution d’ITE. « Le PSE graphité craint les rayons UV. Il a fallu entièrement bâcher la maison en attendant que l’enduit de façade soit projeté. C’est une contrainte que j’ai découverte sur le chantier », regrette-t-il. Une attention particulière a aussi dû être apportée à l’isolation du plancher de liaison entre le sous-sol et le rez-de-chaussée de la maison pour résoudre le problème de pont thermique.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2108 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2

Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1