Des salariés occupent leur entreprise de peinture à Caen

Des salariés occupent leur entreprise de peinture à Caen

L'entreprise de bâtiment (peintures, revêtements de sol) Lainé, dans l'agglomération de Caen, est occupée jour et nuit, depuis sa liquidation le 29 octobre, par ses salariés.




"Nous occupons jour et nuit les locaux afin d'éviter le pillage de l'entreprise par son patron au bénéfice d'une autre de ses entreprises, et en attendant d'éventuelles perquisitions de la justice après l'ouverture d'une enquête pour malversation", a indiqué Alvin Bacon, adhérent CGT et représentant du personnel dans cette entreprise de Cormelles-le-Royal, qui comptait selon lui 84 salariés le jour de la liquidation.

 

Interrogé par l'AFP, le parquet de Caen a confirmé l'ouverture d'une enquête préliminaire. La moitié des salariés participe au mouvement et se relaie pour occuper les locaux depuis cinq semaines, a expliqué Thierry Barraux, un autre représentant des salariés.

 

Sur la porte d'entrée, les occupants ont affiché la copie d'un courrier signé du secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon félicitant la vingtaine d'ex-salariés de Jeannette qui ont trouvé un repreneur près d'un an après la liquidation de leur entreprise et après neuf mois d'occupation de leur ancienne usine à Caen.

 

"Votre victoire est un encouragement (...) par exemple pour les salariés de l'entreprise Lainé", a écrit M. Lepaon, originaire de la région, aux Jeannette."Comme les Jeannette, on veut ouvrir les yeux aux gens dans un secteur , en ce qui nous concerne, le bâtiment, on a l'habitude de se taire", explique M. Bacon.

 

Les prestations de Lainé n'ayant pas la popularité des madeleines Jeannette, les Lainé n'espèrent en revanche pas un repreneur, selon Thierry Barraux. La plupart des salariés de Lainé doivent être licenciés le 9 décembre, selon M. Bacon. Une assemblée générale est prévue le 8. "Je regarde les salariés occuper l'entreprise et je n'ai rien à dire", a déclaré de son côté Xavier Lainé, le PDG de l'ex-entreprise au quotidien Ouest-France paru mercredi.




Source : batirama.com / AFP

2 Commentaires
logo
- -
  • par patsal
  • 09/12/2014 10:49:26

Selon le commentaire de "longeval" les syndiqués seraient des fouteurs de m**de... Quid des patrons syndiqués ? Un peu plus de respect des uns et des autres serait bienvenu. Ainsi que l'amélioration des conditions de travail.

logo
- -
  • par longeval
  • 08/12/2014 18:35:03

Quand j'embauche je recherche la compétence et non des fouteurs de m**de syndiqués, j'aimerais bien avoir la photo de ces "salariés"

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (193 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits