EuropaCity", le futur complexe commercial et de loisirs contesté

EuropaCity

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de Gonesse (Val-d'Oise) pour s'opposer au gigantesque projet de pôle commercial et de loisirs "EuropaCity".





Derrière des pancartes "Non à EuropaCity, grand projet inutile" ou "Shopping en ski à Gonesse, mieux qu'à Dubaï", les 240 manifestants, selon la police, ont déambulé jusqu'à l'hôtel de ville de la commune pour demander au maire l'abandon de ce projet.

 

Cinq cents boutiques, des salles de spectacle, un parc aquatique et même une piste de ski sont prévus dans cet immense complexe qui nécessite l'urbanisation de quelque 80 ha de terres agricoles situées dans "le Triangle de Gonesse".

 

Conçu par Immochan, filiale immobilière du groupe nordiste Auchan, ce projet d'un investisseur privé, de près de deux milliards d'euros, prévoit la création de 17.500 emplois pérennes, dont 11.500 emplois directs.

 

20 associations hostiles au projet

 

Scandant "Oui aux champs, non à Auchan", le cortège composé de riverains, de personnalités politiques locales, dont un élu du Front national, et de nombreux sympathisants d'associations de défense de l'environnement s'était réuni à l'appel du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), qui fédère une vingtaine d'associations hostiles au projet.

 

"On manque plus de terres agricoles que de centres commerciaux ici", a expliqué Béatrice, qui vit à Saint-Gratien (Val-d'Oise). Venue symboliquement avec une paire de ski, la jeune femme a dit s'être mobilisée pour "défendre les petits commerces de centre ville" et empêcher "la bétonnisation de la région".

 

Selon Bernard Loup, membre du CPTG et président de Val-d'Oise Environnement, ce "temple de la consommation" pose aussi un problème de "pertinence géographique" alors que "deux centres commerciaux (O'Parinor et Aéroville) sont situés à proximité et déjà en concurrence".

 

Une planche de salut pour la municipalité

 

Pour la municipalité, ce projet fait néanmoins figure de planche de salut dans un contexte socio-économique compliqué. Le maire socialiste Jean-Pierre Blazy, qui attendait une délégation de manifestants à la mairie alors que ces derniers lui demandaient de descendre dans la rue, a regretté "des positions jusqu'au-boutistes".

 

"Une concertation publique sur le Triangle de Gonesse aura lieu à partir du 15 novembre", a-t-il déclaré. Le conseil général du département voisin de Seine-Saint-Denis a adopté un voeu contre le projet, jugeant qu'il "ne répond pas aux enjeux urbains et socio-économiques de l'Île-de-France".

 

Ce projet livrera "au bitume et au béton" des terres agricoles "parmi les plus fertiles de France", a souligné l'écologiste Jean-François Baillon, vice-président du conseil général.



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


argent
  • par olibiobus
  • 0
  • 0

Ce centre est certainement un très mauvais projet car: 1) Il est faux de prétendre que ce centre commercial créera de nombreux emplois; en fait de part la concurrence tant avec les centres commerciaux qu'avec les petits commerces et services locaux, on ne fera que déplacer des emplois existant déjà. Il accroitra de plus les distances de trajet de ces employés. 2) Il est vrai que les terres arables existantes sont bien plus vitales que le béton et les activités de loisir: ainsi avec 80 hectares de terres cultivées par des Amap, on pourrait nourrir environ 4000 famille et créer environ 50 emplois réels non délocalisables de jardiniers. 3) Ce centre va concentrer autour de lui des liaisons routières ou ferrovières; créer un nouveau noeud de communication avec bouchons et surtout temps perdu et consommation excessive et inutile d'énergies fossiles. 4) L'avenir énergétique et climatique est menacé; ce type de projet est tout à fait contraire à la transition énergétique; il est fort probable que : - soit il ne voit jamais le jour, faute de pétrole, béton, fer, etc ... bon marché - soit il ne fasse pas assez de clients pour subsister. Si le groupe Immochan ne sait comment placer son argent, qu'il me fasse signe; je lui montrerai des opérations utiles à l'humanité; je lui expliquerai comment éviter le gâchis, comment faire quelque chose de bien pour la planète, comment faire sa BA !

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (899 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

La fabrication du bâtiment 2


Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1